Photos : Fishbach, Nicolas Michaux, Maissiat @ Nouvelles Voix, Villefranche | 17.11.2016

Fishbach © Fabrice Buffart
Guimauve - 21/11/2016

C’est l’écrin du théâtre de Villefranche sur Saône qui accueillait la troisième soirée du festival Nouvelles Voix 2016.

Sarah Mikovski

En ouverture et en apéritif pétillant façon Spritz, la vie en rose de Sarah Mikovski a donné des couleurs aux auditeurs plus que le beaujolais nouveau. Avec ses chansons ‘poptimistes’, Sarah Mikovski est un rayon de lumière dans la grisaille de l’hiver entre cabaret et Jacques Demy. Un voyage pittoresque à Bora Bora, un désopilant François ou une déclaration enflammée sur Comment, ses titres sont sautillants et souriants comme elle. Mais la gravité n’est jamais loin, le passé resurgit et nous saisit sur Mes années folles. Sarah Mikovski avait séduit toute la semaine un public divers dans l’agglomération et finit de conquérir le théâtre en égrainant son nom de scène sous la forme d’une joyeuse comptine mnémotechnique.

2016_11_17_sarah_mikowski_nv2016
2016_11_17_sarah_mikowski_nv2016
2016_11_17_sarah_mikowski_nv2016
2016_11_17_sarah_mikowski_nv2016
2016_11_17_sarah_mikowski_nv2016
2016_11_17_sarah_mikowski_nv2016

Fishbach

Quand Fishbach débarque sur scène, c’est un spectre que l’on discerne à peine dans le contre jour, une fleur à la voix d’outre tombe, sœur musicale de Charon.Tu vas vibrer ! scande-t-elle avec autorité et c’est mortel ! Petit à petit le corps entre dans la danse, entre Kabuki et poupée désarticulée incandescente. « Dans mon cœur le feu s’allume mais brûle tout mon corps » et le notre avec. Pour son dernier concert en solo, Flora défouraille sévère. Elle livre une version très personnelle du Night bird de Bernard Lavilliers et disparaît, marquant assurément ceux qui la découvraient ce soir là.

2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016
2016_11_17_fishbach_nv2016

Nicolas Michaux

Nicolas Michaux est cool. Nicolas Michaux est belge. Il est content d’être là après un périple depuis la Flandre suite à une avarie de van. Ses chansons pourraient prêter à sourire mais sont finalement empreintes d’une certaine gravité comme le titre de son premier album, A la vie, à la mort. « Le temps que l’on passe à refaire le monde est-il du temps perdu » se (nous) demande t-il ? Il avoue avoir écrit une trentaine de chansons érotiques dont cet Imposteur sensuel et réaliste. La petite musique du petit Nicolas nous tend un miroir avec ses chansons ‘journal intime’ comme ce mélancolique et pragmatique Croire en ma chance. Le set se termine sur une fiévreuse version du What goes on du Velvet et l’on était bien, très bien… « Baby, be good, do what you should, You know it will be alright ».

2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016
2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016
2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016
2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016
2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016
2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016
2016_11_17_nicolas_michaux_nv2016

Maissiat

Quand Maissiat, la dame au chapeau entre sur scène dans une blancheur immaculée c’est pour un titre accompagné d’un simple piano, Bilitis. Tout le set on préférera d’ailleurs les chansons jouées le plus simplement possible, sans artifice comme ce Départ lumineux, ou ce sublime Grand Amour. Quand les autres musiciens entrent en scène, le charme semble se rompre, la fragilité fait place à une certaine froideur et raideur qui peut rebuter.

2016_11_17_maissiat_nv2016
2016_11_17_maissiat_nv2016
2016_11_17_maissiat_nv2016
2016_11_17_maissiat_nv2016
2016_11_17_maissiat_nv2016
2016_11_17_maissiat_nv2016
Date : 17 novembre 2016
Photographe
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…