Salvateurs Strawberry Seas !

Salvateurs Strawberry Seas !
Louis - 25/11/2019

Les Strawberry Seas ont la classe. Ils ont les bonnes influences, le bon son et le bon look. Et surtout de bonnes chansons.

On n’attend donc pas le 6 décembre, date de l’assaut tourangeau au Supersonic pour écouter les chansons de ces gens bien élevés. On écoute de suite ! Et vite !

Vous partagez l’affiche du Supersonic avec Oaks et Magon. Magon revendique comme influence les Pixies… Vous aussi. Qu’est-ce qui vous a séduit chez les Pixies ?

On a découvert les Pixies au lycée. Étant de gros fans de Nirvana, on a lu dans le journal de Kurt Cobain que c’était son groupe préféré. Je ne sais pas si c’est un groupe qu’on aurait autant aimé en le découvrant maintenant à la trentaine, mais Surfer Rosa et Doolittle, à l’époque, c’était une grosse claque. Inconsciemment, je pense qu’en terme de songwriting, nous avons forcément été influencés par leur formule « quiet/loud/quiet/loud » (couplet calme/refrain énervé). Comme le dit Clément (basse), les Pixies c’est un peu glauque et très rassurant à la fois, et surtout des chansons ultra marquantes et uniques. Antoine s’est amusé à ré-enregistrer entièrement Surfer Rosa avec une boite à rythme sur un 4 pistes quand il avait 15 ans, juste pour essayer de comprendre comment tout ça fonctionne…

Strawberry Seas – Summer’s Ending

Si j’ai bien tout compris, un album arrive pour 2020. En quoi va t-il être différent de votre premier EP ?

Notre premier EP était enregistré à l’époque où le groupe n’était constitué que de Carine (chant/claviers) et de Raphael (Chant/guitare). Notre pote Romain (batterie) nous a aidé à peaufiner les rythmiques, mais tous ces enregistrements ont été faits en appart’ avec les moyens du bord. Ces chansons n’étaient jamais sorties de notre chambre, et c’est seulement quelques mois après sa parution que nous avions décidé de former un groupe complet et de faire des concerts. L’album à venir a donc été enregistré live par Antoine (guitare) dans son studio. Il a ensuite rejoint le groupe à temps complet. Il est donc le fruit du travail de 5 personnes et reflète vraiment le son et l’ambiance qu’on essaye de retranscrire sur scène.

Comment fonctionne votre processus créatif ? Quelle est la répartition des rôles ?

En général, Carine et Raphael arrivent en répète avec la trame du morceau, des progressions d’accords et des lignes mélodiques, souvent en yaourt. Les trois autres apportent l’assise rythmique et les arrangements qui manquent, et le morceau prend vie. Nous avons la chance d’être assez productifs (la mémoire des dictaphones de nos téléphones est souvent saturée de bribes d’idées et de compositions), et il y a déjà pas mal de titres prêts pour le deuxième album. Il y en a d’autres que vous n’entendrez jamais, puisque parfois des morceaux marchent bien en studio, mais sont difficiles à faire sonner en live. Pour nos vieux jours, nous ferons peut être comme les Beatles et deviendront un groupe uniquement studio…

Quels sont vos projets pour 2020 en plus de la sortie de ce disque ?

Défendre le disque sur scène un peu partout et sortir un peu de notre chère ville de Tours. Nous avons effectivement une petite fanbase locale fidèle, et des chouettes assos qui nous soutiennent depuis le début, mais nous n’avons jamais fait beaucoup de bornes avec ce groupe. Jouer à l’étranger, ce serait très cool aussi. Sinon, nous allons très vite nous mettre à la composition et au maquettage d’un second album; l’écriture et la compo sont pour nous un besoin vital, et nous n’avons pas envie de nous lasser.

Si vous deviez résumer la musique de Strawberry Seas en un seul mot…Lequel choisiriez-vous ?

Fraise.

Top 5 Strawberry Seas

  1. Votre disque préféré de 2019 ?
  2. Raphael: Oh my God de Kevin Morby
    Romain : Forever Tuned Around de Whitney
    Antoine : Buxton Palace Hotel de Studio Electrophonique
    Carine : Purple mountains de Silver Jews
    Clément : Crushing de Julia Jacklin

  3. Le disque de 2020 que vous attendez le plus ?
  4. Celui de nos potes tourangeaux les Moonjellies, que l’on vous recommande chaudement.

  5. Votre titre préféré des Pixies ?
  6. Raphael: Monkey Gone to Heaven
    Carine: Gouge away
    Clément : Wave of mutilation (UK Surf)
    Romain : Hey
    Antoine : The Navajo Know

  7. Le groupe qui fait l’unanimité dans le groupe ?
  8. Pavement

  9. Le groupe qui fout forcément la merde dans le groupe ?
  10. Les Cranberries.

Strawberry Seas - Strawberry Seas EP
Tracklist : Strawberry Seas - Strawberry Seas EP
  1. Foggy Days
  2. Daydreaming
  3. Space & Time
  4. Summer's ending
  5. Colors
  6. Adored

Les Strawberry Seas seront en concert les :

  • 6 décembre 2019 au Supersonic (Paris) avec OAKS et Magon
  • 15 décembre 2019 au Marne (Tours) avec OAKS et Magon
  • 12 janvier 2020 au Pôle Nord Session (Blois)
  • 17 janvier 2020 à L’Antidote (Bordeaux)
  • 8 février 2020 à L’Intime Festival (Saint Avertin)
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Beau comme du Manopolo !

Smoothie musical ! Voila les premiers mots qui sortent de la bouche de ceux qui écoutent Manopolo pour la première fois. Smoothie musical de luxe puis que ce duo n’utilise que des ingrédients de première qualité pour ses morceaux. Et surtout, à une époque où tout va plus vite que tout, Manopolo a décidé de…

Le monde est beau, The World is Haunted

Alors que nous sommes sans nouvelles de David Freel depuis l’ère Be My Weapon (Talitres), deux ex-Swell se rabibochent et viennent frapper à la porte avec The World is Haunted.

Clou voit rouge

Clou voit Rouge et nous on ne voit que Clou.

Lonely Walk (of fame)

Attention, ça va faire mal. Les girondins de Lonely Walk sont dans les starting-blocks pour sortir leur troisième album à la fin du mois. Évoluant à la confluence de Magazine et de Bauhaus, les Lonely Walk ne prêchent pas dans le désert et sonnent la messe post-punk comme personne.

Se préparer aux Lathums

Ils sont originaires de Wigan, une ville coincée entre Manchester et Liverpool, et devraient être la révélation anglaise de 2020. Enquête sur un conte de fées comme seule l’Angleterre du Nord peut en pondre.

Les beaux jours de Night Shop

Hébergé sur le label de Kevin Morby (Mare Recordings), Justin Sullivan aka Night Shop écrit des petites merveilles et arrive en France pour une tournée plus que conséquente !

Jolis Mush

Ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons, ils aiment le post punk, vive les Mush !

Salutaires Salt

Dans la vie, il faut toujours faire confiance aux autocollants. On doit la découverte de Salt à l’autocollant qui est collé sur l’emballage plastique de The Loneliness Of Clouds de Salt. On peut y lire : Ken Stringfellow (The Posies, R.E.M., Big Star). Que ce soit à Bellingham avec Jon Auer ou en solo, Stringfellow…

MAITA vous présente ses meilleurs voeux

Nouvelle égérie du label Kill Rock Stars (‪Elliott Smith, ‪Sleater-Kinney, ‪The Decemberists), MAITA pourrait animer de bien belle manière l’année 2020.

Soyez branché, écoutez les Ringards

Ils sont fans d’Oasis et des Libertines, ils viennent d’être mis en avant par la marque Fred Perry et ont trouvé le meilleur nom pour un groupe de rock. Arrêtez votre activité et écoutez les Ringards.

L’invitation de Pastel Coast

Les dernières bonnes nouvelles de Boulogne-sur-Mer concernant la pop remonte à… 1991. Cette année-là, Olivier Libaux sortait avec Jérôme Rousseaux le premier disque des Objets. Vingt-huit ans plus tard, Quentin Isidore et les Pastel Coast remettent les compteurs à l’heure dans les Hauts de France avec le très réussi Hovercraft.

The Pistachio Kid (is alright)

Help, I need somebody, Help, not just anybody, Help, you know I need someone, help chantaient les Beatles en 1965. En 2019, on chantonne doucement « Elp, I need my new elp ! » grâce à Violette Records.

Fanel

Fascinante Fanel

Après deux Eps The Mirror (2014) et You and I (2016), Fanel passe par la case album. Mélangeant toujours habilement la pop anglo-saxonnne et des influences nippones, Fanel redonne le sourire avec ses mélodies.

Furies

Des Furies en Trans !

L’édition 2019 des Bars En Trans devrait défriser sévèrement. Pourquoi ? Une seule raison à ce remontage de bretelles en règle : la présence de Furies en ville le 7 décembre 2019 au Mondo Bizarro, haut-lieu du punk et du métal rennais. SK* a pris un fer à friser en guise de micro et est…

© Juliette Henrioud

[EXCLU] Vidéo : Dream Parade – Fools to the World

Encore une belle pépite venant du Westeros musical avec les valaisans de Dream Parade et leur nouvelle toile, pardon titre, Fools to the World extrait de leur premier album, Sisyphus qui sort le 31 janvier 2020 sur l’excellent label Le Pop Club Records.

Working Men's Club

Au boulot les Working Men’s Club !

Ils sont aussi énervés que les Idles et regardent du côté de l’électro des caves de Londres. Ils s’appellent les Working Men’s CLub et sont la nouvelle égérie du très chic label londonien Heavenly Recordings (Mark Lanegan, Unloved, Saint Etienne).

This Is Not Your Animal

Un groupe qui cite Hüsker Dü en interview ne peut pas être un mauvais groupe. C’est le cas de Not Your Animal qui vient de sortir Not Rock And Roll… Comme un gosse de deux ans, ce groupe est dans sa période du non. Mais on lui dit un grand oui quand on écoute Cannibale…

[BBmix 2019] Faites une cure de Carla dal Forno

Carla dal Forno, musicienne australienne installée à Berlin, avait publié en 2017 You Know What It’s Like, un premier disque hautement recommandable. Désormais établie à Londres, elle revient avec Look Up Sharp, un album qui va réchauffer le cœur glacé des fans de The Cure.

Josienne Clarke

Avis de tempête : Josienne Clarke

Josienne Clarke entre dans votre vie en quelques secondes. Avec If I Didn’t Mind, le premier extrait d’In All Weather, on reste hypnotisé par cette douce ligne mélodique et par cette voix qui agit comme une déflagration. Et on se dit que la musique de Clarke ne va plus nous quitter.

A ne pas rater dans Découvertes !