C’était le quatrième dimanche pour le festival French Connexion au théâtre Comédie Odéon en partenariat avec Morpheus Production et les Chants de Mars 2018 avec deux artistes exceptionnelles, Leïla Huissoud et Klô Pelgag.

Deux petits bouts de femme, deux tempéraments, deux univers, voilà une soirée où le public sortit grandi et rasséréné.

Leïla Huissoud

Leïla Huissoud nous a émus comme la première fois. Ses chansons mi autobiographiques, mi provocantes ne laissent pas indifférents. Il suffit d’observer le public qui la découvre (oui, cela existe !) pour mesurer la force de conviction d’une artiste qui concert après concert gagne en épaisseur, en assurance tout en jouant sur la fragilité et les difficultés de cette jeune vie de patachon. Il est clair qu’elle n’aura très bientôt plus besoin de chaise pour atteindre le micro, que ce sont les micros qui viendront à elle. Quelle évoque le divorce, les amours déçus (ou pas), la condition d’artiste, le rouge est mis, elle plante ses banderilles musicales en plein cœur, les tripes à l’air et le sourire aux lèvres toujours accompagnée de son impeccable comparse Kevin Fauchet alias Tom Bird. Et quand elle raconte touchante et touchée sa venue en Suisse à initiative d’un certain Jacques, c’est nous qui sommes tourneboulés de ne pas avoir pu parler de Leïla Huissoud avec ce programmateur voyant.

2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud
2018_03_18_leïla_huissoud

Klô Pelgag

Klô Pelgag et son gang sont adeptes de la musique ‘jetlaguée’. Costumés et bigarrés, les six mercenaires québécois délivrent avec humour et bonne humeur une pop savamment dégingandée qui a fait lever le public des fauteuils pourtant confortables du théâtre Comédie Odéon. C’est un voyage dans des contrées étranges et féeriques peuplées d’animaux fantastiques, de fleurs extraordinaires, d’étoiles filantes. C’est inclassable, parfois incompréhensible et déstabilisant, assurément truculent et réjouissant.

2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
2018_03_18_klo_pelgag
Date : 18 mars 3018