[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d'entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.


Il y a du mouvement du côté des Temples. Le groupe a perdu son batteur et a trouvé un nouveau label. L’idylle avec Heavenly a duré le temps de deux albums. James Bagshaw annonce un retour aux sources. Visiblement déçus de l’accueil reçu par Volcano, les Temples ont décidé de revenir aux fondamentaux.

Temples – Hot Motion

« Il y a quelque chose de plus primal dans ce disque », souligne Walmsley. « Nous ne voulions pas compliquer les choses. Nous voulions qu’il soit plus robuste et se concentre davantage sur les guitares. » Enregistré à la maison comme ses prédécesseurs, Hot Motion devrait faire parler de lui à la rentrée.
Les Temples ont fait parler d’eux hier soir… Devant un public chauffé à blanc par Structures, ils ont déroulé leurs hymnes psychédéliques et ont fait remuer tout le monde avec leur très chic Keep In The Dark :

Discographie

Keep in the dark to stay out of the light
Keep in the dark to stay out of the light
Just hang the sunshine

Bingo, la canicule arrive !

Hot Motion de Temples sera disponible le 27 septembre 2019 chez ATO Records/PIAS.

Temples - Hot Motion

Tracklist : Temples - Hot Motion
  1. Hot Motion
  2. You're Either On Something
  3. Holy Horses
  4. The Howl
  5. Context
  6. The Beam
  7. Not Quite The Same
  8. Atomise
  9. It's All Coming Out
  10. Step Down
  11. Monuments

Temples en concert.
DateLieuTickets
29
Juil
2022

C.D. Guillermo Amor

Benidorm (Spain)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

[MALN 2019] Balthazar nous a mis la fièvre !

« Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard ! » pouvait on entendre dans les rues d’Amiens en juillet 2019. Onze mois plus tard, résonnaient dans les rues d’Amiens plus ou moins les mêmes paroles : « Ils sortent de nulle part, une classe de bâtard, on a Balthazar ! »

[MALN 2019] Merveilleux Andrew Bird

Revenu avec My finest Work Yet l’un des albums de l’année, Andrew Bird a fait des merveilles pour le premier soir de Minuit Avant La Nuit.

[MALN 2019] Fondants Foxwarren !

Deux ans après sa venue à Amiens pour défendre et surtout jouer l’album The Party, Andy Shauf était de retour hier soir à La Lune des Pirates. Et avec Shauf, le changement c’est maintenant.

[MALN 19] Les emotions des Temples

C’est la bonne surprise de cette semaine. On pensait les Temples morts et enterrés. Après le départ de Samuel Toms et un changement de label (bye bye le très chic Heavenly Recordings), on pensait la chose réglée. Et bien non… Le nouveau single de Temples qui annonce un nouvel album est fort bon.

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]