Photos : Ala.ni @ Nouvelles Voix, Gleizé | 16.11.2016

Moment de grâce suspendu dans l'écrin du petit théâtre de Gleizé avec la voix stratosphérique d'Ala.ni dans le cadre du festival Nouvelles Voix en Beaujolais 2016.

Un showcase et deux concerts. Ala.ni a donné sans compter en ce mercredi 16 novembre. Jamais son album n’a porté de meilleur titre. C’était bien You and I dans ce théâtre intime au cœur du Beaujolais. Et du cœur, Ala-ni en possède un énorme en donnant à 19 et 21h deux concerts généreux et miraculeux.

Ginger & Wine

Avec un groupe excellent formé pour l’occasion (guitare, violoncelle, harpe), Ala-ni pratique la sorcellerie musicale dès l’entame avec son Cherry Blossom devant un micro maousse les yeux clos, un bras géant voltigeant dans les airs, tel un albatros mais n’empêchant pas de chanter divinement. Tout semble facile et naturel avec ce sourire éclatant. Come to me susurre-t-elle et l’on accourt. Un peu plus tard, elle se lance hilare dans un solo de trombone sans instrument.

Même si sur scène elle ne goûte qu’à une tasse de gingembre, son Roses and wine est grisant, lorgnant du côté de de l’immense Billie Holiday, elle s’éloigne du micro et bouleverse a capella en bord de scène. Elle s’amuse en chantant les mots griffonnés à la hâte par le public sur de petits papiers pour des titres vocalisés et improvisés. Elle conclue par un vibrant Parlez moi d’amour en français, ce qui finit de conquérir un public sous le charme, conscient d’avoir vécu un moment hors du temps ultra privilégié.

Ala.ni

2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016
2016_11_16_alani_nv2016

Ala.ni - You and I

Date : 16 novembre 2016
Photographe

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !
Jeykhemeya-dice

Vidéo : Jey Khemeya – Dice

Les dés sont jetés. Lady J. devient Jey Khemeya et l’alchimie de sa voix chaude et du groove de ses musiciens fait monter une température déjà caniculaire.
John Milk - Don't Blame The Hammer

[EXCLU] Vidéo : John Milk – Don’t Blame The Hammer

Monde d’avant versus monde merdique d’aujourd’hui. John Milk rend hommage aux artisans, à ceux qui bossent avec leurs mains au quotidien et non par intermittence. Sa voix coule et apaise dans ce titre, Don’t Blame The Hammer extrait d’un EP qui parait ce jour chez Underdog Records.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.