Photos : Mireille Moquin + Safia Nolin @ Nouvelles Voix | 14.11.2018

La troisième soirée du festival Nouvelles Voix en Beaujolais fut elle des voix qui font voyager avec la canadienne Mireille Moquin, et la québécoise Safia Nolin. Retour sur cette soirée avec les images de Fabrice Buffart.

Mireille Moquin

2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin
2018_11_14_mireille_moquin

Safia Nolin

2018_11_14_safia_nolin
2018_11_14_safia_nolin
2018_11_14_safia_nolin
2018_11_14_safia_nolin
2018_11_14_safia_nolin
2018_11_14_safia_nolin
Date : 14 novembre 2018

Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Safia Nolin © Cassandra Cacheiro for the womanhood

Safia à nu

Parce que l’on aime Safia, une écorchée vive, une artiste non labellisée France-Télérama, une artiste vraie qui peut rater des concerts débordée par son humanité mais que l’on ne ratera pas le 7 novembre dans la caverne magique d’A Thou Bout d’Chant. Chez SK*, on n’a pas l’habitude de recopier les communiqués de presse. Mais […]
Angele (c) Charlotte Abramow

Nouvelles Nouvelles voix !

C’est déjà la 14ème édition du festival Nouvelles Voix en Beaujolais, le festival qui ravit notre cœur et notre mois de novembre souvent gris. Avec 21 artistes, 10 lieux, 7 jours de concerts dans les communes de Villefranche, Gleizé, Arnas, Limas, Jassans-Riottier. Top départ : ce soir !
Safia Nolin - Technicolor Légende

Vidéo : Safia Nolin – Technicolor

« Trop de couleurs distrait le spectateur. » disait Jacques Tati. Pourtant, Safia Nolin teinte sa mélancolie en Technicolor dessinant un touchant paysage de l’intime.

Plus dans Photos de concert

black_lillys_sk_25

Photos : Black Lilys @ Château du Rozier – 16.01.2022

Pas simple de photographier la beauté, l’harmonie, la communion, l’étreinte, le bonheur. Fabrice Buffart réussit cette gageure en saisissant les regards, les gestes, les mains, les doigts et l’on est touché en plein cœur par Camille et Robin désormais en quatuor avec Claudine Pauly au violoncelle et Benoit Kalka à la batterie.