Catégories
Découvertes

EggS, pop à la coque

© Ericat Ashleson

Deux bonnes nouvelles pour les fans de Guided By Voices. La première est que la troupe de Tonton Pollard vient enfin jouer en Europe cet été (notamment au Primavera). La seconde est la sortie du premier EP de EggS qui brasse l’héritage de Guided By Voices dans les vapeurs de Felt. Le premier EP de ces jeunes gens vaut le détour et nous fait oublier que les GBV ne viendront pas jouer en France.

Le groupe est composé de membres des Joujou Jaguar et des Bootchy Temple… Qui est qui dans le groupe ? Et qui fait quoi ?

Charles : Moi au chant et à la guitare, Greg à la batterie, Manolo à la basse et Léo aux claviers et à la guitare.

EggS – I fell in love with a girl she didn’t even know I exist then I formed my own band

J’ai pour habitude de demander quel(s) groupe(s) met tout le monde d’accord dans le groupe… Ici c’est les Television Personnalities et les Guided By Voices ? J’ai bon ?

De manière générale l’indie 80’s anglais, et l’indie 90’s pour les US. L’indie Australien également qui aujourd’hui fait un peu la synthèse des 2, avec une tradition issue du label néo-zélandais Flying Nun. Mais c’est vrai que les deux groupes cités sont une grande source d’inspiration pour nous tant dans la composition et que dans le son de leur production.

Pourquoi avoir pris le nom d’EggS ? Et pourquoi ce S majuscule ?

On a plusieurs groupes, ça a toujours été pour nous une galère, on voulait pas se prendre la tête trouver un truc qui sonne « indie » tel que les Raincoats littéralement les « imperméables ». Du coup un truc assez anonyme comme EggS ça marche bien. Tellement que tape EggS sur google bonne chance pour nous retrouver. la typo EggS c’est venu en le saisissant, on trouvait ça joli.

Pourquoi avoir bossé avec Guillaume Siracusa (Gravity Music) pour l’enregistrement de l’EP ?

Il faut dire que Guillaume a été vraiment génial, il est prêt à tester plein de truc. Et ce qui est assez cool, c’est qu’il attache beaucoup d’importance à la prise des guitares. Il avait pigé que pour nous, c’était hyper important, du coup on s’est mit à faire des prises avec trois amps gratte au même moment. On voulait une vrai identité dans le son. Et on arrêtait pas de dire à Guillaume : « on veut que ça sonne comme tel ou tel groupe », et parfois c’était complètement contradictoire, on pouvait lui citer un groupe US 90 avec un sont saturé assez marqué, comme lui parler d’un groupe indie anglais 80 avec un son guitare hyper jangle. Mais en gros l’idée directrice était que « ça devait sonner à la prise » avec très peu de travail de mix.

Quels sont les projets pour 2019 ?

Des concerts en début d’année sans doute Le Petit Bain début janvier. On parle de tourner aux Pays Bas au mois de mai. Notre priorité c’est de réenregistrer des trucs le plus vite possible. Il faut produire un maximum. On a pas mal de trucs en stock. Je pense qu’on va explorer un peu plus le côté « son à la prise ».

Track by track

I fell in love with a girl

C’est mon morceau préféré. il est assez personnel et j’adore le jouer en live il me donne le smile direct. J’aime beaucoup le clavier de Léo dessus en nappe qui rappel pas mal Felt. Un gars nous a dit que çà lui faisait penser à The Clean. J’étais comme fou, meilleur compliment qu’on puisse nous donner.

Ugly

C’est un morceau dont le titre est une référence directe à un groupe qu’on adore, les Dentists. Ils ont écrit un morceau du même nom « plus garage » je pense dans le son. Sans doute un de mes morceaux préférés de tout les temps. Le notre est plus « Felt » je pense avec le clavier de Léo et la basse de Manolo. Les batteries de Greg sont par contre hyper Dentists sur ce morceau avec des roulements tout le temps.

Duck Pond King

C’est « notre morceau blague » en gros il parle des scènes rock locales qu’on retrouve un peu partout Paris ou ville de province. Y’a toujours un groupe ou un mec qui est le gros truc de la marre aux canards.

Nothing Like This Happens To Me

C’est le morceau dont on est assez fier, le groove batterie / basse marche assez bien. En plus le flow du chant un peu décalé lui donne ce truc TVPS justement je pense.

EggS d’EggS sera disponible le 14 décembre 2018 chez Howlin’ Banana/Hellzapoppin’ Rds.

Tracklist : EggS - EggS
  1. I fell in love with a girl
  2. Ugly
  3. Duck pond king
  4. Nothing like this happens to me
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Faire ami-ami avec Special Friend

Découvrir les Special Friend à la fin d’une journée, c’est finir en beauté cette journée si celle-ci était cool. Et c’est se consoler avec leurs morceaux si la journée a été pourrie. Ecouter Before, c’est l’assurance de croiser les ombres de Stephen McRobbie et des Yo La Tengo… Ecouter Low Tide, c’est retrouver une présence…

Bravo ! Bravo ! Brace ! Brace !

Ce gang de Lyonnais (devenus parisiens entre-temps) a publié il y a quelques semaines son premier album et a récolté une pluie de louanges. Mais qui sont ces mystérieux Brace ! Brace ! qui manient la pop comme personne ? Entretien avec Cyril Angleys, une des têtes pensantes de ce laboratoire pop passionnant.
The Missing Season

The Missing Season : A Sonic Education

29 mai 2018 : la France sue à grosses gouttes et est terrassée par une chaleur lourde et moite. Se déplacer est synonyme de faire un effort surhumain… Seul remède contre cette léthargie thermique : le sixième album de The Missing Season.
The Valderamas

The Valderamas atteignent leur but

Les trois attaquants de The Valderamas n’ont qu’un seul but : faire les plus belles chansons pop. Et quand on écoute I Can’t Stand, on a envie de danser tout en hurlant « GOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALLLLL !!!! » Evidemment, on file jusqu’aux prolongations sans rechigner pour écouter leur premier disque qui sera publié la semaine prochaine.
The Soap Opera - Ready to Hatch

[EXCLU] The Soap Opera -No Name No Pack Drill

Et si l’on faisait la nique à l’Angleterre ? Les The Soap Opera ont tout ce qu’il faut là où il faut pour tenir la comparaison avec la crème des groupes indies made in UK.

Plus dans Découvertes

Slight Of © Gracie Pendleton

Slight Of par petits bouts

On a découvert Slight Of avec Winter’s Maze et son clip poético -humaniste qui va à la rencontre des autres de son quartier, Brooklyn, ces Other people qu’on ne voit pas d’habitude. Il vient de sortir un album qui sent bon les 90′, sans Trump et virus.

Vote for Kiwi Jr. !

A cheval entre les Strokes et Pavement, les Canadiens de Kiwi Jr. font coup double avec leur nouveau single. En plus de nous faire remuer la tête comme au bon vieux temps, ces natifs de Toronto viennent de signer chez Sub Pop.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.
Lucidvox

We Are Lucidvox !

Lucidvox est un quatuor moscovite qui mêle des riffs à la Kalachnikov à des chœurs puissants. Leur nouvel album, We Are sort sur le label Glitterbeat le 23 octobre.
Jonathan Personne © Dominic Berthiaume

Son nom est Personne

Jonathan Personne s’échappe de son Corridor pour son deuxième album, Disparitions à paraître le le 28 août 2020 chez Michel Records.