Fascinante Fanel

Fanel
Louis - 23/11/2019

Après deux Eps The Mirror (2014) et You and I (2016), Fanel passe par la case album. Mélangeant toujours habilement la pop anglo-saxonnne et des influences nippones, Fanel redonne le sourire avec ses mélodies.

Pourquoi avoir appelé ce disque Human ?

Human est en fait le thème global de l’album. Je me (et vous) questionne au sujet de l’être humain version 2019. Comment nous sommes (dé)connectés aux autres, à soi, à nos sentiments, à notre environnement. J’avais envie et besoin de replacer l’humain au cœur de la création, et j’ai choisi avec soin tous mes collaborateurs pour ça !!

Antoine Lanau a réalisé l’artwork du disque. Comment vous-êtes vous rencontrés ? Comment s’est déroulée votre collaboration ?

En voilà un collaborateur avec qui j’aime travailler ! Ce n’est pas nouveau, Antoine a également réalisé le précédent logo et artwork de l’EP You and I en 2016. Nous sommes des amis de lycée, même si pas exactement très proche à cette époque. Nous avons beaucoup de références en commun, tous deux amoureux du Japon, du dessin, des mangas. C’est aussi quelqu’un de rêveur et sensible, musicien également. C’est important pour représenter graphiquement ce qu’est Fanel.

Fanel – Mén

Quelle est l’histoire de Mén ? Son clip a été tourné en Asie. Tu peux m’en dire un peu plus à son sujet ?

Mén est un titre que j’aime particulièrement, je l’ai écris très vite, comme une évidence. Je suis partie au Japon en novembre 2018 pour préparer une création avec des musiciennes japonaises, j’ai embarqué avec moi Manon Didierjean qui a filmé des images à Tokyo en prévision de ce premier single. Cela parle des gens qui portent un masque au quotidien, qui se cache derrière la technologie ou tout simplement par leur attitude. Tokyo et l’omniprésence des téléphone, les regards baissés et l’afflux de gens partout, tout le temps en est un bon exemple.

Human est sorti il y a une semaine ? Quel effet a eu sur toi cette sortie ?

Honnêtement, un petit coup de speed mais surtout je ne réalise pas encore bien je crois… cela fait tellement longtemps qu’il est prêt, que je travaille dessus, je n’attendais plus le moment où je pourrais le partager à tous. Nous y sommes. Et ça donne un peu le vertige.

Quels sont tes projets pour 2020 ?

2020 va être très chargée je pense. Evidemment le live, des concerts pour présenter cet album en France et au Japon. J’espère bientôt en Angleterre aussi où j’ai passé une très grosse partie de mon temps cette année. Et une seconde création avec des artistes japonais que je vais faire venir en France cette fois. J’ai aussi décidé de lancer ma propre compagnie pour développer des projets de création croisée entre différents courants artistiques, cultures et disciplines. J’aimerais rendre accessible des projets ambitieux, sincères et sans frontières au plus grand nombre.

Fanel - Human

Human de Fanel est disponible chez Yatta.

Fanel - Human

Tracklist : Fanel - Human
  1. Stop Breathing
  2. Mén
  3. You and I
  4. Human
  5. Kaze
  6. Inori
  7. Geisha 3.0
  8. Naked

Top 5 Fanel

  1. Ton disque préféré de 2019 ?
  2. Difficile de répondre mais celui que j’écoute le plus est clairement Everything Not Saved Will Be Lost de Foals. Je kiffe tellement ces mecs. Même si c’est loin d’être mon préféré de leur discographie, ça me donne vraiment une belle énergie. Allez, j’en rajoute deux pour le plaisir, A Blemish In The Great Light de Half Moon Run et Juice B Crypts de Battles, deux autres groupes chers à mon cœur !

    Le disque de 2020 que tu attends le plus ?

    Difficile à dire, peut-être le nouvel opus de Tame Imapala, The Slow Rush. J’ai adoré le premier single It Might Be Time. A suivre…

  3. Ta bande originale de film préférée ?
  4. J’ai beaucoup été influencée par la musique de l’anime Ghost In The Shell composée par Kenji Kawai. J’ai aussi un gros faible pour le Kronos Quartet et la fameuse B.O. de Requiem for a Dream. Mais j’adore aussi évidemment MONSIEUR John Williams, qui composa le parfait binôme pendant tant d’années avec Steven Spielberg. Qui ne frissonne pas dès les premières notes des Dents de la Mer ou de Jurassic Park ? Ou comment faire naître l’émotion en quatre mesures !

  5. Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?
  6. Dans mon salon. Enfin presque… J’aime les concerts intimistes et me retrouver au plus proche des artistes.

  7. Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?
  8. Sur le Mont Fuji ? Classe quand même !

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Brigid Mae Power

Power to Brigid Mae Power !

Enregistré avec Alasdair Roberts à Glasgow, le nouvel album de Brigid Mae Power pourrait réunir au coin du feu les fans de folk irlandais et les ascètes qui ne jurent que par Bill Callahan.

Captifs avec Cavetown

Version slacker d’Harry Potter, Cavetown sort son premier album chez Sire Records ce vendredi après avoir enquillé les titres sur son Bandcamp. Rendez-vous est pris avec ce garçon !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien donc avec Porridge Radio qui nous claque un uppercut avec ce nouveau disque, le tristement bien nommé Every Bad.

JacobBellens_by_MathisSchmidt_0296

Jacob Bellens change d’échelle !

Bon, Jacob Bellens ne pouvait pas prédire la claustration. Le divin danois sort le 3 avril chez Hfn son cinquième disque, My Heart Is Hungry And The Days Go By So Quickly et les jours à scruter notre cœur passeront peut être plus vite.

Planet 1999

Écouter les Planet 1999 en 2020

Planet 1999 ne nous met pas une disquette avec son premier EP publié par PC Music. Ces trois Français expatriés à Londres avaient séduit Slowdive avec leurs premiers morceaux au point d’être invités sur leur dernière tournée. De la fête, du shoegaze : bienvenue chez Planet 1999.

Sea, Sex & Sunshade

Sea, sex & Sunshade. On remplacera juste la mer par La Marne. Et on a tout bon. Les Sunshade débarquent dans notre quotidien sans prévenir. Les nouvelles chansons de ce duo français sont fortement addictives et devraient faire autant plaisir aux fans de Swell qu’aux fanatiques de folk heureux. Les titres de ce duo sont…

Bonny Light Horseman

A cheval !

Bonny Light Horseman est un super groupe composé d’Eric D. Johnson (Fruit Bats, The Shins), du vétéran multi-instrumentiste Josh Kaufman (Craig Finn, Josh Ritter, The National) et de la chanteuse Anaïs Mitchell qui a triomphé à Broadway avec Hadestown l’an dernier et honorée d’un Grammy. Et cela donne un disque somptueux, profondément amoureux de la…

Gyslain.N - Welcome

Bienvenue Gyslain.N

Découvert au tremplin du Kiwi Festival 2018 (inscription ici) initié par la Maison pour tous Salle des Rancy à Lyon, Gyslain.N est en train d’aller Au bout de [ses] rêves et on s’évade avec lui.

Twisted Wheel en roue libre

Les Twisted Wheel ouvrent ce soir pour Liam Gallagher au Zénith de Paris. Un mois avant la sortie de Satisfying The Ritual, leur troisième album, les Twisted Wheel peuvent rouler des mécaniques devant les fans d’Oasis et tester leurs nouvelles chansons.

Le b.a.-ba d’Anna B Savage

Les premiers morceaux d’Anna B Savage avaient séduit Father John Misty en 2015 à tel point que ce dernier l’avait embarquée sur sa tournée. Cette année, Anna B Savage ouvrira pour Destroyer sur sa tournée européenne et sortira un album chez City Slang. Tout va bien pour notre américaine préférée.

Douce Pershanoush

Avec son electro pop ensoleillée, Pershanoush est la cure de vitamine C de cet hiver qui n’en finit pas. Reprenant habilement Stupid Girl de Garbage et s’appropriant les codes de la pop, Pershanoush pourrait nous poursuivre toute l’année 2020 avec ses rêves musicaux.

Beau comme du Manopolo !

Smoothie musical ! Voila les premiers mots qui sortent de la bouche de ceux qui écoutent Manopolo pour la première fois. Smoothie musical de luxe puis que ce duo n’utilise que des ingrédients de première qualité pour ses morceaux. Et surtout, à une époque où tout va plus vite que tout, Manopolo a décidé de…

Le monde est beau, The World is Haunted

Alors que nous sommes sans nouvelles de David Freel depuis l’ère Be My Weapon (Talitres), deux ex-Swell se rabibochent et viennent frapper à la porte avec The World is Haunted.

Clou voit rouge

Clou voit Rouge et nous on ne voit que Clou.

Lonely Walk (of fame)

Attention, ça va faire mal. Les girondins de Lonely Walk sont dans les starting-blocks pour sortir leur troisième album à la fin du mois. Évoluant à la confluence de Magazine et de Bauhaus, les Lonely Walk ne prêchent pas dans le désert et sonnent la messe post-punk comme personne.

Se préparer aux Lathums

Ils sont originaires de Wigan, une ville coincée entre Manchester et Liverpool, et devraient être la révélation anglaise de 2020. Enquête sur un conte de fées comme seule l’Angleterre du Nord peut en pondre.

Les beaux jours de Night Shop

Hébergé sur le label de Kevin Morby (Mare Recordings), Justin Sullivan aka Night Shop écrit des petites merveilles et arrive en France pour une tournée plus que conséquente !

Jolis Mush

Ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons, ils aiment le post punk, vive les Mush !

Salutaires Salt

Dans la vie, il faut toujours faire confiance aux autocollants. On doit la découverte de Salt à l’autocollant qui est collé sur l’emballage plastique de The Loneliness Of Clouds de Salt. On peut y lire : Ken Stringfellow (The Posies, R.E.M., Big Star). Que ce soit à Bellingham avec Jon Auer ou en solo, Stringfellow…

MAITA vous présente ses meilleurs voeux

Nouvelle égérie du label Kill Rock Stars (‪Elliott Smith, ‪Sleater-Kinney, ‪The Decemberists), MAITA pourrait animer de bien belle manière l’année 2020.

A ne pas rater dans Découvertes !