Sacrés Tample !

Signés chez Yotanka, les bordelais de Tample s'apprêtent à publier leur premier album. Attendu de pied ferme par les fans de pop anglaise, ils devraient être une des révélations de 2018.

Comment s’est passé votre passage à Rennes ?

L’organisation du festival était vraiment géniale, on était dans de supers conditions pour jouer. Lorsqu’on est monté sur scène, il y avait vraiment beaucoup de monde dans la salle de l’étage. On avait pour la première fois un vrai light show avec une scéno personnalisée, on a senti le public vraiment réceptif à notre prestation et on a pris énormément de plaisir sur scène, que demander de plus.

Le lendemain matin, on a été invité par les américains de KEXP à faire une session live dans le musée des Beaux Arts de Rennes, cette session sortira début 2018 et là encore c’était un moment inoubliable…

Comment s’est passé l’enregistrement de Summer Light ? Quel est votre meilleur souvenir ?

On vit tous à bordeaux, avec nos amis, nos familles et on avait besoin de changer d’air pour enregistrer l’album, de se retrouver dans un endroit loin de notre quotidien. Notre label Yotanka nous a proposé le studio Near Deaf en Bretagne et on a foncé direct. Là-bas, on a bossé avec Sébastien Lorho et le courant est vraiment tout de suite bien passé tout s’est fait très naturellement et sans précipitation.

Cet album est vraiment important pour nous, on a beaucoup travaillé en amont du studio et je dirais que notre séjour en Bretagne c’était la concrétisation d’un long parcours. Donc, de loin le meilleur moment restera le dernier jour quand on a écouté toutes les mises à plats et on s’est tous dit « Ça sonne ! »

Vous venez de Bordeaux. Quels liens entretenez-vous avec cette ville ? C’est important pour vous de venir de Bordeaux ?

On vit tous à Bordeaux depuis notre plus jeune âge, c’est la ville dans laquelle on s’est construit, celle où on a fait nos premiers concerts dans les bars, vraiment beaucoup de beaux souvenirs.
C’est une ville très dynamique au niveau culturel, on a eu la chance d’être dès le début aidé par la S.M.A.C. de la Rock School Barbey qui nous a donné des moyens techniques mais aussi mis en relation avec de nombreux artistes, ce qui nous a permis de nous ouvrir l’esprit. Il y a vraiment beaucoup de groupes très prometteurs à Bordeaux et sans barrière de style.

Quelle est l’histoire du morceau Chimera ?

C’est parti d’un riff de Fred notre guitariste / bassiste, il le jouait lors d’une répétition, à ce moment là j’étais assez mitigé, mais je l’avais quand même enregistré sur mon téléphone. Le soir en rentrant j’ai réécouté et je me suis dis qu’il était vraiment cool en fait ! j’ai placé les « ouhouhou « par dessus et une idée de couplets et lors de la répétition d’après on l’a joué et là tout s’est enchaîné de manière très fluide, Gérald a trouvé un accompagnement batterie assez tribal qui collait parfaitement avec les « ouhouhou » et le morceau est né en quelques répétitions.

Tample – Chimera

Vous êtes signés chez Yotanka. Comment s’est faite la rencontre avec ce label ?

De la plus simple des manières. Fin 2016 on a fait des envois avec une maquette. Vivien Gouery responsable du label Yotanka nous a contacté en nous disant qu’il aimait beaucoup le titre Chimera. On est allé le rencontrer et le feeling est tout de suite bien passé, on avait pas mal de morceaux déjà prêts, il a senti qu’on avait de la matière pour faire un premier album et nous a fait confiance. L’album sortira d’ailleurs le 26 janvier 2018 !

TOP 10

Le meilleur album de 2017 ?

Hideout l’EP du groupe Parcels, grosse révélation, de plus ils ont vraiment un live ultra frais et communicatif.

2) L’album de 2018 que vous attendez le plus ?

MGMT ! Le premier single Little Dark Age est vraiment captivant.

3) L’album qui va forcément vous décevoir ?

Celui de Franz Ferdinand, on est tous très fan du groupe mais on a un peu peur, le premier single n’a pas fait l’unanimité et Nick Mc Carthy le guitariste de toujours n’est plus là. Il faisait vraiment partie de l’âme du groupe.

4) Le refrain ultime ?

L.S.F. de Kasabian. C’est un titre de leur premier album. Vus à Wembley avec des milliers de personnes qui reprennent les « aaaaaaaa », des frissons.

5) Votre bande originale de film préférée ?

Interstellar de Hanz Zimmer. La bande originale de la série Peaky Blinders est géniale aussi.

6) Le groupe qui met tous les Tample d’accord ?

Tame Impala.

7) Le groupe qui suscite le plus de débats chez Tample ?

La Femme.

8) Oasis ou Blur ?

Oasis.

9) Manchester ou New York ?

Manchester.

10) Votre plaisir coupable en musique ?

Bruno Mars, Uptown Fun. mais ça reste entre nous !

Summer Light de Tample sortira le 26 janvier 2018 chez Yotanka.


Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Flchelove-cetusavecchebanouar

Vidéo : Flèche Love – Cetus avec Cheb Anouar

Flèche Love revient avec un nouvel album en français dans son carquois. Son titre est sans ambiguïté. Guérison sera cathartique mais élargira assurément son public car nous sommes beaucoup en quête d’identité, de spiritualité et d’apaisement.
Groumpf-givemesomeflawoz

Vidéo : GROUMPF – Give me some Flawoz

Pas de problème de référencement avec GROUMPF le quatuor lyonnais dingo et coloré qui veut devenir ton ami. Leur premier album, The beauty, the love & the flawoz sort le 9 février et ils feront leur release party au Marché gare à Lyon le 8 mars.

Plus dans Découvertes

Shezlng2

Longue vie à Shezlöng !

Syncrétisme sensationnel. Shezlöng « chante et joue des musiques traditionnelles d’Anatolie réarrangées en funk psychédélique. » Bien sûr on connaît Altin Gün ou plus loin dans le temps, Selda Bağcan ou Nese Karabocek avec son Yali Yali remixé par Todd Terje. Voilà que déboule du massif central, l’Anadolu français, Shezlöng qui vous fera chalouper tout l’hiver.
20230624-img 6066

Pills ‘n’ Thrills avec Dirty Cloud

On pourrait les croire échappés du Kids de Larry Clark tendance Folk Implosion ou encore de Wayne’s World, le power trio Dirty Cloud vient de Rouen et n’atteint pas le demi siècle à eux trois. Il dégaine un premier titre, Psychotrope que l’on gobe avec gourmandise.
Armsarmourbandphoto

Au vent mauvais avec Arms & Armour

Gone with the winds. Le duo de Cleveland, Arms & Armour nous emmène loin en nous offrant en exclusivité son nouvel EP, The Winds ainsi que Last Trace of the World mis en images.
Holalis-foravila

Ola Hola Lis !

On découvre la barcelonaise Hola Lis grâce au jeune label clermontois Les Disques Bleus enregistrements qui sortira son nouvel album Foravila le 29 septembre.