Marie-France, une belle blonde

Inutile de revenir ici sur le genre de Marie-France puisqu’elle déteste ça. Je me permettrai juste d’emprunter ces mots de Marguerite Duras : « C'est impossible de ne pas être troublé par elle. Tout le monde. Les femmes comme les hommes ».

Marie-France

Les Trois Baudets accueillent donc la chanteuse égérie des années 70 capable de chanter du punk en robe de soirée, elle qui a su au fil des époques se renouveler et n’est jamais tombée en désuétude. Le cadre intimiste de la salle convient parfaitement à Marie-France et ses trois musiciens (Valentine Duteil, François Sabin, Christophe Cravero) qui interprètent les titres issus du dernier album « Mon BB ». Hommage donc à l’actrice culte, on n’est donc plus dans une ambiance glamour que rock pour ces reprises. Marie-France charme rapidement son public et se permet de petits apartés concernant Brigitte Bardot ou Serge Gainsbourg. Marie-France n’imite pas mais s’approprie le répertoire de BB et le restitue avec beaucoup de plaisir et de sincérité. A part « La Madrague » et « C’est rigolo », tous les autres titres sont assez peu connus et nous convient à une incursion un peu rétro et nostalgique. Elle rend également un bel hommage au film « Le Mépris » et sa formidable musique signée Georges Delerue. En ces temps de frimas, Marie-France vient réchauffer nos cœurs d’une bien jolie façon. A noter qu’elle se produit aux Trois Baudets jusqu’au 30 décembre et c’est à 20 heures 30.

Date : 27 décembre 2009

1 réponse sur « Marie-France, une belle blonde »

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.