Objectif lune pour Why Elephant

Why Elephant © Gabriel de la Chapelle
Le duo Why Elephant est dans les starting-blocks et va bientôt publier Unknown Man on the Moon. Les cinq chansons de cet EP s'appuient sur l'héritage des Raconteurs et la chevelure sonore d'Alisson Mosshart. Entretien avec ces deux esthètes qui aiment Jack White et les photographies monochromes.

Man on the Moon

Pourquoi avoir appelé ce premier EP Unknown Man On The Moon ?

Julien : C’est le titre du dernier track de cet EP. C’est la notion d’anonymat qui me plaisait dans ce titre. Un soir on a déliré sur le sujet de faire de la musique à Paris, les contraintes que cela peut apporter, les rencontres, les illusions et les désillusions, la solitude qui peut t’attraper et ne plus te lâcher alors que tu évolues au milieu d’un monde qui fait rêver la plupart des gens. Et le lendemain Melody m’envoyait Unknown Man on the Moon. Je pense qu’il faut être solide pour marcher sur la lune et rester un inconnu. Le rapport de l’individu face à l’immensité, c’est le sens de ce titre. D’ailleurs il n’était pas prévu au départ et c’est un enregistrement live. Mais comme l’énergie et le sens nous plaisait, nous l’avons rajouté. Il y a une constante dans les textes de cet EP c’est l’envie d’explorer, de voyager et se mettre en danger pour toujours se dépasser.

My Dear Recordings

Comment s’est déroulé l’enregistrement de ce premier EP ?

Melody : C’était l’été dernier dans les studios de Two Inside Records. C’est Julien qui a dirigé et enregistré cet EP. Pour les voix, il a su habilement me guider dans l’interprétation de ses chansons, trouver la bonne énergie, le bon timbre vocal. J’en garde un souvenir assez ému parce que ce studio n’existe plus, il a été littéralement détruit. Il était installé dans un squat à Clichy. Un soir en ouvrant la porte du studio nous sommes tombé sur un python qui avait élu domicile dans les murs du studio ! Ce lieu était unique. Nous y avons aussi tourné le premier clip de Fill My Time. Une semaine après le tournage, le studio ainsi que tout le complexe étaient détruits.

Julien : Oui c’est étrange, quand j’écoute l’EP je visualise un lieu qui n’existe plus. J’avais réhabilité un vieux studio de post production et la genèse du projet s’est faite là bas. J’ai travaillé avec Melody sur d’autres projets et les musiciens qui nous accompagnent sont également des personnes avec qui j’aime travailler. Adrien Roch (Claviers) et Florian Chouraqui (Batterie) Ils m’ont laissé les modeler, les amener vers là où je voulais. Pour cet EP j’ai travaillé énormément sur le son des guitares. Je suis un fan de Jamie Hince (The Kills) ou de Jack White (The White Stripes, The Raconteurs) qui sont des guitaristes tournés vers autre chose que la technique pure de la guitare.

Melody : Pendant la phase de conception nous allions souvent à des concerts pour puiser de l’énergie et de l’instiration. Je me souviens sortir du concert de Deap Vally au point FMR avec une rage et une sensation de liberté immense. Ça nous a porté pour construire cet EP.

Julien : C’est à Two Inside Records que j’ai également rencontré Pamela Hute avec qui j’ai ensuite monté le Label My Dear Recordings. Je l’avais invitée à venir faire une session live au studio. Je la suivais sur Instagram et j’étais intrigué par son parcours. Elle a répondu à l’invitation et le reste à été assez évident pour nous. Lorsqu’elle m’a fait écouter les bandes de son futur troisième album j’ai adoré. Le travail de Jay Pellicci qui a dirigé (réalisé), enregistré et mixé son album m’a vraiment plu et j’ai décidé de le contacter pour lui proposer de mixer l’EP de Why Elephant. Une fois l’EP mixé à San Francisco, je l’ai mis entre les mains de JN Casalis du studio de mastering RT&M qui est un ami et qui a mis un superbe point final. L’EP était enfin prêt !

Il y a cinq chansons. Vous avez dû en abandonner, en sélectionner ? Comment avez-vous bâti ce tracklisting ?

Melody : Alors justement au début nous avions 5 titres mais très vite nous en avons abandonné un car trop faible à notre goût. Nous sommes donc restés sur 4 titres pendant longtemps. Puis nous avons composé Unknown Man on the Moon et avons décidé de le rajouter à l’EP en version live. C’est drôle parce que je ne sais pas du tout comment se serait appelé cet EP sans ce titre !

Julien : C’est vrai que ce titre à été une évidence. Son texte et son message étaient parfait pour conclure ce premier EP. Par contre je ne me voyais pas le mettre plus en avant car pas assez produit. Pour le tracklisting on a fait ça à l’ancienne ! On écoute les fins, les débuts de chaque chanson, on cherche à savoir si l’enchaînement se tient. Avec 5 titres c’est assez rapide à faire.

Et cette pochette ? Elle ressemble à celle d’un album des Afghan Whigs.

Julien : On peut y voir beaucoup de chose en effet. C’est Simon Birky-Hartmann qui à réalisé cette pochette. Il travaille également avec nous pour le label et il a su très vite cerner mon idée. Je voulais un cosmonaute pour plein de raisons obscures. C’est difficile à expliquer. Bon déjà, ça colle plutôt bien avec le titre de l’EP. Pour moi cette pochette c’est l’anonymat et le mystère. Le son ne se déplace pas dans l’espace donc la musique ne peut pas survivre à l’espace mais j’imagine bien ce mec écouter un bon Tame Impala très fort dans son scaphandre pour se sentir moins seul ! Je ne connaissais pas Afghan Whigs, je vais écouter !

Slipping

Quelle est l’histoire de Slipping ?

Why Elephant – Slipping

Melody : Slipping fait partie des premières chansons que nous avons interprété en live avant même de créer le projet Why Elephant. Nous avions un projet plus Folk/Blues du nom de Bogart. Je suis arrivée avec cette chanson et Julien à tout de suite misé sur ce titre. Pour lui quelque chose de nouveau devais arriver et l’on devait se focaliser sur cette idée et ne pas la lâcher. Slipping raconte ce premier instant où j’ai senti que ma jeunesse passait. 30 ans c’est pas si vieux mais on voit déjà les kids de 20 ans débarquer avec leur spontanéité, leur fraîcheur. J’ai donc imaginé cette vieille star qui ne sort plus de chez elle, qui baisse les armes devant le temps qui passe, qui cède sa place aux autres.

Quels seront vos prochains concerts ?

Julien : Pour l’instant c’est assez calme. Nous avons fait quelques belles dates sur Paris (Supersonic, Bus Palladium) et nous avons également joué sur Londres. Mais actuellement nous travaillons sur de nouvelles chansons pour préparer une rentrée au top avec de beaux projets et sans aucun doute des concerts ! Nous travaillons aussi sur le clip de Slipping qui sortira courant avril.

Why Elephant – Unknown man on the moon – Live at La Nouvelle Seine (Paris, FR)

Unknown Man on the Moon de Why Elephant sera publié le 24 mars 2017 via le label My Dear Recordings.

Why Elephant-Unknown Man On The Moon

Tracklist : Why Elephant - Unknown Man on the Moon
  1. Little Bird
  2. Fill My Time
  3. Lady Tree
  4. Slipping
  5. Unknown Man on the Moon (live)

Retrouvez les articles relatifs à Why Elephant :

Why Elephant – Fill My Time

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.