Gare à Last Train !

last-train-idea-someone
Guimauve 04/05/2019

Voilà un retour en douceur pour un groupe qui a multiplié les concerts épiques et intenses en 2017 avec Weathering un premier album marquant. Last Train remet le couvert et annonce avec The Idea of Someone un deuxième album, The Big Picture à paraître en octobre.

Une violente douceur. The Idea of Someone commence par quelques notes de guitare et une voix, celle de Jean Noël, suspendue dans la nue. « How could I’ve been so confused ? » susurre t-il en ouverture. On pourrait l’être à moins avec en peu de temps près de 350 concerts partout dans le monde. Faire le point pour mieux repartir. Se regarder dans ce miroir qui fait tant de mal à certains artistes. Puis viennent des notes plus graves et le titre s’emballe. La voix prend de l’ampleur, les images se saccadent pour une hard days night amicale et électrique. Car ce train n’est pas un train fantôme passéiste. Il raccroche les wagons pour une mue que l’on a hâte de retrouver sur scène notamment au Trianon le 6 novembre.

Last Train – The Idea of Someone

Les prochains concerts de Last Train en France

DateSalleVilleTickets
23 Oct 2019RockstoreMontpellierAcheter un Ticket
24 Oct 2019Le KrakatoaMérignacAcheter un Ticket
31 Oct 2019Le ChabadaAngersAcheter un Ticket
01 Nov 2019La SireneLa RochelleAcheter un Ticket
02 Nov 2019La LucioleAlenconAcheter un Ticket
06 Nov 2019Le TrianonParisAcheter un Ticket
07 Nov 2019La Belle ElectriqueGrenobleAcheter un Ticket
08 Nov 2019La VapeurDijonAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “News

Emily Jane White

Emily Jane White : le royaume de feu

Emily Jane White repousse les limites de la beauté et a de quoi faire passer les Slowdive pour un groupe de death metal hongrois avec Immanent Fire, son nouvel album.

La belle âme de Michael Stipe

Michael Stipe est enfin de retour après huit ans de silence. L’ex R.E.M. revient avec un disque solo et un livre de photographies.

Bon lundi avec les Happy Mondays !

En 2000, Liam Gallagher triomphait à Wembley avec Oasis et dédicaçait Cigarettes and Alcohol aux Happy Mondays (qui avaient assuré la première partie avec Doves). En 2000, tous les groupes avaient pris un coup de vieux. Oasis venait de voir disparaître son heure de gloire… Quant aux Mondays, le succès était pour eux qu’un lointain…

Beau comme Laura Clauzel

Laura Clauzel fait de nouveau équipe avec Mathieu Mullier-Griffiths pour le clip d’Echo.

J.E. Sunde

Dans la rue de J.E. Sunde

L’ex The Daredevil Christopher Wright revient nous voir avec le clip de Hickory point in the fall.

Le monde merveilleux de Pictish Trail

Johnny Lynch AKA Pictish Trail a tout bon en cette fin d’année. En plus d’ouvrir pour Steve Mason sur une poignée de dates anglaises, Lynch annonce son retour dans les bacs avec un nouvel album. Et nous gratifie d’un nouveau single, le très bon Slow Memories.

La Story Toy continue !

Les chéris de Toy sont déjà de retour. Après Happy In The Hollow, les Anglais reviennent avec un disque de huit reprises, le bien nommé Songs og Consumption.

Cara Mia - 2

Cara Mia enchante !

Ce n’est pas une news mais une big news ! La graphiste et ‘petite phrasiste’ lyonnaise Cara Mia chante et enchante pour la première fois.

Morgane Imbeaud © Goledzinowski

[MaMA 2019] Morgane Imbeaud indépendante !

En solo et en français ! Enfin ! Et en plus Amazone est arrangé par Renaud Brustlein. On monte donc a cru avec Morgane Imbeaud pour un titre doux et mordicant : « au fond de toi tu me crains et tu redoutes de perdre la main ».

© Valentin Lergès

Fun Fun Funeral is ok !

Cela commence comme du MGMT, cela se poursuit comme le meilleur d’Animal Collective, mais c’est en fait Fun Fun Funeral qui les enterre tous.

ouanges_la piscine mon amour

Louons les Louanges !

On attendait pas Les Louanges et pourtant c’est une des découvertes de cette année. Son R’n’B mutant, à la cool, décontracté du gland fait du bien. Alors on ne boude pas son Expansion Pack et ses quelques dates en France !

Wilco ne se cache plus

Wilco ne va pas jouer à cache-cache très longtemps avec nous. Avec Ode To Joy, Jeff Tweedy et ses acolytes retrouvent un niveau qu’ils n’avaient pas effleuré depuis des années. La preuve avec leur nouveau single, le bien nommé Everyone Hides.

Notre Amour pour Jean Felzine

Jean Felzine est un tiers de Mustang, une moitié de Jo Wedin. Jean Felzine est le tout de Jean Felzine, son échappée solo. Et comme Felzine est un chic type, il arrive avec des nouvelles chansons.

Thanks For All Leonard Cohen

Sept mois après le décès de Leonard Cohen, Adam Cohen a réussi le tour de force de transformer en chansons certaines pistes du disque You Want It Darker qui n’avaient pas été publiées. Ces nouvelles chansons sont réunies sur Thanks For The Dance, un disque posthume qui sera publié en novembre 2019.

LIFE

Life Forever

Les LIFE débarquent demain dans les bacs et arrivent en France la semaine prochaine le temps d’une soirée au Palais de Tokyo sous la houlette de Jenny Beth avec Idles et Primal Scream.

My Favorite Horses

Bring On My Favorite Horses

Le groupe My Favorite Horses quitte son royaume teinté de folk pour se lancer à l’assaut de la pop française. Et réussit à nous convaincre et à régner sur la France avec son Funkhauser, son nouveau single.

Mystic Braves

C’est l’heure de la reprise pour les Mystic Braves

Avant de venir faire danser le public avec leurs chansons psychédéliques BCBG, les Mystic Braves poursuivent leur série de reprises et débarquent avec une version fortement réussie de Ponte Bajo El Sol d’Elia y Elizabeth.

Baden Baden rentre d’exil

Ils avaient écrit Mille Eclairs, un des disques de l’année 2015. Les revoilà avec La Nuit Devant, un troisième album qui nous emmène vers des nuits électroniques.