Minuit avant la nuit

Attention sujet explosif. Plus dangereux qu’une interview de Bradfod Cox, plus sensible qu’une chronique du prochain Arcade Fire. Un article sur les Fountains Of Wayne. Avec Weezer et les Posies, ce groupe défend son idée de la power pop, un genre américain qui n’a que des fans ultra hardcore en France.


Certains ne se sont jamais remis de la première écoute de Pinkerton, d’autres sont restés bloqués des heures à écouter Dream All Day des Posies. Et les plus fanatiques ont jeté leur dévolu sur Utopia Parkway des Fountains Of Wayne.
Rappels des faits. Alors que Noel Gallagher oubliait de donner des nouvelles, les américains tentèrent de reprendre le flambeau de la pop. En 1999, on attendait le successeur de Be Here Now (avec une certaine crainte) mais ceux sont les américains qui attaquèrent en premier. Les Cotton Mather envoyèrent tout le monde dormir à l’Hotel Baltimore et les Fountains Of Wayne réveillèrent les plus courageux avec Utopia Parkway. En 1999, ce groupe de New York eut le chic de rendre une copie impeccable.
Retour sur l’enregistrement de ce disque avec Adam Schlesinger en personne.

Fountains Of Wayne – Red Dragon Tattoo (live in Australia, 1999)

Comment vous êtes-vous retrouvés chez Atlantic ?

Adam Schlesinger : Nos deux premiers albums ont été publiés par Atlantic. J’avais, par le passé, travaillé avec un label qui dépendait d’Atlantic. C’était à l’époque d’Ivy, mon autre groupe. Ils avaient entendu les premières démos des Fountains Of Wayne et ils s’étaient montrés intéressés.

Pourquoi avoir produit vous même ce disque ? Pourquoi ne pas avoir travaillé avec un producteur ?

Chris et moi avions eu une très mauvaise expérience de travail avec un producteur extérieur quand nous étions plus jeunes (dans notre groupe pré-FOW). Au fur et à mesure que nous gagnions en confiance en studio, nous avons constaté que nous pouvions généralement obtenir les résultats souhaités par nos propres moyens. (Mais après cet album, nous avons travaillé avec notre co-producteur, Mike Denneen, sur notre troisième album et tout s’est très bien passé).

Pourquoi avoir choisi d’enregistrer votre album dans les studios de Stratosphere Sound et de Big House?

Les studios de Stratosphere Sound venaient juste d’ouvrir. C’était le studio de mes amis James Iha et Andy Chase. Si je me souviens bien, le studio Big House était un studio quelque peu funky avec de très bons équipements dans un immeuble de bureaux à Times Square. Il a disparu depuis longtemps, comme la plupart des studios de New York d’ailleurs.

Combien de temps cela vous a pris ?

Je ne me souviens pas exactement. Je pense que nous avons travaillé dessus de façon intermittente au cours d’une année environ. C’était notre manière de travailler.

Ce fut un enregistrement facile ?

Je ne me souviens pas que cet album ait été trop difficile, surtout par rapport au processus d’enregistrement de certains de nos derniers disques.

Quel est ton meilleur souvenir lié à cet enregistrement ?

C’était le premier album que Chris et moi avons créé avec Jody et Brian. Ils ont rejoint le groupe après le premier album. C’était amusant et satisfaisant de travailler sur des moreaux à quatre alors que nous les avions écrits à deux.

Tu te rappelles de votre première rencontre avec Ron Sexsmith ?

Je ne me rappelle pas vraiment comment nous nous sommes rencontrés. Mais nous étions très excités à l’idée d’avoir Ron avec nous sur une de nos chansons.

Troubled Times est ma chanson préférée de cet album. Quelle est son histoire ?

C’est une chanson que Chris a écrite au début de sa vingtaine. En fait, nous en avons enregistré une version plusieurs années avant la création des Fountains Of Wayne. Je pense que peut-être que nous avions l’impression que cela ne correspondait pas au premier album, mais nous savions que nous l’utiliserions éventuellement, et cela semblait bien correspondre à celui de Utopia Parkway.

Quelle est ta chanson préférée de ce disque ? ?

Si on parle de celles que j’ai écrite, c’est Prom Theme. Je l’aime beaucoup. Si on parle de celle de Chris, je te réponds Red Dragon Tattoo. C’est un pilier de notre set-list.

Fountains Of Wayne - Utopia Parkway

Utopia Parkway de Fountains of Wayne est disponible chez Atlantic Records.

Fountais Of Wayne - Utopia Parkway

Tracklist : Fountains of Wayne - Utopia Parkway
  1. Utopia Parkway
  2. Red Dragon Tattoo
  3. Denise
  4. Hat And Feet
  5. The Valley Of Malls
  6. Troubled Times
  7. Go
  8. Hippie
  9. A Fine Day For A Parade
  10. Amity Gardens
  11. Laser Show
  12. Lost In Space
  13. Prom Theme
  14. It Must Be Summer
  15. The Senator's Daughter

English text

It was your first (and the only one) with Atlantic. How did you meet the team of this label ? Why did you do a deal with Atlantic ?

Actually our first two albums were with Atlantic. I had been working with an Atlantic subsidiary label with my other band, Ivy, already. When they heard the first Fountains Of Wayne demos, they were interested.

Why did you produced yourself wih album ? Why did you not work with a producer ?

Chris and I had had a pretty bad experience working with an outside producer when we were younger (in our pre-FOW band). As we got more confident in the studio, we found we could usually get the results we wanted on our own. (But after this album, we worked with a co-producer, Mike Denneen, on our third album and it went really well).

Why did you choose to record this LP at Stratosphere Sound/Big House studios ?

Stratosphere was just getting going at that point – it was the studio I ran with my friends James Iha and Andy Chase. Big House was a somewhat funky studio with really good gear in an office building in Times Square, as I recall. It’s long gone, as are most NYC studios.

How did long it take you ?

I don’t exactly remember. I think we worked on it on and off over the course of a year or so. That was usually our recording process.

How easy was this recording process ?

I don’t recall that album being too difficult, especially compared to the process of recording some of our later stuff.

What’s your favorite memory of this recording process ?

This was the first album Chris and I made with Jody and Brian – they had joined after our first album was done – so it was really fun and satisfying to just go in and cut basic tracks as a four-piece band after having done lots of shows together.

Do you remember your first meeting with Ron Sexsmith ?

I don’t actually remember how we first met. But we were big fans of his, and were super excited that he was interested in doing a guest vocal.

Troubled Times is my fav’ song of this record. What’s her story ?

That is a song Chris wrote in his early 20s. We actually recorded a version of it many years before FOW existed. I think maybe we felt like it didn’t fit on the first album, but we knew we would eventually use it, and it seemed to fit well on UP.

What’s your favorite song of this record ?

Of the songs I wrote, I like Prom Theme a lot. My favorite song of Chris’ is probably Red Dragon Tattoo – that one became a staple of our live shows for many years.