Catégories
Concerts (live reports)

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

© Louis Teyssedou

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main Square et a pris le temps de répondre à quelques questions. Punk is not dead et Rebotini est bien vivant.

Tu as récemment déclaré que tu étais un « punk en costard ». Quelle est ta relation avec le punk ?

Arnaud Rebotini : Je suis d’une génération qui n’a pas vécu le punk. J’ai vécu le punk d’une façon un peu pénible au final. Côtoyer des gens qui se considéraient comme des punks historiques qui avaient vécu un quelque chose d’exceptionnel… Alors oui, le punk était quelque chose d’unique, c’était le retour aux bases du blues. Le punk, c’est une manière de jouer très simple et très rapide. J’ai une relation un peu trouble au mouvement punk. J’ai dit cette phrase car j’aime le punk. Mais je suis de la génération de Nick Cave… C’est à dire d’une génération de gens qui ont enfilé un costard après le mouvement punk.

Tu le découvres en quelle année le punk ?

Je suis né en 1970. Je vais donc le découvrir dans les années 80.

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019
Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019 © Louis Teyssedou

Via quel groupe ?

Les Sex Pistols. Ils étaient encore très importants à l’époque. Et puis, il y avait quelque chose qui a disparu aujourd’hui : le costume. Chaque tribu, chaque mouvement avait son look. C’était très important. Les rastas, les babas… Aujourd’hui, tout cela a disparu. Si tu as quelques gothiques, quelques métalleux. Mais cette façon de s’habiller a disparu.
Mais je ne suis pas un grand fan de punk anglais. Je suis plus client de Black Flag ou d’Henry Rollins.

Je change totalement de sujet… Tu travailles pour des réalisateurs. As-tu déjà eu peur qu’on ne vienne pas te chercher ?

J’ai eu quelques expériences avant les films de Robin Campillo. Le cinéma m’a toujours attiré au final. Je ne voulais pas être le énième compositeur qui fasse du sous Wagner ou de sous Stravinsky. Je voulais faire une musique impressionniste et délicate.

120 Nuances de BPM d’Arnaud Rebotini est disponible chez Because.

Arnaud Rebotini - 120 Battements Par Minute

120-Battements-par-minute

Tracklist : Arnaud Rebotini - 120 Battements Par Minute
  1. 120 Battements Par Minute
  2. Premiers Battements
  3. Sean & Nathan La Nuit
  4. Meltonpharm
  5. Jeremie Est Mort Du Sida
  6. Pride
  7. La Parade
  8. Smalltown Boy Arnaud Rebotini Remix
  9. Le Scanner
  10. Premier Club
  11. Azt Ddi Ddc
  12. Le Pont
  13. What About This Love Kenlou Mix
  14. Sean & Nathan
  15. Minority's Swing (Bonus Track)
  16. Housing Committee (Bonus Track)
  17. A Prayer For You (Bonus Track)

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Shame (on me)

En 2019, les Londoniens de Shame sont toujours vivants et c’est une sacrée bonne nouvelle. En 2018, ces cinq jeunes lads ont débarqué sans prévenir avec le très correct Songs of Praise. Très correct pour un premier album… Et puis il y avait leurs prestations live. Qui elles, étaient et sont toujours merveilleuses.
Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…
Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…
Angèle @ Zénith Amiens - 05 juin 2019

Balance ton concert

Avant d’être la tête d’affiche du Main Square et du Paléo Festival (pour ne citer qu’eux), Angèle posait ses enceintes dans un Zénith d’Amiens qui affichait complet (comme les autres) pour faire danser et chavirer les cœurs de plusieurs générations.
Queens of the Stone Age 06-07-18

[Main Square 2018] L’ADN des QOSTA

Josh Homme et ses Queens ont pris en main la Main Stage du Main Square pour dérouler un set sec comme un coup de trique et jouissif comme un coup de… Tout en écoutant leur set du ‘Villains Tour’, on s’est rappelé d’un seul coup que le premier album de ce groupe avait pile 20…
The Breeders 06-07-2018

[Main Square 2018] Cool as The Breeders

Avant de revenir cet automne le temps de deux concerts (un à Lyon, l’autre à Paris), les soeurs Deal étaient en villégiature à Arras le temps d’un concert au Main Square Festival.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…