Safia à nu

Safia Nolin © Cassandra Cacheiro for the womanhood© Cassandra Cacheiro
Guimauve 14/08/2019

Parce que l’on aime Safia, une écorchée vive, une artiste non labellisée France-Télérama, une artiste vraie qui peut rater des concerts débordée par son humanité mais que l’on ne ratera pas le 7 novembre dans la caverne magique d’A Thou Bout d’Chant. Chez SK*, on n’a pas l’habitude de recopier les communiqués de presse. Mais comme on est humain et que c’est important, on se permet de diffuser celui-ci pour tous ceux qui sont encore dans le noir.

Mot de Safia Nolin

« Salut tout le monde, ici Safia. Eh oui, je suis toute nue dans mon clip. On voit mes seins, mes fesses, mon pubis, mon poil. On voit les seins, les fesses, le pubis et le poil d’autres fxmmes. On voit des corps humains. Ce ne sont pas des corps qui sont là pour être jugés, ou pour être désirables. Ce sont des corps qui sont là pour exister, c’est tout.

Le mien, je l’aimais pas vraiment. J’étais à l’aise avec mon image, mais dans l’intimité, seulement la femme qui partage ma vie avait accès à ma nudité. Pas parce que c’est sacré, mais bien parce que j’avais honte. J’étais gênée et c’était impossible pour moi de même envisager me mettre toute nue devant des gens.

Puis les journées de tournage de ce clip sont arrivées et j’ai été confrontée à mon désir de vouloir gratter où j’ai peur, d’aller vers ce que je fuis et d’y plonger tête première. Je l’ai fait et j’ai eu la chance d’être entourée d’une équipe formidable qui m’a accompagnée là-dedans. Toutes les fxmmes présentes sur le plateau m’ont tellement encouragée à être moi-même. À la deuxième journée de tournage, j’ai senti que quelque chose avait changé en moi.

Je voudrais que vous regardiez ce clip en vous disant que ce clip est une image de ce que c’est pour moi la sororité. Je voudrais que vous le regardiez en portant un œil humain et non critique. Laissez pas vos mécanismes gagner, regardez mon/nos corps et essayez de les imaginer d’une façon neutre, avec comme fonction d’exister. Respirer, manger, pleurer, pisser, mettre au monde (OU PAS), allaiter (OU PAS), sourire, rire, aimer. Trouvez la beauté là-dedans parce qu’il y en a une chiée, je vous le jure.

Ce tournage a été une bénédiction pour mon cheminement, mon estime et mon futur. Je vais me souvenir toute ma vie de chaque minute. Un breath of fresh air pour toi. x »


Safia Nolin – Bien à vous x the Womanhood Project – Lesbian Break-up Song

Mot de Bien à vous (réalisatrices)

« Le mandat du projet correspondait exactement à notre « mission » officieuse chez BAV. Au départ, on a abordé la réalisation presque plus par défi que par envie, et même avec une certaine colère, en constatant que c’était un milieu quasi exclusivement masculin. On a vraiment débuté ça de manière revendicatrice, parce qu’on était épuisées que tous les clips au Québec et ailleurs soient réalisés par des hommes. Au bout du compte, on est devenues tout à fait investies et passionnées par ce métier-là. Bref, l’idée de Safia d’avoir un plateau entièrement composé de fxmmes, des techniciens/nes aux figurants/es, de la pré-prod à la post-prod, ancrait encore davantage cette volonté d’infuser un point de vue féminin dans un milieu difficile à pénétrer. Ensuite, de surimprimer à ce cadre de travail-là le projet de sublimer le corps, sa beauté et son étrangeté, a rendu le tout encore plus glorieux et fort. »

Mot de The Womanhood Project (consultantes / photographes)

« La collaboration entre Safia et The Womanhood Project s’est faite tout naturellement. L’essence de notre projet est tellement similaire à la vision que Safia avait pour le clip, mais aussi à son approche artistique de façon générale. Elle dégage une force douce et une vulnérabilité qui donnent envie de s’ouvrir. Avec ce projet, on veut donner une voix à toutes ces fxmmes avec l’approche la plus intimiste possible. On tente ainsi de pallier à l’homogénéité flagrante dans notre culture visuelle, en montrant des images diverses et authentiques, accompagnées d’histoires uniques et puissantes.

Le tournage du clip avec l’équipe de Bien à vous a créé un safe space pendant deux jours avec les participants/es. On voulait que cet espace reflète aussi l’esprit du projet. Le résultat a définitivement surpassé nos attentes, les attentes de toute l’équipe de tournage et également celles des participants/es. En espérant que la magie de ce tournage se fera ressentir à travers l’écran par chaque personne qui regardera le clip et qui écoutera les paroles de Safia. »

Les prochains concerts de Safia Nolin en France

DateSalleVilleTickets
07 Nov 2019A Thou Bout d'ChantLyonAcheter un Ticket
20 Nov 2019Le TrianonParisAcheter un Ticket
27 Feb 2020Le Grand MixTourcoingAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Réponses
  1. Chère Safina, je me permets de te tutoyer car je pourrais être ton grand père. Pour moi j’ai vu la vraie et authentique Safia, bravo, tu m’as touché énormément, malheureusement des cons il y en aura toujours et tu le sais, j’espère que tu t’en tout et tu auras raison, comme tout artiste tu seras à la portée des idiots mais ton public t’aime et je suis sûre que tu en à gagné d’autres. Bravo encore Safia. GROS BISOUS d’un québecois

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Agenda Concert

tiny_ruins © Fabrice Buffart

Tiny Ruins au Bruno’s !

Elle vient d’illuminer le MaMA festival, elle a joué au milieu des livres au Manhattan Center il y a peu, Hollie Fullbrook alias Tiny Ruins sera en concert au Bruno’s de l’Épicerie Moderne ce jeudi 24 octobre, formule en « after work » (19h00 – 22h00), agrémentée d’une dégustation de vin assurée par un vigneron…

Black Lips

L’odyssée des Black Lips

Les Black Lips ont le chic pour faire des annonces de qualité. Le groupe d’Atlanta vient d’annoncer un nouveau single et la signature d’un contrat sur un nouveau label.

Divins DIIV

Zachary Cole Smith est revenu des enfers et a mis en studio ses DIIV avec Sonny Diperri (My Bloody Valentine, Nine Inch Nails). Le résultat s’appelle Deceiver et ne déçoit pas.

Corridor

2X1 places pour Corridor au Point Ephémère

Les Corridor sont de Montréal et on décrochait le jackpot en signant chez Sub Pop, le mythique label de Seattle. SK* est heureux de vous faire gagner vos places pour leur concert parisien du 4 novembre 2019 au Point Éphémère.

La grande revue des Jim Jones And The Righteous Mind

Jim Jones avait enchanté (ou terrorisé) le début des années 2000 avec sa Revue d’enfer. Il continue avec la même recette avec ses Righteous Mind et débarque en France pour une nouvelle tournée.

Kevin Morby

Morbleu revoilà Morby !

Kevin Morby ne quitte plus la France. L’Américain vient d’annoncer une nouvelle tournée hexagonal pour l’hiver 2020 avant de venir le 17 novembre 2019 à Paris le temps d’un concert au Trianon.

nouvelles-voix-beaujolais-2019

Voix Nouvelles, Nouvelles voix !

Déjà la 15ème édition pour le festival Nouvelles Voix en Beaujolais à Villefranche sur Saône et dans son agglomération, le meilleur endroit pour découvrir les talents de demain dans tous les genres de pop à la samba, du hip hop à la chanson frissonnante, de l’indé au psyché du 19 au 23 novembre.

fair party

La belle affaire du FAIR

On ne présente plus le FAIR, « premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en musiques actuelles ». Dionysos, Christine and the Queens, Ben Mazué, Cabadzi, Radio Elvis qui ont été des lauréats louent cet accompagnement humain et efficace.

Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard sur un plateau !

La montée des eaux liée au réchauffement climatique n’a pas que des effets négatifs. Elle a un effet positif… Un seul : la montée du Superhomard dans le Nord de la France !

Structures

Psychotiques Structures

Les Structures ont débarqué sans prévenir avec leur rough wave et martèlent leur discours comme des beaux diables. Ils repartent en tournée et s’attaquent à Paris.

Homeless songs aux petits oignons

C’est une chanson bleue que propose le barde suisse Stephan Eicher. Si tu veux (Que je chante) est une ode à la simplicité écrite par le fidèle ami Djian, une Love song en creux, un aveu intime extrait de son nouveau disque, Homeless Songs sorti le 20 septembre.

[Pitchfork 2019] Sons of Raphael, sons of anarchy

Ils ont un look totalement improbable, des chansons totalement improbables et une caractère totalement improbable. Les Sons of Raphael ont donc toute leur place au Pitchfork Festival de Paris.

Corridor

Corridor met le nez dehors

Les Corridor publieront leur prochain album le moins prochain. En attendant, le groupe annonce trois dates en France et un nouveau single.

[Pitchfork 2019] Bas les masques Orville Peck !

Belle and Sebastian et Primal Scream seront à Paris le 1er novembre 2019. Immanquables évidemment. Tout comme le jeune Orville Peck, nouveau héros du label Sub Pop (Mudhoney, The Shins & Fleet Foxes)

Nesles © Thomas Salva

Nesles Île en mer

Nesles fait sa rentrée avec un clip et un festival. On ne s’ennuie jamais avec Nesles.

MDM_CARRE

What a Messe !

Le groupe Last Train depuis ses débuts a un credo, le Rock’n’roll. Et dans ce domaine, ce ne sont pas des enfants de chœur.

BMX Bandits, VIP Pop

L’édition du Paris Pop Fest ouvre bientôt ses portes. Il faut donc prendre ses places sans tarder ! Fidèle à sa tradition, le festival parisien a construit une belle programmation et réussit l’exploit de venir faire jouer les BMX Bandits.

MaMA festival 2019

Déjà le MaMA !

Le MaMA 2019 aura lieu les 16, 17 et 18 octobre à Pigalle et Montmartre , 3 jours pour 130 concerts (!) dans 10 salles d’un quartier populaire pour rendre la musique accessible à tous !

Primal Scream © Fabrice Buffart

Primal Pitchfork !

C’est la fin du mois d’octobre, le début du mois de novembre… L’hiver n’est pas loin et le moral au plus bas. Une seule solution : le Pitchfork Music Festival Paris et sa programmation de folie.