Le b.a.-ba des Fontaines D.C.

Fontaines DC © Ste Murray | Photography & Design
Louis - 21/06/2018

Originaires de Dublin, Fontaines D.C. devraient faire parler d’eux assez rapidement. Désormais signés chez Partisan Records, ce quintet irlandais qui mélange The Fall et le Gun Club comme personne passe à la vitesse supérieure avec l’enregistrement de futur premier album. En attendant ce sacro-saint disque, on peut fouiller Youtube et découvrir une poignée de chansons qui remontent le moral.

Pourquoi vous êtes-vous appelés Fontaines D.C.?

Carlos O’Connell : Le nom de notre groupe est une référence au personnage de Johnny Fontaine dans The Godfather, un personnage inspiré par Frank Sinatra. C’est donc un clin d’œil à Sinatra. On a ajouté les initiales de Dublin City il y a quelques mois.

Fontaines DC – Boys In The Better Land

Vous êtes arrivés chez Partisan Records (Idles, Emel). Comment les avez-vous rencontrés ?

Carlos O’Connell : On a rencontré pour la première fois les gens de Partisan Records lors notre passage au Shacklewell Arms de Londres en mars dernier. Après cela, nous avons eu des échanges téléphoniques et des réunions. Nous sommes tombés amoureux de l’éthique de ce label. Nous sommes privilégiés et ravis de travailler avec des artistes qui sont passionnés par la musique et qui partagent nos principes.

Quelle est l’histoire de Liberty Belle ?

Grian Chatten : C’est à propos de la violence qui s’agite dans mon esprit. Elle évoque mon incapacité à traiter les choses que j’ai vues et et que j’ai faites lorsque j’ai vécu à Dublin et la nature grossière de l’ignorance face à des choses horribles. Elle parle aussi des mensonges que nous faisons pour avoir un semblant de carrière. Elle évoque aussi la dépendance à l’héroïne dans les villes qui ont des cafés fantaisistes et des premiers ministres souriants. Elle porte le nom d’un pub qui se trouve sur Francis Street. Il y a de l’espoir dans la chanson, je suppose, pour libérer tout ça.

Fontaines DC – Liberty Belle

Qu’allez-vous faire cet été ?

Tom Coll : Nous avons un été bien chargé avec de nombreux festivals européens. Nous allons jouer en Allemagne, en Suisse, en Pologne et bien sûr dans quelques festivals français aussi. Nous avons hâte de visiter ces pays. Nous passons beaucoup de temps à écrire pendant nos voyages. C’est assez amusant…

Avez-vous commencé à enregistrer votre premier album ?

Carlos O’Connell : L’enregistrement de notre album aura lieu dans les prochains mois. Nous sommes sur le point de finaliser le « qui » et le « où ». Nous ne pouvons rien dire pour l’instant.

TOP 10

  1. Votre chanson préférée d’IDLES
  2. Carlos O’Connell : Exeter sur Brutalism.

  3. Votre album préféré de 2018 ?
  4. Carlos O’Connell : IceageBeyondless.
    Grian Chatten : Goat GirlGoat Girl.

  5. Votre artiste français préféré ?
  6. Tom Coll : Moon Safari des Air est un album formidable. Je l’écoute toujours quand je roule la nuit.

  7. Cork or Dublin ?
  8. Je pense que cela va de soi.

  9. Le meilleur endroit au monde pour faire un concert ?
  10. Carlos O’Connell : Jusqu’à présent, les concerts les plus émouvants pour moi ont été ceux de Madrid et de Dublin, à cause du retour du public. Mais nous avons eu de belles expériences dans des endroits comme le Connolly’s of Leap à West Cork ou dans la banlieue de Seattle.

  11. Le meilleur endroit au monde pour voir un concert ?
  12. Carlos O’Connell : J’aimerais bien faire un voyage dans le temps et voir Patti Smith au CBGB dans les années 70.

  13. Le refrain ultime ?
  14. There She GoesThe La’s . Et Little Honda des Beach Boys.

  15. CD ou Vinyle ?
  16. Carlos O’Connell : Le vinyle est la voie à suivre.

  17. Le producteur de vos rêves ?
  18. Celui qui pourra faire sonner notre batterie comme celle de l’intro de Lust For Life d’Iggy Pop.

  19. Si vous pouviez créer un festival… Qui inviteriez-vous ?
  20. The Pogues, Patti Smith, LCD Soundsystem, Nick Cave, Iggy Pop, PIL et The Beach Boys.

Boys In The Better Land de Fontaines D.C. est disponible chez Trigger Party Records.
Fontaines D.C joueront au Cabaret Vert le 25 août 2018.

Fontaines D.C. - Chequeless Reckless/Boys In The Better Land

Fontaines D.C. - Boys In The Better Land

Tracklist : Fontaines D.C. - Boys In The Better Land
  1. Boys In The Better Land
  2. Chequeless Reckless

English text

What’s the reason behind the name of your band ?

Carlos O’Connell : The name of our band is a reference to the character in « The Godfather”, Johnny Fontaine. Character inspired by Frank Sinatra, so in that regard it’s a nod to Sinatra. A few months back, we had to add the « D.C.” which stands for Dublin City.

How did you meet Partisan Records ?

Carlos O’Connell : Our first introduction with Partisan Records happened after our headline in London’s Shacklewell Arms back in March. After that we had calls and meetings and fell in love with the ethos of the label. We’re privileged and delighted to be working with such artistic people who are passionate about the music and share the same principles.

What’s the story of Liberty Belle ?

Grian Chatten : It’s about violence within my mind. My inability to process things I’ve seen and done during my time in Dublin. It’s about the crude nature of ignorance in the face of awful things. The lies we tell ourselves in order to keep our eyes fixed upon our career goals and all that. It’s about heroin addiction in cities that produce fancy coffees and smiley prime-ministers. It’s named after a pub on Francis street. There is hope in the song, I suppose, for liberation from it all.

What are your plans for this summer ?

Tom Coll : We have a pretty busy summer ahead with lots of European festivals in countries that we´re really excited to go and visit. Places like Germany, Switzerland, Poland and of course a few French festivals too. We´re spending a lot of time writing in between all the travelling which is really fun.

Do you begin the recording process of your album?

Carlos O’Connell : The recording of our album will take place in the next couple of months. We’re very close to finalising the ‘who’ and ‘where’, but they’re details you’ll have to wait sometime before we can disclose.

TOP 10

1) Your favorite song of IDLES ?

Carlos O’Connell : ExeterBrutalism.

2) Your favorite album of 2018 ?

Carlos O’Connell : IceageBeyondless.
Grian Chatten : Goat GirlGoat Girl.

3) Your favorite french artist ?

Tom Coll : ‘Moon Safari’ by Air is an amazing album. It’s definitely on regular rotation for me when I’m driving at night.

4) Cork or Dublin ?

I think that goes without saying.

5) Your favorite place to play a gig in the world ?

Carlos O’Connell : So far the most emotional gigs for me have been in Madrid & Dublin, because of the sense of returning. But we’ve had beautiful experiences in places like Connolly’s of Leap in West Cork, or a small venue in a Seattle suburb.

6) Your favorite place to watch a gig in the world ?

Carlos O’Connell : I’d love to go back in time and watch Patti Smith in CBGB’s in the 70’s.

7) The ultimate chorus ?

There She Goes – The La’s

(little honda by the Beach Boys)

8) CD or Vinyl ?

Carlos O’Connell : Vinyl’s the way forward.

9) The producer of your dreams ?

Carlos O’Connell : Whoever can make drums sound like the intro in Iggy Pop’s Lust For Life.

10) If you could create a festival… Which name ? Which headliners ?

The Pogues / Patti Smith / LCD Soundsystem / Nick Cave / Iggy Pop / PIL / The Beach Boys

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Brigid Mae Power

Power to Brigid Mae Power !

Enregistré avec Alasdair Roberts à Glasgow, le nouvel album de Brigid Mae Power pourrait réunir au coin du feu les fans de folk irlandais et les ascètes qui ne jurent que par Bill Callahan.

Captifs avec Cavetown

Version slacker d’Harry Potter, Cavetown sort son premier album chez Sire Records ce vendredi après avoir enquillé les titres sur son Bandcamp. Rendez-vous est pris avec ce garçon !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien donc avec Porridge Radio qui nous claque un uppercut avec ce nouveau disque, le tristement bien nommé Every Bad.

JacobBellens_by_MathisSchmidt_0296

Jacob Bellens change d’échelle !

Bon, Jacob Bellens ne pouvait pas prédire la claustration. Le divin danois sort le 3 avril chez Hfn son cinquième disque, My Heart Is Hungry And The Days Go By So Quickly et les jours à scruter notre cœur passeront peut être plus vite.

Planet 1999

Écouter les Planet 1999 en 2020

Planet 1999 ne nous met pas une disquette avec son premier EP publié par PC Music. Ces trois Français expatriés à Londres avaient séduit Slowdive avec leurs premiers morceaux au point d’être invités sur leur dernière tournée. De la fête, du shoegaze : bienvenue chez Planet 1999.

Sea, Sex & Sunshade

Sea, sex & Sunshade. On remplacera juste la mer par La Marne. Et on a tout bon. Les Sunshade débarquent dans notre quotidien sans prévenir. Les nouvelles chansons de ce duo français sont fortement addictives et devraient faire autant plaisir aux fans de Swell qu’aux fanatiques de folk heureux. Les titres de ce duo sont…

Bonny Light Horseman

A cheval !

Bonny Light Horseman est un super groupe composé d’Eric D. Johnson (Fruit Bats, The Shins), du vétéran multi-instrumentiste Josh Kaufman (Craig Finn, Josh Ritter, The National) et de la chanteuse Anaïs Mitchell qui a triomphé à Broadway avec Hadestown l’an dernier et honorée d’un Grammy. Et cela donne un disque somptueux, profondément amoureux de la…

Gyslain.N - Welcome

Bienvenue Gyslain.N

Découvert au tremplin du Kiwi Festival 2018 (inscription ici) initié par la Maison pour tous Salle des Rancy à Lyon, Gyslain.N est en train d’aller Au bout de [ses] rêves et on s’évade avec lui.

Twisted Wheel en roue libre

Les Twisted Wheel ouvrent ce soir pour Liam Gallagher au Zénith de Paris. Un mois avant la sortie de Satisfying The Ritual, leur troisième album, les Twisted Wheel peuvent rouler des mécaniques devant les fans d’Oasis et tester leurs nouvelles chansons.

Le b.a.-ba d’Anna B Savage

Les premiers morceaux d’Anna B Savage avaient séduit Father John Misty en 2015 à tel point que ce dernier l’avait embarquée sur sa tournée. Cette année, Anna B Savage ouvrira pour Destroyer sur sa tournée européenne et sortira un album chez City Slang. Tout va bien pour notre américaine préférée.

Douce Pershanoush

Avec son electro pop ensoleillée, Pershanoush est la cure de vitamine C de cet hiver qui n’en finit pas. Reprenant habilement Stupid Girl de Garbage et s’appropriant les codes de la pop, Pershanoush pourrait nous poursuivre toute l’année 2020 avec ses rêves musicaux.

Beau comme du Manopolo !

Smoothie musical ! Voila les premiers mots qui sortent de la bouche de ceux qui écoutent Manopolo pour la première fois. Smoothie musical de luxe puis que ce duo n’utilise que des ingrédients de première qualité pour ses morceaux. Et surtout, à une époque où tout va plus vite que tout, Manopolo a décidé de…

Le monde est beau, The World is Haunted

Alors que nous sommes sans nouvelles de David Freel depuis l’ère Be My Weapon (Talitres), deux ex-Swell se rabibochent et viennent frapper à la porte avec The World is Haunted.

Clou voit rouge

Clou voit Rouge et nous on ne voit que Clou.

Lonely Walk (of fame)

Attention, ça va faire mal. Les girondins de Lonely Walk sont dans les starting-blocks pour sortir leur troisième album à la fin du mois. Évoluant à la confluence de Magazine et de Bauhaus, les Lonely Walk ne prêchent pas dans le désert et sonnent la messe post-punk comme personne.

Se préparer aux Lathums

Ils sont originaires de Wigan, une ville coincée entre Manchester et Liverpool, et devraient être la révélation anglaise de 2020. Enquête sur un conte de fées comme seule l’Angleterre du Nord peut en pondre.

Les beaux jours de Night Shop

Hébergé sur le label de Kevin Morby (Mare Recordings), Justin Sullivan aka Night Shop écrit des petites merveilles et arrive en France pour une tournée plus que conséquente !

Jolis Mush

Ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons, ils aiment le post punk, vive les Mush !

Salutaires Salt

Dans la vie, il faut toujours faire confiance aux autocollants. On doit la découverte de Salt à l’autocollant qui est collé sur l’emballage plastique de The Loneliness Of Clouds de Salt. On peut y lire : Ken Stringfellow (The Posies, R.E.M., Big Star). Que ce soit à Bellingham avec Jon Auer ou en solo, Stringfellow…

MAITA vous présente ses meilleurs voeux

Nouvelle égérie du label Kill Rock Stars (‪Elliott Smith, ‪Sleater-Kinney, ‪The Decemberists), MAITA pourrait animer de bien belle manière l’année 2020.

A ne pas rater dans Découvertes !