Oasis – Be Here Now

Oasis - Be Here Now
Louis - 14/10/2016

Après Definitely Maybe et (What’s the Story) Morning Glory?, c’est donc au tour de Be Here Now d’être réédité. Et comme en 1997, ce disque déclenche toutes les passions. Album des démesures (médiatique, commerciale et artistique), Be Here Now est l’éternel regret de Noel Gallagher et le chant du cygne d’Oasis. Mais quel disque nom de Dieu. On paierait très cher pour écouter un disque de ce calibre en 2016.

En 1997, Oasis va donner une suite à (What’s the Story) Morning Glory?. Be Here Now est la fin d’un cycle et surtout le début d’une traversée du désert pour Noel et ses fans. Honni par Noel et banni des tournées d’Oasis après 1998, cet album est l’une des plus belles sorties de route de l’histoire du rock.

Pour le troisième album d’Oasis, Noel Gallagher puise encore dans son stock de chansons qu’il a écrites quand il était gardien de nuit dans une usine de Manchester. Il n’a eu de cesse de le répéter depuis lors : il est impossible d’écrire All Around The World le ventre plein et Supersonic quand on s’habille chez Armani. Mais en 1997, il est à Ibiza et au volant de la Rolls Royce que lui a offerte Alan McGee. Pensez-donc… McGee pensait avoir décroché le jackpot avec les 500 000 exemplaires de Screamadelica de Primal Scream. En 1996, le boss de Creation Records vient de voir son impôt sur le revenu augmenter grâce aux 20 millions d’exemplaires de (What’s the Story) Morning Glory? écoulés.

Oasis a donc réservé un studio d’Abbey Road pour enregistrer son troisième album. Depuis les récentes confessions de Norman Blake (Teenage Fanclub), on sait qu’Oasis avait transformé son studio en salle de concerts. Les murs tremblaient. La concurrence ? Aussi. Et si Oasis réalisait la passe de trois ? Pour une fois les pissse-froid auront le dernier mot car Oasis va se planter comme personne.
A Abbey Road, c’est razzia sur la chnouf tous les jours. Marcus Russell, le garde-fou historique des frères Gallagher, pointe aux abonnés absents. Quant à Owen Morris, l’armoire à glace galloise qui a produit à la perfection les deux premiers albums du groupe, est lui aussi à l’Ouest, et laisse Noel naviguer dans ses délires opiacés. Le résultat est terrible : Be Here Now est un album boursouflé avec un bide énorme qui fait peine à voir à coté du mannequin à la taille de guêpe qu’est Morning Glory.

Oasis – D’You Know What I Mean? (2016 HD Remaster)

Il n’en reste pas moins quelques bonnes chansons. D’You Know What I Mean? montre un Liam impérial. Toisant du regard les hélicoptères, ce type a été le meilleur chanteur de rock de 1994 à 1997.

Et les bonus ? On sait que pour ce genre de choses, Noel est pingre comme un Écossais. On récupère deux ou trois lives (inutiles) et les démos liées à cet album. Le constat est toujours le même : on est totalement addict à la voix de Liam. Noel Gallagher le premier. Les versions de D’You Know What I Mean ? et de Stay Young détonnent. Pour le reste, on filera réécouter pour la énième fois les versions studios.
Pour la note, on fait comme Pitchfork : nous mettons 5. Sur 5…

Oasis - Be Here Now

Be Here Now d’Oasis est disponible depuis le 7 octobre 2016 via Big Brother/PIAS.

Tracklist : Oasis - Disque 1 : Be Here Now
  1. D'You Know What I Mean ?
  2. My Big Mouth
  3. Magic Pie
  4. Stand By Me
  5. I Hope
  6. I Think
  7. I Know
  8. The Girl In The Dirty Shirt
  9. Fade In-Out
  10. Don't Go Away
  11. Be Here Now
  12. All Around The World
  13. It's Gettin' Better (Man!!)
  14. All Around The World (Reprise)
Tracklist : Oasis - Disque 2 : B-sides & Extra Tracks
  1. Stay Young
  2. The Fame
  3. Flashbax
  4. (I Got) The Fever
  5. My Sister Lover
  6. Going Nowhere
  7. Stand By Me (Live At Bonehead's Outtake)
  8. Untitled (Demo)
  9. Help! (Live In LA)
  10. Setting Sun (Live Radio Broadcast)
  11. If We Shadows (Demo)
  12. Don't Go Away (Demo)
  13. My Big Mouth (Live At Knebworth Park)
  14. D'You Know What I Mean ? (NG's 2016 Rethink)
Tracklist : Oasis - Disque 3 : Mustique Demos
  1. D'You Know What I Mean ? (Mustique Demo)
  2. My Big Mouth (Mustique Demo)
  3. My Sister Lover (Mustique Demo)
  4. Stand By Me (Mustique Demo)
  5. I Hope
  6. I Think
  7. I Know (Mustique Demo)
  8. The Girl In The Dirty Shirt (Mustique Demo)
  9. Don't Go Away (Mustique Demo)
  10. Trip Inside (Be Here Now) (Mustique Demo)
  11. Fade In-Out (Mustique Demo)
  12. Stay Young (Mustique Demo)
  13. Angel Child (Mustique Demo)
  14. The Fame (Mustique Demo)
  15. All Around The World (Mustique Demo)
  16. It's Gettin' Better (Man!!) (Mustique Demo)
Oasis – Be Here Now
5.0
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Réponses
  1. Pas terrible cet article, et il n’est pas très travaillé ( en témoignent les fautes d’orthographes ) .

    Déjà, quand vous dites que Noel est au volant d’une Rolls Royce, c’est entièrement faux, vu qu’il n’a pas le permis. Ensuite, quand vous dites que les bonus sont assez pauvres en contenu, c’est une blague ou quoi ? Le CD3 contient l’intégralité des demos mustique, que les fans réclamaient depuis tant d’années ! On découvre 2 inédits dans le CD2, et un remisage du célèbre D’You Know What I mean ? Dernière chose, vous avez même faux sur la date de sortie, c’est un détail mais une simple vérification par recherche google aurait suffit à vérifier vos propos….Un travail de relecture s’impose.

    Bref cette réédition est une tuerie

  2. C’est con mais moi, j’ai aimé ce mur du son, ces boursoufflures, leur façon de cabotiner en permanence et nous laisser des morceaux encore meilleurs en face B (ex: stay young). J’ai aimé que cet album soit détesté: c’est le karma de ces gars là: « on met une branlée à Blur puis on se vautre ».

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Chroniques d'albums

the-replacements-dead-mans-pop

The Replacements – Dead Man’s Pop

Pour ceux qui n’ont pas les finances nécessaires pour s’offrir le coffret G Stands For Go-Betweens : Volume 2 – 1985 -1989 des Got-Betweens, une seule solution : acheter Dead Man’s Pop de The Replacements. La douloureuse est divisée par cinq (on passe grosso modo de 270 à 50 euros) et le bonheur est totalement…

Stephan Eicher - Homeless songs

Stephan Eicher – Homeless songs

Il y a des disques qui vous prennent par surprise, qui vous étreignent. D’artiste dont on n’attendait plus grand-chose. Ils touchent peut-être parce qu’il y a une connexion physique et mentale qui s’opère.

My Favorite Horses - Funkhauser

My Favorite Horses – Funkhauser

Revenus du bayou et des rives du Mississippi, My Favorite Horses pose ses valises en France et donne sa définition de la pop française.

Mikael Kiwanuka - Kiwanuka

Michael Kiwanuka – Kiwanuka

Découvert en 2012 avec Home Again (un disque brillant produit par le leader des The Bees), Michael Kiwanuka avait forcé la porte des charts avec Love & hate. Le revoici avec Kiwanuka, un disque qui tient du chef-d’oeuvre.

Josh Homme - Desert Session 11

Josh Homme – Desert Sessions Vol 11 & 12

En attendant un nouveau disque des Queens Of The Stone Age, Josh Homme a décidé de rempiler pour deux Desert Sessions qui, en plus d’être d’excellente facture, ont le chic de nous envoyer un shoot de nostalgie.

Bill Pritchard - Three Months

Bill Pritchard – Three Months, Three Weeks and Two Days

Il faut écouter une heure pour écouter l’impeccable réédition de Three Months, Three Weeks and Two Days de Bill Pritchard. Et il faut, comme pour Pacific Street ou Pop Satori, une vie pour s’en remettre.

Vincent Delerm - Panorama

Vincent Delerm – Panorama

Sur Panorama, l’auteur de Kensington Square ou des Amants Parallèles fait encore mieux que d’habitude et nous emporte avec son art de la photographie du quotidien.

Marie-Flore - Braquage

Marie-Flore – Braquage

Marie-Flore raconte. Et son Braquage est une histoire. Celle d’un court-circuit. D’une sortie de route. Sans trace de freinage. Ou alors si peu. Braquage, c’est l’histoire d’un tir dans le noir. D’un amour. C’était un jour, un peu d’espoir. Une histoire brutale. L’amour qui frappe et qui fait mal. Celui en qui, cette fois, on…

Mark Lanegan Band - Somebody's Knocking

Mark Lanegan Band – Somebody’s Knocking

Toc toc toc, revoilà l’ex Screaming-Trees Mark Lanegan. Composé en onze jours à Los Angeles (ville adoptive de l’artiste depuis 22 ans), Somebody’s Knocking a le mérite de remettre les pendules à l’heure et séduira les fans historiques tout comme les fantatiques de Depeche Mode.

Big Thief - Two Hands

Big Thief – Two Hands

Le robinet est ouvert… Il faut donc savoir en profiter. En quatre ans, les Big Thief ont publié quatre albums qui ont le chic d’être différents les uns des autres et de fascinants. Cinq albums si on compte le disque solo d’Adrianne Lenker, chanteuse et plume du groupe.

Chevalrex - Amiral Pop

Chevalrex – Amiral Pop

Avant de clôturer l’année 2019 de fort belle manière le temps d’un concert au 104, Chevalrex revient avec un EP, Amiral Pop et continue de flotter au dessus des flots.

Jonathan FireEater’s -Tremble Under Boom Lights

Jonathan Fire*Eater ‎– Tremble Under Boom Lights

Third Man Records fait oeuvre d’utilité publique en rééditant Tremble Under Boom Lights des feux Jonathan Fire*Eater. Sans ces derniers, Paul Banks (Interpol) serait resté seul avec ses boutons d’acné et les Yeah Yeah Yeahs ne seraient pas sortis de leur local de répétition. Vénérés (et pillés) par les Strokes, les Jonathan Fire*Eater furent le…

Mark Koelek and Petra Haden - Joey Always Smiled

Mark Kozelek with Petra Haden – Joey Always Smiled

Cinq mois après la sortie du mitigé I Also Want To Die In New Orleans de Sun Kil Moon et cinq mois avant la sortie du très attendue Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White 2, Mark Kozelek, on se voit dans l’obligation de coller cinq sur cinq à la nouvelle collaboration de l’ex…

Champs

Champs – The Hard Interchange

Comme la fratrie White des Electric Soft Parade, la fratrie Champion ne nous a jamais déçus. Depuis 2013, Michael et David Champion, écrivent des petits merveilles pop qui font de Champs une machine à tubes.

Ilgen-Nur - Power Nap

Ilgen-Nur – Power Nap

Originaire d’Hambourg, Ilgen-Nur a 21 ans et vient d’écrire 10 belles chansons qui devraient faire plaisir à tous nostalgiques des 90’s et les fervents défenseurs d’une idée du rock.

Liam Gallagher - Why Me Why Not

Liam Gallagher – Why Me ? Why Not

Après le succès (inattendu) de son premier disque solo (As You Were – 2017), Liam Gallagher remet le couvert, gonflé à bloc, avec Why Me ? Why Not.

Metronomy – Metronomy Forever

Joseph Mount a quitté Montmartre avec femme et enfants pour retourner s’installer en Angleterre, son pays natal, mais n’a pas changé de quête : écrire la chanson pop ultime.

L'épée -Diabolique

L’Épée – Diabolique

The Limiñanas font des disques formidables. Emmanuelle Seigner fait des disques formidables. Anton Newcombe fait des disques formidables. Diabolique de L’Épée est donc un disque formidable.

Blueboy – If Wishes Were Horses

Publié en 1992, If Wishes Were Horses des Blueboy était devenu un disque qui coûtait une blinde sur le marché de l’occasion. Il ressort aujourd’hui à un prix tout à fait abordable grâce au label australien A Colourful Storm.

The Slow Show - Lust and Learn

The Slow Show – Lust and Learn

Avec ce troisième album, les Mancuniens The Slow Show réalisent un joli coup voire un coup de maître. Lust and Learn est peut-être le meilleur disque de cette rentrée. Et ce n’était pas gagné…