Catégories
Découvertes

Entracte Twist (and shoot me down)

Le label Requiem Pour Un Twister commencera bien l’année 2019 en sortant le premier disque d’Entracte Twist, de dangereux garçons qui ont décidé de jouer à l’agence matrimoniale. Prenez les Damned, prenez l’héritage du Gun Club et vous obtenez un mélange détonnant qui file à 200 à l’heure sur l’autoroute et se fout du monde qui l’entoure.

Oh ! Une pochette jaune ! Vous soutenez les gilets jaunes ? Plus sérieusement… Quelle est l’histoire de cette pochette ? Elle est aux antipodes de la pochette de votre premier EP.

Alors à la base ça partait de l’idée d’aller faire des photos à la cité Curial car on aime beaucoup Roger Anger et on trouvait assez fascinant ces bâtiments super étranges au milieu du 19ème avec des palmiers dans les rues transversales. Donc un ami, François Grivelet, qui est un super photographe, nous a sorti des photos argentiques de la cité qu’on a composées sur un fond noir, sans rien, mais ça ne plaisait pas à tout le monde et Étienne de notre Label Requiem pour un twister nous a proposé un truc très épuré et graphique dans le style Factory records sur une base bien flashy. Il se trouvait aussi qu’une amie proche de notre bassiste (Audrey Matt-Aubert) est une artiste qui a beaucoup bossé sur les architectures utopistes sous acide des années 60/70 et qu’elle avait fait des dessins de la cité Curial qu’elle nous a gentiment offerts et qu’on retrouve à l’intérieur du disque. Elle est aux antipodes oui et non, y’avait déjà ce truc végétal sur la pochette de l’EP et on avait déjà cette idée en tête d’un truc assez SF, mélange d’ultra urbanisme noyé dans une végétation exotique mais on a dû faire avec les moyens du bord, puis on a pas pu résister au fait de mettre la tronche de Christine Young dont l’EP portait le nom. Pour les palmiers c’est une référence discrète au Miami du Gun Club qu’on a saigné.

Christine Young est « votre » morceau phare. Quelle est l’histoire de cette chanson ?

C’est surtout un gros hommage aux ados de merde que l’on était dont l’occupation principale était d’écouter les Stooges, jouer à des Rpg et mater du porn. On a vécu ça intensément avec l’arrivée d’internet. On a donc écrit naturellement sur ce qu’on avait connu de plus précieux durant cette période en y ajoutant des thèmes qui nous sont chers sur le rapport au corps modifié et à l’image (on est des gros fanboys de Cronenberg). Ça et Suicide.

Entracte Twist - Entracte Twist

Comment avez-vous trouvé votre son ? Il est tout simplement incroyable.

On a la chance que notre batteur Sam soit aussi un féru de son fou de productions étranges, et d’avoir rencontré Vincent Hivert (qui entre autres était derrière la console à L’Espace B) et Alexis Fugain chez qui on est allé enregistrer et qui ont tout de suite eu une idée assez précise de ce qu’on voulait en terme de son. Après ça s’est fait assez simplement même si le mix ne fut pas forcément une partie de plaisir pour que tout ressorte sans perte entre les deux guitares, la basse et les synthés. Pour le reste on a essayé de faire un album moins violent et punk que ce que l’on peut faire en live où on peut entendre les synthés (ce qui n’est pas toujours le cas en live) et faire ressortir le coté pop de certains morceaux.

Le disque sort en édition limitée…. 350 exemplaires. Pourquoi ?

Bah c’est pas plus mal, voyons déjà si on les écoule, après on en repressera si il le faut.

Quels sont vos projets pour 2019 ?

Une tournée, des clips et faire un deuxième album avec une prod’ totalement différente.

TOP 10

1) Le meilleur album de 2018 ?

Stan : Lost and Found d’En Attendant Ana
Sam : Floating Features de La Luz
Etienne : Vox Low
Ilhan : Lost and Found d’En Attendant Ana
Maxence : Corridor et En Attendant Ana ex æquo

2) Le disque que vous attendez le plus en 2019 ?

Le prochain Uranium Club, Black Midi, le prochain Burgalat

3) Le disque qui va forcément vous décevoir en 2019 ?

Le prochain Johnny, La Femme, et Macca en roue libre qui fera surement du Lil Pump (quoique, ça peut être bien).

4) Le producteur de vos rêves ?

Stan : Tony Visconti.
Sam : Vic Maile.
Etienne : Spector.
Ilhan : Albini.
Max : Robin Guthrie.

5) Votre bande originale de film préféré ?

Stan : Au Service Secret de sa Majesté.
Sam : Le Casse.
Etienne : Miami Vice.
Ilhan : Amarcord.
Max : Total Recall.

6) Les Damned ou les Sex Pistols ?

Les Damned.

7) Votre chanson préférée de Marie et les Garçons ?

Stan : Groom 6.
Sam: A bout de souffle.
Etienne, Ilhan et Max: Rien à dire.

8) Votre arrondissement préféré de Paris ?

Stan : 16eme
Sam : 7eme
Etienne : 20eme
Ilhan : 13eme
Max : 20eme

9) Vinyle ou CD ?

Les deux !

10) Si vous deviez créer un festival… Quel nom lui donneriez-vous ? Quels groupes inviteriez-vous ?

Un festival de potes qu’on appellerait Anti-Pop avec En Attendant Ana, EggS, Mustang, Belmont Witch etc. Avec le duo Booba/Christine and the Queens en tête d’affiche qu’on ne paierait pas et qu’on ferait jouer sur la plage à 14 heures devant laquelle on mangerait des O’Tacos en pleine chaleur.

Entracte Twist d’Entracte Twist sera disponible le 18 janvier 2019 chez les impeccables Requiem Pour Un Twister.

Entracte Twist - Entracte Twist

Tracklist : Entracte Twist - Entracte Twist
  1. Christine Young
  2. Hors Service
  3. Crash
  4. Jimmy et Moi
  5. Make Up
  6. Special
  7. Amour Amour
  8. Les Esses

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Dead Horse One – The West Is The Best

Qu’est-ce qui est mieux que Without Love We Perish, le premier disque des Dead Horse One enregistré par Mark Gardener (Ride) ? Qu’est-ce qui est mieux que que Season Of Mist, le deuxième disque des Dead Horse One enregistré par John Loring (Fleeting Joys) ? Et bien c’est The West Is The Best des Dead…
The Shivas

Je danse le Shivas

« A la fin des années 2010, je me souviens des soirées où l’ambiance était chaude et les mecs rentraient Doc Marten’s aux pieds le regard froid. Ils scrutaient la salle le trois-quart en cuir roulé autour du bras… »
Dead Horse One

Dead Horse One au galop !

SK* a pris comme résolution de vous faire économiser de l’argent cette année. Et le concert gratuit à ne pas louper se jouera le 1er février 2019 au Supersonic (Paris) avec les deux groupes chéris de ces colonnes : San Carol et Dead Horse One.
Dead Horse One

[EXCLU] Dead Horse One – Echo Street

Les Dead Horse One ne chôment pas. Après avoir publié Season of Mist (2017, Requiem Pour Un Twister) et ouvert pour Ride et le Brian Jonestown Massacre, le groupe de Valence remet le couvert et annonce un nouvel album pour 2019. Et comme les Dead Horse One sont des gens élégants, ils nous font attendre…
Triptides

[EXCLU] Plein les yeux avec Triptides

Glenn Brigman, Josh Menashe, Shaughnessy Starr et Dylan Sizemore seront de retour avec Visitors leur nouvel album. SK* vous propose de découvrir en exclusivité Flashing Before Your Eyes.
Dead Horse One

[EXCLU] Dead Horse One – Sharon

Dead Horse One est le groupe qui réussit là où tout le monde échoue. Après avoir fait une magnifique reprise de Swell (et Dieu sait que l’exercice est difficile), les Dead Horse One ouvrent actuellement pour Ride dans toute l’Europe. Et comme ces gens là ne savent pas s’arrêter, les voilà qu’ils publient un nouveau…
Triptides

[exclu] Triptides – Invitation

Basés en Californie mais originaires de l’Indiana, les Triptides remettent le couvert cette année avec l’excellent label français Requiem Pour Un Twister. Ce dernier avait publié leur album Azur en 2015 et s’apprête à sortir Afterglow. SK* vous propose de découvrir en exclusivité le clip d’Invitation.

Plus dans Découvertes

Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.
Lucidvox

We Are Lucidvox !

Lucidvox est un quatuor moscovite qui mêle des riffs à la Kalachnikov à des chœurs puissants. Leur nouvel album, We Are sort sur le label Glitterbeat le 23 octobre.
Jonathan Personne © Dominic Berthiaume

Son nom est Personne

Jonathan Personne s’échappe de son Corridor pour son deuxième album, Disparitions à paraître le le 28 août 2020 chez Michel Records.
Dana Gavanski © Marija Strajnic

Le tribut de Dana

Canadienne aux origines serbes, Dana Gavanski parle au vent et reprend Tim Hardin. Hier étant parti, elle revient déjà après son premier album cette année avec un nouvel EP de reprises, Wind Songs chez Full Time Hobby.