Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

L’ode à la vie de Sébastien Berlendis

Nous entamons une nouvelle série d’articles où nous demandons à des écrivains de partager leurs goûts musicaux à travers dix disques ou chansons qui les ont particulièrement marqués, les liens qu’ils tissent entre la musique et l’écriture, et enfin d’évoquer un thème récurrent de leur oeuvre pour mieux entrer dans leur univers.

Voyage Voyage

Le magicien Arandel revisite le Voyage à Cythère de la fée Féline. Si vous avez envie d’une déflagration de douceur et d’un voyage immobile aux confins de votre espace intérieur, ce nouveau Voyage à Cythère vous comblera.

Apnée pop avec Fun Fun Funeral !

Tout est OK, Fun Fun Funeral s’apprête à sortir un nouvel EP, The Listening Party dont ce Lagoon est extrait. On plonge avec délice dans cette pop débridée entre Animal Collective et les Beatles.

Cerise sur la tarte !

Flaming Pie, le dixième album solo de Sir Paul est réédité luxueusement pour les soins de la Paul McCartney Archive Collection après le dernier en date, Wings over Europe toujours sous la supervision du maître.

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…

Régina Demina – Hystérie

On voudrait voir la dame blanche, en short serré, talons aiguilles et joli décolleté, on se trouverait probablement au bon endroit. On souhaiterait voir la Belle et la Bête monter une barre de pole dance, ou Atchoum se maquiller en princesse, on le serait probablement encore aussi. Car Régina Demina est un enchevêtrement de peut-être,…

Captain Skelly

On peut être batteur dans un groupe de rock et savoir écrire des chansons. La preuve avec Ian Skelly, batteur des Coral à la ville et chanteur solo aux champs.

1970 (I Feel Alright with The Stooges)

Third Man Records a décidé de faire l’opération coup de poing cet été en publiant le dernier concert des Stooges donné au Goose Lake International Music Festival un mois après la sortie de Fun House.

Snowgoose – The Making Of You

Anna Sheard et Jim McCulloch ont enfin décidé de donner une suite à Harmony Springs, le premier album de Snowgoose sorti en 2012. Accompagné de la crème de la scène écossaise, ce duo rend une copie folk impeccable.

Et mon coeur fait Boom !

En 1990, Peter Kember aka Sonic Boom retournait toute une génération de musiciens avec Spectrum. Trente ans plus tard, il ressort son costume de Sonic Boom et met KO tout le monde avec All Things Being Equal.

Lost in Tokyo

Pas de festival de Cannes cette année mais Octave Noire nous fait danser avec son photocall mélancolique.

Muzz – Muzz

Réunissant Paul Banks (Interpol, Julian Plenti, Banks + Steelz), Matt Barrick (Jonathan Fire*Eater, The Walkmen), et Josh Kaufman (Bonny Light Horseman, The National, The War on Drugs) Muzz a décidé de ne pas faire le buzz et s’attelle à faire de la musique sagement.

Al-Qasar – Miraj

Non, non ce n’est pas un mirage… Vous allez écouter un disque qui remballe toute la discographie de Ty Segall et qui devrait remplacer votre dose annuelle de caféine. Thomas Attar Bellier et Jaouad El Garouge renversent la table avec leur fuzz arabesque et réduisent à néant toute la concurrence.

Libre comme Alain Johannes

Le nouveau single d’Alain Johannes est parfait pour le dimanche matin. Délicat et appelant les grands espaces, Free nous rappelle toute l’étendu du savoir-faire de ce monsieur.

Rolling Blackouts C.F. – Sideways To New Italy

Les choses vont vite avec les Rolling Blackouts Coastal Fever qu’il convient d’appeler désormais les Rolling Blackouts C.F.. En deux ans, ce groupe australien a déjà publié un album, deux EP’s et une flopée de singles. Les revoilà avec Sideways To New Italy, un disque de dix chansons qui met à l’honneur l’héritage de R.E.M.…

Chevalrex souverain

Retour providentiel pour Chevalrex avec le premier extrait de son quatrième album, Providence à paraître en janvier 2021 chez Vietnam / Because Music.

The Breeders – Pod

4AD ressort une énième fois en vinyle, sans tambour ni trompette, le premier disque des Breeders. Sorti il y a 30 ans, Pod n’a pris aucune ride et nous file un coup de vieux.

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quelqu’un qui a chanté avec Saint Etienne et avec les Chills ne peut pas écrire de mauvaises chansons… Donna Savage ressuscite ses Dead Famous People et lâche Goddess Of Chill avant de publier Harry à la rentrée chez Fire Records.

Bleu comme Mould

Bob Mould n’est pas content. D’ailleurs, a-t-il déjà été heureux ? L’ex –Hüsker Dü reviendra à la rentrée avec son quatorzième disque. Et il n’est vraiment pas content.

[EXCLU] Thousand – Jeune femme à l’ibis

Deux ans après Le Tunnel Végétal, Thousand (aka Stéphane Milochevitch) remet les gaz et nous embarque pour un nouveau voyage. SK* vous présente en exclusivité le clip de Jeune femme à l’ibis, dernier extrait d’Au Paradis avant sa sortie le 5 juin 2020. Après le tableau de Degas, le cas Thousand est à étudier de…

Au paradis avec les Throwing Muses !

Avant de revenir le 4 septembre 2020 avec David Narcizo et Bernard Georges pour la sortie de Sun Racket, Kristin Hersh ressort (en vinyle) Purgatory/Paradise l’unique disque des Throwing Muses des années 2010.

Là haut avec Manopolo

2 juin 2020. La France se dé-confine en douceur et est friande de bonnes nouvelles. Et si l’annonce de la sortie de Billie, le premier EP de Manopolo était la meilleure nouvelle de l’année ?

Brother Ray !

Il y a des voix que l’on aime retrouver et celle particulière de Ray LaMontagne en fait partie depuis le premier Trouble jusqu’à ce Monovision à paraître le 26 juin chez RCA Records.

Quand t’es dans le désert (avec Josh Homme)

Revenu avec un casting de luxe pour ses nouvelles Desert Sessions (Billy Gibbons de ZZ Top, Les Claypool des Primus, Mike Kerr de Royal Blood, Carla Azar, Stella Mozgawa des Warpaint, Matt Berry, Jake Shears des Scissor Sisters et Matt Sweeney) l’automne dernier, Josh Homme est de retour en cette fin dé-confinée de printemps avec…

Brillants Fast Friends

Les Fast Friends avaient déjà une classe folle avec Unknown Homes, leur premier EP, paru en 2018. Avant de jouer dans la cour des grands avec Domestic Eyes, leur premier album qui paraîtra le 9 octobre 2020 chez Les Disques Pavillon, ils reviennent avec le single Hard Sunshine.

Prendre la tangente avec Meridian Brothers

Point de frères chez Meridian Brothers, le bébé du producteur colombien Eblis Alvarez qui électrise la Cumbia. En 2017, il s’était assagi avec l’acoustique ¿Dónde estás María?, le bogotanais revient en force avec un nouveau disque, Cumbia Siglo XXI.

Le succès annoncé des Protomartyr

Originaires de Detroit comme les White Stripes, les Protomartyr font beaucoup de bruit depuis 2012 et la parution de leur premier album, le bien nommé No Passion All Technique. Ils seront de retour cet été avec Ultimate Success Today, un disque coup de poing (dans la gueule).

Eve Owen – Don’t Let The Ink Dry

La jeunesse est un art écrivait Oscar Wilde. La jeunesse se chante et peut bouleverser avec quelques notes : la preuve avec le premier disque d’Eve Owen, une londonienne de 20 ans.