And I love Her

On est démuni face à la mort, les mots sont souvent vains, mais quand on tient aux gens, on voudrait leur témoigner de la sympathie et les soutenir dans des moments inqualifiables. Alors SK* dédit ce texte de Martin Gray à Her et son entourage.

Etre fidèle à ceux qui sont morts,
Ce n’est pas s’enfermer dans la douleur.

Il faut continuer de creuser son sillon,
droit et profond.
Comme ils l’auraient fait eux-mêmes.
Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.

Discographie

Etre fidèle à ceux qui sont morts,
C’est vivre
Comme ils auraient vécu.

Et les faire vivre avec nous.
Et transmettre leur visage, leur voix,
leur message, aux autres.
A un fils, à un frère, ou à des inconnus,
aux autres, quels qu’ils soient.

Et la vie tronquée des disparus,
alors,
germera sans fin.

HER
© Diane Moyssan, festival Garorock,, dernier concert de Simon et l’un des meilleurs.

« C’est avec le cœur lourd que nous vous écrivons ce post.

Simon nous a quitté dimanche soir après des années de bataille contre le cancer. Il s’est battu comme un lion jusqu’au bout et tous les témoignages qu’il a reçu, l’amour et le soutien que vous lui avez communiqué sur scène et dans la vie lui ont donné la force de tenir. Les concerts étaient sa force vitale et lui ont permis de continuer à se battre tout ce temps. Merci à vous.
Simon était mon meilleur ami, mon collègue, mon frère d’arme. Ensemble, nous nous sommes fait une promesse. La promesse de continuer coûte que coûte cette magnifique aventure. C’est aujourd’hui son héritage que je porte en moi et c’est ma volonté ainsi que celle de toute l’équipe de Her de continuer à emmener notre musique le plus loin possible.
Nous continuerons les concerts et serons donc sur scène à Rock en Seine le 26 août. Nous terminerons également notre premier album, pour lui, pour nous et pour vous.
La seule chose que je souhaite au plus profond de moi, c’est de le rendre fier et d’aller au bout du rêve que nous partageons depuis maintenant 10 ans. Toutes nos pensées se tournent aujourd’hui comme hier et demain, vers la famille de Simon et ses proches.
Victor »

Her – Blossom Roses

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Her © Fabrice Buffart

Here for Her

Victor rend hommage à Simon avec Are You Still Here ?. Point besoin de mots, juste écouter cette somptueuse litanie.
Her © Fabrice Buffart

And we love Her

Her vient de Rennes, Simon et Victor, Victor et Simon. Simon nous a quittés en août 2017 mais le premier album qui a pu voir le jour est un lumineux hommage avec des pouvoirs thaumaturges. Et quand on rencontre Victor Solf, on tombe amoureux de son sourire, de la façon dont il passe sa main […]
Her - On & On ft. AnnenMayKantereit & Roméo Elvis

Vidéo : Her – On & On ft. AnnenMayKantereit & Roméo Elvis

Her vient de sortir son poignant premier album après une série de tubes sur ses Tapes #1 et #2 et celui-ci ne déçoit pas. De l’augural et programmatique We Choose au sublime hommage Good Night et ses quelques vers extraits du Hypnotise Me de The Popopopops, ce disque est une cathédrale de lumière, un hymne […]

Plus dans News

Yvesmariebellot-collecontremoi

A la colle

Yves marie belloT chante le temps qui passe et l’amour absolu et c’est bougrement beau.
Thehauntedyouth-intoyou

Roulez jeunesse !

Revoilà The Haunted Youth avec Into you, un titre qui entre bien dans notre tête. Nous non plus, nous ne voulons pas rester seuls.
Jimballon6

[EXCLU] Sensationnel Jim Ballon

Attention, Jim Ballon n’est pas seul. C’est un groupe psychédélique tourangeau dont tous les morceaux excèdent huit minutes, le temps de nous propulser dans un univers sonore barré, agréablement répétitif, propice aux sensations hallucinogènes et extatiques.
Orsojesenskaaveccabane-effacerlamer

Le bon moment

Il y a un peu moins de dix ans sortait un album merveilleux que nous réécoutons souvent. Effacer la mer d’Orso Jesenska est un bijou de caresses musicales, de temps heureux suspendu, de plongée dans une beauté qui tremble.