En tirant la langue à l'industrie musicale (ou plus exactement à Elektra) qui réclamait en 1998 un second Popular, Nada Surf s'est sauvé du piège d'une carrière pré-formatée et en a profité pour casser son plafond de verre. Avec l'imbattable Let Go et l'impeccable Lucky, Nada Surf a écrit les plus belles lignes de la power-pop de ces vingt dernières années. Et cru de cette année (Never not together) s'annonce du même tonneau que les disques précédemment cités. Lignes claires, mélodies imparables et claviers savamment dosés font de Nada Surf la plus sûre des valeurs refuges. Quand rien ne va, il reste Matthew Caws et les chansons de Nada Surf. Entretien.

Quand a été écrit ce disque ?

Matthew Caws : Les chansons sont assez récentes. Il n’y a aucune chanson qui a plus de cinq ans même si nous sommes restés silencieux pendant trois ans ou quatre ans. J’ai écrit un petit peu tous les jours… Mais tout a été écrit en 2019.

Discographie

C’est une démarche habituelle pour toi de finir l’écriture du disque juste avant son enregistrement ?

Oui, totalement. J’aimerais bien, dans le futur, écrire un disque de bout en bout en une seule fois. Mais c’est un rêve… Je fonctionne toujours plus ou moins de la même manière. J’écris quelques bribes de morceaux pendant quelques mois. Et je clôture tout à l’approche du studio.

Tu attends le studio ?

Oui. On a coutume de dire que l’art se compose de 10% d’inspiration et 90% de travail… Là, c’est le travail qui a primé.

Vous avez enregistré Never not together dans les mythiques studios de Rockfield. Pourquoi ce choix ?

Je suis un jeune papa depuis quelques mois. Les autres membres du groupe ont été super gentils avec moi en acceptant de venir au Pays de Galles enregistrer le disque. J’avais déjà entendu parler de ces studios. Un de nos proches a enregistré des disques avec Ash. J’avais vu le nom de ces studios sur pas mal de pochettes de disques.

Les Echo & The Bunnymen y ont enregistré dans les années 80 ?

Oui ! Les Echo & The Bunnymen sont très importants pour moi. C’est un de mes groupes préférés.

Combien de temps vous y êtes restés ?

Onze jours. Je suis parti à New-York pour faire les prises de guitare pendant quatre jours ou cinq jours. Des amis ont fait des cordes dans d’autres studios. J’ai fait des prises vocales à Cambridge pendant quatre jours. Et nous sommes retournés à Cambridge pendant quelques jours pour écouter tout le disque. Nous voulions trouver une objectivité. C’est très difficile. C’est là où intervient le producteur.

Nada Surf – Looking For You

Vous avez toujours travaillé avec un producteur ?

Non… On a généralement auto-produit nos disques. Pour ce disque, nous avons recruté Ian Laughton comme producteur. Nous avons toujours besoin de conseils. Quant à notre auto-production… Au final, on a toujours eu besoin de l’avis de quelqu’un. Si ce n’est pas un producteur, c’est un ingénieur ou notre tour manager. C’est d’ailleurs ce dernier qui nous connait le mieux. C’est lui qui sait analyser notre énergie de la meilleure des façons. Il peut nous transformer nos journées.

Tu aimes bien enregistrer des disques ?

J’adore ça. Mais si cela peut-être un peu stressant parfois.

Quel est le meilleur souvenir de l’enregistrement de ce disque ?

Peut-être l’enregistrement de Something I Should Do. La partie parlée a été mon idée folle. J’avais un texte… que je n’avais pas envie de chanter. Alors effectivement, c’est une réminiscence de Popular. Mais le moment a été magique. J’ai eu l’idée, on l’a enregistré. Et tout c’est bien passé ! J’étais sûr que cette idée allait fonctionner. Et elle a fonctionné !

Pourquoi avoir appelé ce disque Never Not Together ?

J’avais entendu ces mots quelque part. C’était sur un podcast, une interview de Bon Iver. Il évoquait la chance qu’il avait d’être artiste dans un monde qui devient fou et une planète qui subit un réchauffement climatique. C’était très émouvant. C’est quelque chose que je ressens comme lui mais que je gardais enfoui en moi. J’ai mal entendu une partie de ces mots… Mais les mots Never Not Together sont restés dans ma tête. Ces mots englobent pas mal de choses. Le groupe… Et puis évidemment le rôle actuel des Etats-Unis en politique extérieure. Tout comme en politique intérieure. Nous sommes de plus en plus séparés, chacun vaque à ses occupations et se replie.

Et où as-tu trouvé la peinture qui a été utilisée pour la pochette ?

C’est une peinture de Melissa Unger. C’est une amie d’enfance. Elle travaille à Paris et est à la tête du Seymour Project. Ses locaux sont situés Boulevard Magenta. C’est un endroit fantastique. Elle est revenue à New-York pour pratique la méditation. Elle tente une nouvelle aventure. On ne s’était pas croisé depuis pas mal de temps. On s’est retrouvé et on a décidé de collaborer ensemble. C’est une personne fantastique.

Et comment as-tu trouvé le son de ce disque ?

Tout est parti des claviers pour ce disque. Ils sont fait par Louie Lino qui nous a rejoint pour ce disque. Et nous avons été soucieux du mixage. Trois personnes se sont penchées sur ce disque : Alan Moulder, Caesar Edmunds et John Goodmanson. Nous avons été très chanceux de les avoir. Alan Moulder a mixé tellement de disques mythiques. L’approche des trois a été très importante. Les choses ont été faites avec beaucoup de talent. Il en va de même pour le mastering qui a été réalisé par Geoff Pesche. Nous ne voulions pas passés pour des gens fatigués.

Top 5 Matthew Caws

  1. Ton album préféré d’Echo & The Bunnymen ?
  2. Crocodiles, Ocean Rain et Heaven Up Here. Ils occupent la même place dans mon coeur. Je ne peux pas les départager. Et il faut que je cite Porcupine. Un choix impossible…

  3. Ta chanson préférée d’Echo & The Bunnymen ?
  4. Bring On The Dancing Horses !

  5. La chanson que tu as le plus écoutée 2019 ?
  6. Peut-être des chansons du rappeur Danny Brown.

  7. Ta bande originale de film préférée ?
  8. Sex Lies and Videotape

  9. Le disque que tu attends le plus ?
  10. Le disque des Wrems. Ils font un disque tous les dix ans. Il faut que tu écoutes ce disque ! Tu ne seras pas déçu !

Nada Surf - Never not together

Never not together de Nada Surf sera disponible le 7 février 2020 chez City Slang.
Nada Surf sera en concert les :

  • 26 février 2020 : Lille – Le Splendid
  • 28 février 2020 : Strasbourg – La Laiterie
  • 29 février 2020 : Rennes – Le MeM
  • 02 mars 2020 : Lyon – Le Transbordeur
  • 03 mars 2020 : Toulouse – Le Bikini
  • 09 mars 2020 : Bordeaux – Le Krakatoa
  • 11 mars 2020 : Paris – La Cigale

Nada SUrf - Never Not Together

Tracklist : Nada Surf - Never Not Together
  1. So Much Love
  2. Come Get Me
  3. Live Learn and Forget
  4. Just Wait
  5. Something I Should Do
  6. Looking for You
  7. Crowded Star
  8. Mathilda
  9. Ride in the Unknown

Nada Surf en concert
01
Août
2024

Contempopranea 2024

Olivenza (Spain)
TICKETS
02
Août
2024

Festival du Bout du Monde 2024

Crozon (FR)
TICKETS
02
Oct
2024

The Atlantis

Washington (United States)
TICKETS
02
Oct
2024

The Atlantis

Washington (United States)
TICKETS
03
Oct
2024

Underground Arts

Philadelphia (United States)
TICKETS
04
Oct
2024

Webster Hall

New York (United States)
TICKETS
05
Oct
2024

Paradise Rock Club

Boston (United States)
TICKETS
07
Oct
2024

Le Studio TD

Montreal (Canada)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Nada Surf

Looking For Nada Surf

Nada Surf confirme avec Looking For You tous les espoirs soulevés avec son premier single.
Nada Surf @ Fabrice Buffart

Always Love pour Nada Surf

En 2017, Nada Surf a célébré le quinzième anniversaire de l’album Let Go, un disque capable de faire pleurer à chaudes larmes un régiment de légionnaires. En 2020, Nada Surf décide de nous donner de l’énergie avec Never Not Together, un disque qui les fait revenir à une power pop essentielle.

Plus dans Interviews

Massiliamassilia3

Massilia à Massilia !

Massilia Sound System fête ses 40 ans d’existence en tournée et par un concert gratuit sur le Vieux Port de Marseille le 19 juillet. SK* les a rencontrés au Vercors music festival avant un concert qui s’annonçait dantesque stoppé net par l’orage.
Cmathieuteissier1

Rêve éveillé avec Lescop

Lescop sort du bois avec un nouvel album, Rêve parti qui fera danser Les garçons et vous retirera la raison avec la femme papillon. Entretien avant son concert à La Rayonne à Villeurbanne le samedi 9 mars.
Julienshelter-matthieudortomb4

5 questions à Julien Shelter

Avec Island, Julien Shelter nous propose un album cocon, un disque refuge pour se ressourcer avec des titres délicats évoquant l’amour, la nature ou l’enfance.
Chroniquenicolas-commentchicmediaschristophe-3

Fortunate semper magis tempus

Nicolas Comment vient de signer Chronique du temps qui passe, un superbe livre qui mêle des textes intimes et des photos d’artistes au gré des rencontres incroyables qu’il a pu faire. Il était récemment à Lyon pour une rencontre dédicace et une présentation de son travail à la galerie Poltred, l’occasion pour SK* d’évoquer avec […]