Julien Doré et Mélanie Pain au Bataclan

Photos concert : Julien Doré @ Bataclan, Paris | 9 décembre 2009
ZiKomAgnes - 10/12/2009

Julien Doré a réussi à sortir du lot de la Nouvelle Star grâce à sa reprise décalée de ‘Moi… Lolita‘ d’Alizée et à ainsi remporté l’édition 2007 de l’émission. Depuis la sortie de son premier album Ersatz en juin 2008, il est en tournée accompagné du groupe the Bash. L’homme aux nombreuses récompenses, allant de la révélation des Victoires de la Musique à son sex-appeal selon Elle en passant par l’artiste de l’année pour Paris-Match, joue deux dates sur Paris. Pour son concert au Bataclan, il a invité Mélanie Pain en première partie.

Mélanie Pain

Mélanie Pain fait partie des révélations de cette année 2009. Son premier album My Name, nominé notamment comme meilleur premier album aux [TIME*] Awards, est sorti en septembre dernier à peine. Une jeune femme qui s’avère bien moins fragile qu’elle n’y paraît, nous offre un florilège des chansons qui à l’image de l’interprète sont au premier abord assez légères, mais se révèlent pop non doucereuse à fredonner encore et encore. Ce soir, sa grossesse prononcée ne l’empêchera pas de rythmer notre début de soirée.

2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain
2009_12_09_melanie-pain

Julien Doré

Je suis venue poussée par la curiosité de cet artiste que tout le monde qualifiait d’incontournable en live et le moins qu’on puisse dire c’est que sa personnalité intrigue. A commencer par ce concert qui n’est pas complet, qui n’a pas de stand merchandising et qui démarre très tôt, en plein milieu de ‘The Partisan‘ par Noir Désir pour une intro très mégalo avec 2001 : Odyssée de l’Espace par Richard Strauss… rien que ça.

Dans la pénombre, on lui reconnaît une tignasse, et il semble clair qu’il n’a pas eu le temps de faire son brushing pour l’occasion. Les trois premières chansons sont très calmes et sonnent, avec la voix douce de Julien Doré, comme une sortie de rêve. Arman Melies ondule avec sa Gibson dès ‘Los Angeles’ et Julien dansera sous les acclamations de la foule sur ‘Figures Imposées’.

Juste quand je me fais la réflexion que ce début de concert est molasson, Julien réveille le public en chantonnant Aznavour et Edith Piaf avant de brandir son glockenspiel pour ‘Acacia‘. Changement d’ambiance avec un solo de batterie de Jeff Boudreaux, aux lunettes de tueur, pour assurer le lancement de ‘Les Limites’. Sorti de nulle part, Julien nous enjoint à chanter ‘Volare‘ des Gispy King… malheureusement le public, à qui il laisse le soin de chanter, ne connaît pas toutes les paroles.

C’est sur ‘J’aime Pas’ que je commence à comprendre ce qui me dérange : la chorégraphie scénique est tellement rodée qu’il n’y a plus de place à la spontanéité, qui serait un signe rassurant de sincérité. Néanmoins, au niveau technique musicale, les Bash n’ont rien à se reprocher. Puis sur ‘Common’’, flirtant avec le hard rock soft, une autre réalisation me frappe : ce concert paraît un peu décousu, n’ayant pas de fil conducteur auquel se raccrocher en matière de style ou d’ambiance.

Sur ‘First Lady’, un passé méconnu de doublure fait surface aux vues des cascades qu’il effectue. Sur ‘Les Bords de Mer’, c’est ses effets de voix qui m’impressionnent alors qu’à entendre la salle, c’est plutôt le fait qu’il enlève sa veste qui émeut son public. Sur ‘Winnipeg’, les mains se balancent en rythme. Ca doit venir de moi je crois parce que j’ai bien aimé ce titre et j’ai bien ressenti l’intensité mais pas au point de me laisser aller. Et encore moins sur ‘Bouche Pute’ qui clôt le set.

Le seul moment que j’ai vraiment aimé c’est son duo avec Mélanie Pain sur ‘Helsinki’. Et pourtant j’admire sa performance quand il descend avec tout son groupe – y compris la contrebasse – pour jouer une version acoustique de ‘Excellent’ en plein milieu de la fosse.

Set list :
Los Angeles, Figures Imposées, Acacia, Wheelchair, Les Limites, J’aime Pas, Blonde, Just A Deal, Common’, First Lady, Les Bords de Mer, Pudding Morphina, Piano Lys, Winnipeg, Freaky New Child, Bouche Pute
Rappel : Dolce Vita, Une Histoire de Plage, Helsinki, Brown Ears

2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
2009_12_09_julien-dore
Date : 9 décembre 2009
Photos : Alain G.
Réponses
  1. chouettes photos (aussi bien JD que Mélanie Pain ;) ) et pas que de JD mais des musiciens aussi ;) même s’il manque arman méliès, elles sont vraiment très belles ;)

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».