Catégories
Interviews

Arnold & Saxby

Arnold & Saxby ou quand McGee s’essaya à la lo-fi ! En 1997, Creation Records est plein aux as : son patron peut donc tout se permettre et signe ce qu’il veut. Lui qui a toujours couru après le pognon et qui a évité la banqueroute à plusieurs reprises, peut enfin envoyer balader les comptables et se faire réellement plaisir.


Grâce aux ventes de (What’s The Story) Morning Glory ?, Alan McGee et ses associés ont la main plus leste et peuvent recruter autant de groupes qu’ils veulent. En 1997, on voit donc arriver les The Diggers, la jolie Idha et les trois zigotos d’Arnold. Phil Morris, Mark Saxby et Phil Payne viennent de Londres et vont se permettre le luxe de sortir un album de démos en 1997 avant de publier Hillside en 1998 et de plonger avec leur label en 1999. Une autre époque donc ! En 2017, l’hypothèse de sortir un disque de démos en guise de premier album est totalement inenvisageable pour un label. Loin de toutes les préoccupations de ce bas monde, les Arnold vivaient à la campagne, étaient pris en photo par Pennie Smith et mixaient leur album qui ferait passer Swell pour Pink Floyd à Abbey Road. Une autre époque…
Après ce premier album, Arnold publiera en 1998 l’excellent Hillside où on trouvera de très belles choses qui rendront nostalgiques tous les fans de Big Star.

Arnold – Goodbye Grey

Mais pour l’instant, nous restons avec les Barn Tapes qui fêtent leur vingtième anniversaire cette année.

Arnold
Arnold durant l’enregistrement des Barn Tapes (merci Mark Saxby)

Arnold & Alan

Comment avez-vous rencontré Alan McGee, le patron de Creation Records ?

Mark Saxby : Au départ Alan McGee et Dick Green sont venus nous voir dans le studio où nous répétions à Londres. Je ne pense pas que nous les ayons impressionnés mais ils nous ont quand même donné 1000 livres pour enregistrer des démos. Ensuite, nous avons vu Alan dans les bureaux de Creation Records qui se situaient dans le quartier de Primrose Hill quand il nous annoncé qu’il voulait nous signer.

Où avez-vous enregistré ce disque ?

Mark Saxby : Nous avions loué une grange au milieu de nulle part. Il y avait nous 3 et un chien. L’écriture a été facile car nous nous y affairions tout le temps. A cette époque, nous prenions pas mal de substances. Je me rappelle faire un solo de guitare à 6 heures du matin quand les filles de l’école d’équitation (qui était proche de notre grange) partaient en randonnée. Nous avons réussi à garder la santé en mangeant des tonnes d’asperges de la ferme d’à coté.

Quel est ton meilleur souvenir de ce moment ?

Mark Saxby : Quand nous avons enregistré la chanson Face, nous avons passé toute la journée qui a suivi à la jouer et à tourner en rond.

Arnold – Calling Ira Jones

Arnold & Pennie

Comment avez-vous rencontré Pennie Smith ?

Mark Saxby : Nous avons rencontré Pennie Smith grâce à l’intermédiaire de Creation. Nous étions en train d’enregistrer une session pour la B.B.C. à Londres quand nous avons reçu un coup de fil de notre manager « Où êtes-vous ? Je suis dans un studio à quelques encablures avec Pennie Smith qui doit vous photographier et vous vous la coulez douce sur un canapé dans Londres ! ». Ce ne fut pas un bon départ. Nous avons Pennie pour nous excuser et nous l’avons rencontrée. Elle a été charmante. C’est une photographe brillante. Quand nous avons regardé la planche contact, toutes les photos étaient merveilleuses.

Quelle est ta chanson préférée des Barn Tapes ?

Mark Saxby : Je crois que ma chanson préférée des Barn Tapes est Sun. Nous l’avons enregistrée dehors le dernier jour. C’est la chanson qui nous a permis d’être signé chez Columbia aux États-Unis. Nous coulions des jours heureux…

Arnold & Chris

Pourquoi avoir choisi de bosser à Abbey Road ?

Mark Saxby : Pourquoi nous avons travaillé à Abbey Road ? Quel artiste ne le ferait pas ? La dernière étape avant de publier un disque est le mastering. Elle consiste à reprendre les pistes et à les faire sonner du mieux possible. Les Barn Tapes n’étaient pas enregistrées par des experts et nous avons eu besoin de pas mal d’aide. Nous avons pu compter sur un excellent ingénieur : Chris Blair. Le mastering est un art et Chris était un de ses maîtres. Repose en paix.

Comment avez-vous trouvé le son d’Arnold ?

Mark Saxby : Le son d’Arnold vient de notre amour pour la reverb et d’un autre effet qui s’appelle la compression. Nous n’avions pas vraiment le contrôle sur tout. Nous avions juste deux micros branchés sur la batterie qui enregistraient le tout sur un enregistreur une piste. Creation Records était un très grand label à cette époque. C’est pourquoi ils nous ont permis de sortir ce disque de démos. J’aime Creation pour ça. C’est le disque le plus lo-fi de tous les temps. Alan disait de nos chansons qu’elles brillaient.

The Barn Tapes d’Arnold est disponible (pour une bouchée de pain) chez Creation Records.

Arnold - The Barn Tapes

Tracklist : Arnold - The Barn Tapes
  1. Float My Boat
  2. Calling Ira Jones
  3. Face
  4. Dog On The Stairs
  5. Windsor Park
  6. Sun
  7. 2 Chairs
  8. Medication Time
  9. Untitled

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !
1 réponse sur « Arnold & Saxby »

How did you meet the team of the label Creation ?

First met Alan McGee and Dick Green when they came to see us in a London rehearsal studio. Don’t think they were particularly impressed but they still gave us £1000 to record some demos. The next time we saw Alan was at Creation Records in Primrose Hill when he told us he wanted to sign us.

How easy was the recording process ? How long did it take you ?

We rented a barn in the middle of nowhere—three of us and the dog. the songwriting was easy but we argued all the time—–not little rows but sweary battles. And in those days we took a lot of mind altering substances—–I remember doing a guitar solo at six in the morning when the girls from the local riding school came by on horses for the early morning ride. We were kept healthy by eating loads of asparagus from local farm shops.

What are your best memories about this recording process ?

When we recorded the song « Face » we spent the whole of the next day playing it over and over and walking round and round the floor.

How did you find the Arnold sound ?

The Arnold « sound » came from a love of reverb and another effect called compression. We didn’t really know how to control either so we just turned them up. We only had two microphones on the drums which were recorded onto one track. Creation was a huge label at the time yet they released these primitive recordings as an album——-I love Creation for that. The most lo-fi record of the time. Alan McGee said the songs would shine through

5) How did you meet Pennie Smith ? What « the dog shot » does it mean ?

We met Pennie Smith through Creation. We’d been recording a session for the BBC in London when we got a call from our manager asking us « Where are you? I’m down a studio miles away with Pennie Smith to photograph you lot and you’re sprawled over various sofas all over London. » Not a good start. We phoned her to apologise and finally got to meet her and she was lovely. And a brilliant photographer—-when you looked at the contact sheets afterwards there wasn’t one photo that wasn’t marvellous.

Why did you work at Abbey Road ?

Why did we work at Abbey Road? Who in the whole musical world wouldn’t? Some people might not know but some will know that the last stage of recording is called mastering—-a process where the basic tracks are smartened up to make them sound [hopefully] like records. The recordings we made for the Barn Tapes were not expertly made and needed a lot of help. Chris Blair was a great mastering engineer. He did a great job for us, and told us off for swearing. Mastering is a fine art and he was one of the best and a lovely man. Rest in peace.

What’s your favorite song of the Barn Tapes ?

. I think my favourite song on the Barn Tapes is Sun. We recorded it outside on the last day. it was the song that got us signed to Columbia Records in America. Happy days.

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Interviews

Mekanik Kantatik

5 questions et plus à … Mekanik Kantatik

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mekanik Kantatik qui nous a offert en exclusivité son nouveau clip, La reina de la arepa et dont le nouveau disque, […]
9_benlupus_2021_crdit_peternalco

5 questions à … Ben Lupus

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Ben Lupus qui nous offre en exclusivité son nouveau clip, Barbara avant un deuxième EP en français, Vu d’ici le 19 […]
generique

5 questions à … Fishtalk

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fishtalk qui nous offre en exclusivité son nouveau clip réalisé par Christopher Wheatley, Générique, une Ghost Story profondément humaine comme ces […]
gael_bonnefon_meme_so

5 questions à … Frédéric D. Oberland

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Frédéric D. Oberland dont le nouveau disque, Même soleil est disponible accompagné d’un travail photographique de Gaël Bonnefon réalisé entre 2009 […]