Catégories
Son du jour

[EXCLU] Vidéo : Off The Wagon – No time to talk

« Le titre No time to talk se veut un appel à vivre chaque instant comme s’il risquait d’être le dernier, un appel à poser le cerveau et faire une place au corps. hé ! hé ! quelque chose comme ça … » explique la note d’intention. Et si ce 4 décembre était le dernier ou le commencement de quelque chose de grand ?

Off The Wagon n’est pas seulement un titre explosif de L7, un hymne cru à la liberté. C’est aussi le Rémy Bric à Brac montpelliérain qui avait dynamité l’apéro dans le patio au TINALS 2019. Le revoilà de retour de L.A où il a croisé Ed Wood, unehôtesse de l’air, un zombie, un détective, un extra-terrestre et surtout une danseuse dans le ciel aux bras démesurés qui n’est pas manchote. Et si l’invasion d’extra terrestres débutait ce jeudi 5 décembre, une nouvelle guerre des mondes, un truc nouveau que l’on nommerait … lutte des classes ? Avec en hymne, « no time to talk, we’d better fuck » !

Off The Wagon – No time to talk

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez :
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Frédéric D. Oberland - Quatre Épaves D'Acier

Vidéo : Frédéric D. Oberland – Quatre Épaves D’Acier

De la liberté. De celle qui fait défaut en ces temps troublés de doxa contre doxa. Et pourtant nous (sur)vivons tous sous le même soleil. Frédéric D. Oberland (Oiseaux-Tempête, Foudre!, Le Réveil des Tropiques) nous offre en six titres un abri, un asile musical, un refuge salutaire.

L’escapade Comelade !

Vous en avez marre des groupes interchangeables ? des plans médias pour la sortie de disques oubliés dans six mois ? Suivez les conseils de PJ Harvey, plongez-vous dans la discographie du catalan extravagant Pascal Comelade, par exemple ce somptueux Love Too Soon trop méconnu issu de L’argot du bruit paru en 1998.
Johnny Mafia - I'm Sentimental

Vidéo : Johnny Mafia – I’m Sentimental

Sentimentale-moi, donne-moi amour, émoi… et une grosse mandale dans la gueule. Car avec Johnny Mafia, le sentimentalisme lorgne plus du côté de Michael et Kay Corleone que du côté de Jack et Rose même sur le Titanic.

Mansfield.TYA – Monument Ordinaire

Sans vraiment savoir pourquoi, dans Monument Ordinaire, on s’attendrait à voir des trucs. Et rien ne nous surprendrait. Peut-être déjà parce que Mansfield. TYA ça ne respire pas toujours follement la joie, ça a même quelques fois une tête de sonnerie aux morts. Ou bien celle d’une attaque aérienne, avec de gros vautours gris, comme…

Blondino, ligne d’espoir

La cosmonaute Blondino a atterri. Au milieu d’un no man’s land pas très chouette, cerné entre un avant que l’on fuit et un vague plus tard dont on aimerait deviner les contours. Blondino a atterri là, au milieu de ceux perdus entre les lignes. Au milieu de ceux qui n’y croient plus. Parce qu’entre les…

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.

Plus dans Son du jour

[EXCLU] Vidéo : Cheval Fou – Couleurs Fantômes

Les premiers galops discographiques de Cheval Fou datent de 1993 avec un album héroïque et radical, trace d’un temps révolu et un morceau, la fin de la vie, voyage psyché visionnaire. Il se cabre à nouveau avec le premier extrait de Couteau Calme disponible le 12 novembre 2021 chez Marelle Music et L’Autre Distribution.
Scott Matthews – Wait in the Car

Vidéo : Scott Matthews – Wait in the car

Inside Scott Matthews. Depuis son premier album, Passing Stranger (2006), Scott Matthews a fait peau neuve. Bien sûr, sa voiture pourrait encore croiser celle de Dylan avec Dave Van Ronk même si ici c’est la route du doute et du questionnement intime qu’il parcoure de sa voix cajolante sur des synthés à la Cocteau Twins.