Skip the use VS Ladylike Dragons
Skip the use VS Ladylike Dragons

Un combat des titans – toutes proportions gardées bien entendu – s’est déroulé à la Maroquinerie. Je suis pourtant de parti pris : j’ai adoré Skip the Use dès les premières mesures de ‘Give Me’, qui est maintenant devenu ma sonnerie de réveil. Mais j’aime beaucoup ‘13 minutes’ de Ladylike Dragons, je ne demande donc qu’à découvrir en live.

Ladylike Dragons

La salle n’est pas remplie, sûrement parce que la veille les deux groupes étaient au Batofar pour un battle… qui sait ? Le groupe se tient là, ne s’imposant pas vraiment, et le début du concert passe… il est regrettable qu’aucune première partie n’ait été prévue pour nous chauffer un peu cette salle. Puis le concert décolle avec ‘I’m a Shoegazer’, j’aime le contraste entre la douceur de la voix de Cindy et la violence de la guitare de Seb. Puis, alors que je me laisse emporter par ‘Travel Box’ avec ses décompositions de tempo, Ladylike Dragons passe en mode ballade avec ‘Wisdom of My Faith’. Je note au passage que tout son visage vibre quand elle tient une note.

Cindy annonce une reprise de Noir Désir ! Toujours intéressant de voir ceux qui ont le courage de les jouer malgré la polémique, et surtout le choix de la chanson… un simple 666.667 Club ou un plus obscure Veuillez rendre l’âme ? Non, ce sera Des visages Des Figures avec ‘L’Enfant Roi’ ; par contre, le résultat est un peu chaotique.

Sur ‘Compromises’, Cindy essaye de motiver la salle, mais quand elle tape dans ses mains je ne peux m’empêcher de voir une institutrice de centre aéré. C’est étonnant de voir ce petit bout de femme qui ‘Lose Control’ en vous assurant que le rock’n’roll la libère, parce qu’à côté elle reste délicate jusque dans la prise en main de son médiateur. Ils finissent sur le single ‘13 Minutes‘ qui est très bon, mais je ne peux m’empêcher de penser que le public n’est pas préparé pour ce qui va suivre.

2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons
2010_02_18_ladylikedragons

Setlist LLD : Yeah / Here to Last / I’m a Shoegazer / Travel Box / Wisdom of my Faith / Enfant Roi / The Ghost and the Living / Compromises / Lose Control / Slavery / 13 Minutes

Skip The Use

Entre temps, la salle s’est bien remplie, et dès les premières mesures on sent la différence ! Skip the Use rentrent très vite dans le vif du sujet et dès ‘Bullet‘, le public part tout seul. Sur scène, toujours les sauts qui devraient être classés officiellement aux olympiques, et les dreads de Jay volent au vent : ils ont la forme !

Sur ‘Off Me’, Matt descend dans la foule pour motiver le public, qui est déjà bien chaud. Les premiers pogos se déclenchent sur la fameuse ‘Give Me’; d’abord gentillets, ils vont crescendo au fur et à mesure du concert pour exploser violemment au final. En même temps, le final c’est ‘Bastard Song’, aussi connue comme les 3m30 de bordel. Mais pendant tout le concert, Matt harangue la foule : « ce soir on fait des trucs qu’on va regretter demain ».

Pour ‘She’s My Lady’, il se prend pour Patrick Bruel et fait chanter la salle : « allez ! on est des romantiques ! ». Il nous nargue sur ‘Don’t Want to be a Star’ : « Nous on a été élevés aux frites et à la mayo, on est des vrais démons », le public répond par une sorte de circle pit. La salle gronde, on reconnaît ‘Song 2‘ de Blur, et là ca tourne encore plus au bordel dans la fosse que sur scène – et c’est pas peu dire.

Ils donnent toujours autant l’impression de s’éclater sur scène, ça fait plaisir à voir. J’espère que la prochaine fois, ils auront le temps de jouer ‘Unbreakable‘ (ma préférée – en SK* session ici) et ‘Breed‘ de Nirvana. En tous cas, ça faisait longtemps que je les avais pas vus : ça fait du bien de se défouler !

2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse
2010_02_18_skiptheuse

Setlist STU : Intro / Dr House / Bullet / Off Me / Anti Slavery / Give Me / She’s My Lady / My Generation / You Are / Don’t Want to Be / Song 2 / Hell Parade
Rappel: People of the Shadow/ Bastard

Date : 18 février 2010
Photographe : Eddy

Vous avez aimé ? Partagez !
3 réponses sur « Ladylike Dragons Vs. Skip the Use @ la Maroquinerie »

Ah oui, parce que c’était une battle ? Tu m’en diras tant ! Bon, eh bien je vote pour les Ladylike Dragons ! Les jolies filles gagnent toujours :) Si si c’est vrai, Cindy fait assurément partie du Top 10 national de nos belles rockeuses ! Et la photo 18 est définitivement l’une des meilleures de l’année (même s’il n’y a pas de classement officiel sur SK, contrairement au Hiboo ;-) D’autre part, le second album semble se profiler, au vu du tracklisting… Et pourtant, STU, avec des bêtes de covers comme ça, c’est clair que ça devait être un joyeux bordel !!! Une battle de niveau très relevé pour ces 2 groupes… comme en 2009 dans « Ouï Loves MySpace » !

Classement officiel ? Un top 2009 tu veux dire ?
Sinon, vu de l’intérieur, Skip The Use gagne haut la main ;)

Oui exactement, un Top 2009 qu’il n’y a pas eu… ou plutôt un Top 2010 qui pourrait se faire ici aussi !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du […]
Arcade Fire @ le Zénith, Paris | 03.06.2014

Top photos 2014

J’espère que le père Noël vous a gâté, que vous avez slalomé entre les embuches en tous genres, crise de foi(e), chute sur le verglas et grippes hivernales. Tout s’est bien passé pour nous, les photographes de Soul Kitchen ont bien travaillé cette année 2014 et m’ont réclamé à corps et à cris leur minute […]
Les Nuits Secrètes 2014

Les Nuits Secrètes

La treizième édition des Nuits Secrètes se tiendra les 1er, 2 et 3 août 2014 à Aulnoye-Aymeries, jolie bourgade du Nord de la France. Comme à son habitude, on fait dans le classique avec des grands noms de la scène française et des nouveaux venus.
Photos de concert : Haim @ Musilac, Aix les Bains | 12 juillet 2014

photos : Musilac 2014, Aix-les-Bains | 12.07.2014 et 13.07.2014

Skip the use VS Ladylike Dragons Un combat des titans – toutes proportions gardées bien entendu – s’est déroulé à la Maroquinerie. Je suis pourtant de parti pris : j’ai adoré Skip the Use dès les premières mesures de ‘Give Me’, qui est maintenant devenu ma sonnerie de réveil. Mais j’aime beaucoup ‘13 minutes’ de Ladylike Dragons, je ne demande…

Plus dans Concerts (live reports)

The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.
Kevin Morby @ Lune des Pirates, 11-02-2020

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ? […]
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes, […]