Catégories
News

Greg (tombe) Dulli

On a connu Greg Dulli dans les The Afghan Whigs, The Gutter Twins, The Twilight Singers et comme invité du premier Foo Fighters. On le connaitra désormais en solo avec l’arrivée de Random Desire.

On ne s’ennuie jamais avec Dulli. Quand il ne reforme pas les Afghan Whigs, il joue avec Mark Lanegan. Depuis 30 ans, ce gars de l’Ohio distille sa soul dans une musique rock sexy en diable. La preuve encore avec Pantomina, le premier extrait de Random Desire, un disque inspiré par Prince et Todd Rundgren dixit l’intéressé.

Greg Dulli – Pantomima

Random Desire de Greg Dulli sera disponible le 21 février 2020 chez Royal Cream/BMG.

Greg Dulli - Random Desire

Tracklist : Greg Dulli - Random Desire
  1. Pantomima
  2. Sempre
  3. Marry Me
  4. The Tide
  5. Scorpio
  6. It Falls Apart
  7. A Ghost
  8. Lockless
  9. Black Moon
  10. Slow Pan

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !
2 réponses sur « Greg (tombe) Dulli »

NON ce n’est pas son 1er album solo mais bon…va sur Greg Dulli discogs tu verras.
Pour Foo fighters, il a surtout rien touché du ptit Grohl

Greg Dulli a surtout annoncé, via son communiqué de presse, qu’il considérait ce disque comme son premier vrai disque solo.
Quant aux FF…

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Buena Vista Social Club

Le feu au club !

La Havane, 1996. Qui aurait parié sur le carton planétaire du Buena Vista Social Club et de ses musiciens hors d’âge mais surtout hors du commun ? World Circuit dévoile une video des sessions d’enregistrement d’El Cuarto De Tula extrait de l’édition des 25 ans d’un disque disponible le 17 septembre qui aura démocratisé la […]

Vidéo : Peter von Poehl – Little Star

Memories From Saint-Forget n’est pas la relation épistolaire de Peter von Poehl avec le patron de Roland Garros. Saint-Forget, c’est un village dans la vallée de Chevreuse qui a vu naitre Savinien de Cyrano de Bergerac, écrivain, bretteur et libertin et donc aussi s’ébaucher le cinquième doux disque pastoral du sympathetic magic Peter von Poehl.
Nick Cave - Cosmic Dancer

Dancing King !

Il y a des chansons ‘madeleine’ et sans doute Cosmic Dancer de T. Rex en fait partie. Mais quand c’est Nick Cave qui s’y colle surtout en ce moment cela revêt une autre dimension, from the womb to the tomb, d’autant que l’initiateur de ce projet d’hommage à Marc Bolan, le producteur Hal Willner est […]
Greg Dulli - Random Desire

Greg Dulli – Random Desire

Greg Dulli n’a jamais déçu. Que ce soit avec les Afghan Whigs ou The Twilight Singers ou encore avec Mark Lanegan le temps de The Gutter Twins. Ce n’est pas avec son premier album solo que la déception va pointer le bout de son nez.

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Plus dans News

clairedaysthechoir-mysisterclaire

Au cœur de Claire

Marie Desplechin soutient que « penser est une affaire intime. » Pour Claire Days c’est chanter. Chanter avec grâce, délicatesse, tendresse les affres intérieurs, les effrois enfouis, les douleurs endormies.
Wet Leg

Belles gambettes

C’est le buzz du moment dans la musique populaire et c’est mérité. Wet Leg en deux morceaux séduit la planète indie.
Mathieu Boogaerts - Guy Of Steel

Inoxydable Mathieu Boogaerts !

Oubliez Iron man, notre gars Mathieu a du style. Notre gentleman cambrioleur d’émotions ambiance cuisine, chambre et salon et sera en tournée cet automne avec un concert salle Molière à Lyon le jeudi 14 octobre 2021.
Nick Wheeldon

[EXCLU] Nick well done !

Nick Wheeldon nous offre en avant première une des chansons de l’année avec l’histoire de sa création.
Handy Curse

Hey Handy Curse !

Demain sort, le premier album d’Handy Curse, projet solo de Samuel Roux (Bootchy Temple, Jaromil Sabor, 39th & The Nortons). SK* vous le propose en avant première dès ce soir.
Blondino - Sauvage amoureuse

Blondino, un paradis plus loin

On pourrait bien écrire sur Sauvage, amoureuse. La prendre à part, et au fond simplement la décrire. On pourrait. Cela aurait-il du sens ? Peut-être. Pas sûr. Tant les chansons de Blondino rentrent dans des espaces plus grands, plus vastes.