Naya, rubis pop [MaMA 2018]

Naya© Carasco Louise
Louis - 08/09/2018

Malgré son jeune âge, Naya maîtrise tous les codes de la pop anglo-saxonne. Après un premier EP couronné de succès, Naya débarque la semaine prochaine avec son premier album, Ruby chez Columbia Records et devrait voguer vers le succès en regardant la lune.

Dans quel état d’esprit te sens-tu quelques jours avant la sortie de ton album ?

Naya : Je suis très impatiente de proposer mes nouvelles chansons au public ! J’ai trop hâte que Ruby sorte !

Naya – Girl On the Moon

J’ai vu que tu l’avais enregistré à Londres. Pourquoi avoir choisi cette ville ?

Mon album a été enregistré en grande partie à Paris puis mixé à Londres. J’aime beaucoup la musique anglaise ! J’ai travaillé avec un producteur anglais qui s’appelle Tim Roe (Coldplay, Ed Sheeran entre autres), son studio est basé à Londres. Mais effectivement je suis allée en Angleterre dernièrement pour enregistrer un duo avec Tom Grennan, un artiste anglais. La chanson est sur mon album. C’était une expérience incroyable !

Comment s’est passé l’enregistrement de cet album ? Avec qui as-tu travaillé ?

L’enregistrement s’est déroulé durant l’été 2017 à Paris dans le studio de Valentin Marceau avec qui j’avais déjà travaillé sur mon EP précédent Blossom. J’ai beaucoup apprécié travailler avec Valentin, c’est une très belle rencontre tant professionnellement qu’humainement.

Quelle est l’histoire de Girl On The Moon ? Quand as-tu écrit cette chanson ?

J’ai écrit cette chanson il y a environ 3 ans. On rentrait d’un concert avec ma team dans le van sur l’autoroute le soir. A l’horizon j’ai aperçu la lune, je ne l’avais jamais vue de si près ! Ça m’a inspirée Girl on the moon. C’est un conte onirique qui raconte l’histoire d’une fille qui ne trouvait plus sa place sur terre et a décidé d’aller vivre sur la lune, une sorte d’amie imaginaire.

Si tu devais choisir un mot pour décrire ton disque… Lequel choisirais-tu ?

Solaire !

Tu peux m’en dire un peu plus sur le choix de la pochette ?

La pochette est rouge elle traduit l’énergie qui se dégage de mes concerts, c’est aussi en parallèle avec le titre de l’album, Ruby, pierre précieuse. Ensuite je suis accroupie, prête à bondir, en attendu grand saut vers l’aventure d’une sortie d’un premier album.

TOP 10

1) Ton disque préféré de 2018 (pour le moment) ?

Je dirais l’album d’un duo qui s’appelle Let’s eat grandma : I’m all ears.

2) La chanson que tu aurais bien aimé écrire ?

Dernièrement, je bugge sur Up all night de Beck.

3) Londres ou Paris ?

Londres.

4) Ta bande originale de film préférée ?

Once, j’adore l’ambiance générale du film.

5) Blur ou Oasis ?

Définitivement Oasis.

6) Le premier disque que tu as acheté ?

J’étais fan d’une série télévisée qui s’appelait Grand Galop et la chanson Hello world !

7) Le refrain ultime ?

John NewmanLove me again.

8) Le producteur de tes rêves ?

Jack Antonoff.

9) Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?

Dans une piscine vide.

10) Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?

Sur un rooftop à Manhattan.

Ruby de Naya sera disponible le 14 septembre 2018 chez Columbia/Sony.
Naya sera en concert le 20 septembre au Café de la Danse (Paris) et ouvrira pour Charlie Winston lors de sa tournée automnale. Elle sera présente au MaMA 2018.

Naya - Ruby

Tracklist : Naya - Ruby
  1. Ailleurs Solaire
  2. Belunivers
  3. Ego Ko
  4. Une Fille De La Lune
  5. Wishing Tree
  6. La Grande Nuit
  7. Cat Song
  8. Velvet Walk
  9. Sparkle
  10. Great Ocean Road
  11. Ghost By Your Side
  12. Quelque Chose De Toi

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

© Juliette Henrioud

[EXCLU] Vidéo : Dream Parade – Fools to the World

Encore une belle pépite venant du Westeros musical avec les valaisans de Dream Parade et leur nouvelle toile, pardon titre, Fools to the World extrait de leur premier album, Sisyphus qui sort le 31 janvier 2020 sur l’excellent label Le Pop Club Records.

Working Men's Club

Au boulot les Working Men’s Club !

Ils sont aussi énervés que les Idles et regardent du côté de l’électro des caves de Londres. Ils s’appellent les Working Men’s CLub et sont la nouvelle égérie du très chic label londonien Heavenly Recordings (Mark Lanegan, Unloved, Saint Etienne).

This Is Not Your Animal

Un groupe qui cite Hüsker Dü en interview ne peut pas être un mauvais groupe. C’est le cas de Not Your Animal qui vient de sortir Not Rock And Roll… Comme un gosse de deux ans, ce groupe est dans sa période du non. Mais on lui dit un grand oui quand on écoute Cannibale…

[BBmix 2019] Faites une cure de Carla dal Forno

Carla dal Forno, musicienne australienne installée à Berlin, avait publié en 2017 You Know What It’s Like, un premier disque hautement recommandable. Désormais établie à Londres, elle revient avec Look Up Sharp, un album qui va réchauffer le cœur glacé des fans de The Cure.

Josienne Clarke

Avis de tempête : Josienne Clarke

Josienne Clarke entre dans votre vie en quelques secondes. Avec If I Didn’t Mind, le premier extrait d’In All Weather, on reste hypnotisé par cette douce ligne mélodique et par cette voix qui agit comme une déflagration. Et on se dit que la musique de Clarke ne va plus nous quitter.

Yo Yolande Bashing !

Rencontre improbable entre Alain Bashung et Yolande Moreau des Deschiens (pour le nom), fusion impromptue de Thiefaine et de Stromae, Yolande Bashing devrait révolutionner votre quotidien avec son premier album, le bien nommé Yolande et l’amour.

Jî Drû

Mâgnîfîque Jî Drû

Jî Drû s’apprête donc à passer en pleine lumière avec Western, son premier album solo. Producteur, arrangeur et membre de Push up! et Jî Mob, Jî Drû a déjà un CV bien étoffé. Il va lui rajouter une ligne le 18 octobre 2019 avec Western.

Lyssalane

Les rires et les larmes de LYSSALANE

En France, on a le choix… Si on aime le rock et avoir un mur de son en face de soi, on écoute Lysistrata. Si on aime le folk et les voix envoûtantes, on écoute les Lyssalane.

Faire ami-ami avec Special Friend

Découvrir les Special Friend à la fin d’une journée, c’est finir en beauté cette journée si celle-ci était cool. Et c’est se consoler avec leurs morceaux si la journée a été pourrie. Ecouter Before, c’est l’assurance de croiser les ombres de Stephen McRobbie et des Yo La Tengo… Ecouter Low Tide, c’est retrouver une présence…

Chuck The Handyman

Checke CHUCK the Handyman !

Mais pourquoi est-il si productif ? Car il est très doué. Après Dégage, après Amour Formica, Erwan Choquenet se lance en solo et publie un premier titre salvateur.

Pinky Pinky punchy punchy !

Papillons dans le coeur et oiseaux dans la tête avec le trio féminin caliornien Pinky Pinky !

Studio Electrophonique

En studio avec Studio Electrophonique

Premier EP, premier coup de maître. Très discrètement, Studio Electrophonique vient de renouveler la recette du slowcore en y injectant bien astucieusement une philosophie pop anglaise.

Corridor

Corridor sort du placard

Le label historique de Seattle se met enfin au français avec Corridor, un groupe de Montréal

Tropical Fuck Storm

Tempête de cerveau avec TFS

Oubliez Ayers Rock, Nick Cave ou les mignons Parcels ou autres Tame Impala. L’Australie qui a quelque chose à dire se nomme TFS pour Tropical Fuck Storm et leur nom ne ment pas sur la marchandise : une musique atrabilaire qui vous prend aux tripes par son désespoir lucide, son anti-hédonisme, son no future 3.0.

V’la Hval !

Revoilà Jenny Hval ! En 2016, vous êtes peut-être passé à côté de Blood Bitch, son sixième album solo qui a été formidablement accueilli par la presse et les gens de bon goût. Elle revient à la rentrée avec The Practice of Love, un album (faussement) pop.

La grande évasion des Raptor !

Il n’y a pas que Banksy et le trip hop à Bristol ! Les Raptor viennent de sortir leur premier disque, Escapism enregistré à l’ancienne aux studios Bink Bonk et produit par Mat Sampson (Turbowolf, Kasabian).

Carriers

Carriers devrait faire carrière

Pilier de la scène de Cincinnati, Curt Kiser a monté le projet Carriers et arrive avec un premier album qui s’annonce comme un coup de maître.

A ne pas rater dans Découvertes !