Photos concert : Ladylike Dragons @ la Boule Noire, Paris | 19.11.2009

A l’occasion de la sortie de leur premier album « Heart Burst », Ladylike Dragons se produisaient sur la scène de La Boule Noire pour un excellent concert, avec en première partie les Misty Socks.

Misty Socks

Misty Socks ouvre le bal ce soir là. Le jeune trio angevin chauffe la salle en douceur avec des morceaux énergiques aux mélodies entrainantes. La musique fait son petit effet sur le public, la Boule Noire est frémissante, et n’attend qu’une chose, qu’on y mette le feu. Le groupe semble au premier abord un peu réservé et a bien du mal à se lâcher malgré le dynamisme des morceaux. Le batteur reste concentré, la bassiste/chanteuse est d’une grande délicatesse et remercie le public d’une petite voix légèrement intimidée. Le guitariste/chanteur, quant à lui, est enthousiaste, expressif, on sent qu’il aimerait balancer la purée sans pour autant y parvenir tout à fait. Il faudra malheureusement attendre la fin du set pour que le groupe partage enfin son énergie, jusque là contenue, avec le public. Une bonne première partie malgré tout, et un groupe à suivre de très près. Avec un peu plus d’expérience, il y a fort à parier que leurs performances scéniques seront plus impressionnantes.

Misty Socks sera aux Transmusicales de Rennes le 2 décembre prochain, ce qui est assurément de bonne augure pour la suite !

2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks
2009_11_19_mistysocks

Ladylike Dragons

Quand Ladylike Dragons entre en scène, on comprend tout de suite que l’on n’a pas affaire à des amateurs. Un coup de fumigène, la guitare qui s’impose, et le public frémissant après la première partie est prêt à entrer en ébullition. Les artistes n’ont pas besoin de se chauffer, ils sont brûlants, dans leur élément, et l’on sait dès les premières notes que l’on va en prendre plein les yeux et les oreilles. On ressent tout de suite qu’ils ont l’habitude de la scène (ils ont déjà 200 dates à leur actif, autant dire qu’ils ne chôment pas) et le public de La Boule Noire, désormais remplie, sait l’apprécier. Les Dragons aiment se lâcher et s’en donnent à coeur joie : Yann, qui n’y va pas de main morte sur sa batterie, est complétement habité par les morceaux, la voix de Cindy est aussi puissante qu’elle peu être douce, quant au guitariste, Seb, il est d’une incroyable sensualité (j’aurais juré qu’il faisait l’amour à sa guitare) et particulièrement charismatique.

Le public se sera pris une bonne claque avec cet excellent set, et tout le monde est d’accord en quittant la salle : Ladylike Dragons a assuré grave !

2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
2009_11_19_ladylikedragons
Date : 19 novembre 2009
Photographe : D@dou
Partager cet article
3 réponses sur « Misty socks & Ladylike Dragons @ la Boule Noire »

Complètement d’accord avec ton analyse Ambione !

Misty Socks encore un peu jeune mais plein de fougue et des très bonnes vibes, et Ladylike Dragons très très bons sur scène et un set qui claque. Hier soir on a eu droit à deux supers groupes !

Belle découverte hier soir avec Ladylike Dragons !! Vraiment un set puissant, tout en énergie. Ils assurent grave la scène et en même temps des purs moments de douceur, de sensualité portée par la voix extra de la chanteuse. Un show au top ! Vos photos sont supers belles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ladylike Dragons Vs. Skip the Use @ la Maroquinerie

Skip the use VS Ladylike Dragons Un combat des titans – toutes proportions gardées bien entendu – s’est déroulé à la Maroquinerie. Je suis pourtant de parti pris : j’ai adoré Skip the Use dès les premières mesures de ‘Give Me’, qui est maintenant devenu ma sonnerie de réveil. Mais j’aime beaucoup ‘13 minutes’ de…

Les [TIME*] Awards – le 16 novembre à l’Alhambra

Pourquoi la musique devrait être réservée aux majors ? Cette année aura lieu le premier salon international indépendant de la musique : [TIME*] the indie music event. Pour les conférences et les showcases, ça se passe les 20 et 21 novembre à l’Espace Kiron. Et pour nous mettre en bouche, [TIME*] organise une remise de…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…