Marie-Flore @ L’International

Mettons d'emblée les choses au clair : j'avais adoré l'EP de Marie-Flore, More than thirty seconds if you please, lorsque celui-ci était miraculeusement tombé entre mes mains quelques semaines plus tôt et me réjouissais donc d'assister à la mise en live de ces quelques pistes qui avaient su trouver leur chemin vers mon cœur de musicophile.


Il est 21h, il fait froid dehors, chaud dedans, un verre de rouge imbuvable à la main, pas de doute on est au bon endroit.
Devant un sous-sol comble, Marie-Flore fait son entrée, toute timide qu’elle est, un petit bout de femme qui s’excuserait presque d’être là.
Et ce sera là le cœur du problème tout au long du set : Marie-Flore est une fille talentueuse mais qui, passez moi l’expression légèrement machiste, manque de couilles.
Je m’explique : toute menue, elle se cache derrière une énorme guitare électrique et une frange qui cache ses yeux, nous dérobant de ce fait à toute communication d’expression, n’habitant véritablement aucun de ses mots.
Plus les chansons passent et moins je retrouve cette prise de risque et cette volonté d’abattre des cadres pré-fabriqués qui m’avaient séduit.

Pourtant la demoiselle ne manque pas de ressources: une voix tendre mais assurée et maîtrisée, un maniement de la guitare sans faille et qui colle parfaitement aux styles entre lesquels elle vogue, et de l’idée par dessus le marché! Seulement, bien que déjà convaincu par ses qualités, j’ai eu la nette impression qu’elle, ne l’était pas.
Peut être qu’à trop vouloir éviter les étiquettes elle finit par n’embrasser aucun style et donc laisser dans le vague ? Peut être manque-t-elle tout simplement d’assurance et de foi en ses créations (ce dont elle aurait tort) ?

Je continue dur comme fer à me repasser les huit morceaux de son EP et me dit que pourtant tout est là, que les défauts dont j’ai été le témoin ce soir ne seront sûrement qu’un accident de début de parcours, que ce concert poisson blanc-légumes vapeur n’est tout simplement pas digne de celle qui m’avait enchanté en me susurrant ses pop-folk songs désabusées.
Sans rancune !

Discographie

1 réponse sur « Marie-Flore @ L’International »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Marie-Flore @ Paroles et Musiques, Saint-Etienne | 18.05.2022

Photos : Marie-Flore & Théophile @ Paroles et Musiques, Saint-Etienne | 18.05.2022

C’est chouette les photographies de Fabrice Buffart quand on n’a pas pu rejoindre le festival stéphanois Paroles et Musiques du 16 au 22 mai et le concert de Marie-Flore. Huit heures coincé sur l’A7 à cause d’un camion renversé par quarante trois degrés Celsius mais sauvé par l’écoute de Je sais pas si ça va […]
Paroles et musiques 2022

Paroles & Musiques du 16 au 22 mai !

Le festival Paroles & Musiques de Saint-Etienne reprend enfin de la voix du 16 au 22 mai après deux années blanches avec la crème de la chanson en français mais aussi des concerts dans les bars de la ville avec Paroles de Zinc, des ateliers autour de la visibilité des femmes dans le milieu des […]
Marie-Flore

Revoir Marie-Flore

Le téléphone pleure même s’il prend des couleurs avec Marie-Flore. Je sais qu’il est tard est le deuxième extrait du futur album au spleen resplendissant après Mal Barré.
Marie-Flore – Mal Barré

Vidéo : Marie-Flore – Mal Barré

C’est sans doute un hasard si le mal barré de Marie Flore sort au lendemain des quatre heures de sulfateuse libérale de notre Napoléon des hauts de France. Il reviendra chante t-elle mais c’est de l’amour très surestimé dont il s’agit.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardo7raffaellavismara2

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.