photos concert : Gush @ Scopitone, Paris | 12 janvier 2010

Gush @ Scopitone, Paris | 12 janvier 2010

Gush, qui signifie jaillissement, est la dernière trouvaille du label Cinq7. A l’image de leur nom, ces quatre jeunes gens débordent d’énergie et de créativité – surtout en concert à ce qu’on m’avait dit. En attendant la sortie de leur premier album Everybody’s God le 15 février, ils étaient au Scopitone pour un concert privé. En première partie, Gaspard Royant est venu nous proposer quelques titres de son EP.

Gaspard Royant

Sans cérémonie aucune, Gaspard Royant s’est frayé un chemin à travers la foule pour rejoindre la scène. Il est accompagné de sa guitare et de Tom au piano mais sa folk a du mal à s’imposer et faire taire les discussions du bar. La nostalgie a l’air récurrente dans ses thèmes, avec la pointe de regrets toujours de mise. Peut-être aurait-il dû commencer par ses titres plus rythmés, très country, pour se mettre le public dans la poche, car ce n’est que sur ces derniers morceaux que la salle a réagit. Cela dit les premiers morceaux étaient bons, notamment la chanson ‘Yours’, qui, sur son EP You Can Have Me (If You Want To), est enregistrée en duo avec Marie-Flore.

2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant
2010_01_12_gaspardroyant

Gush

Pendant qu’on installe les 4 lettres en papier mâché, le salle piaffe : une demoiselle est là depuis 16heures cette aprèm pour les voir. La salle est divisée entre les curieux qui ont entendu parler du phénomène Gush, ou on été alléchés par notre SK* session ; et ceux qui les ont déjà vus et en redemandent. A peine arrivés, ils n’ont aucun mal à entraîner le public à taper dans ses mains sur ‘Back Home’.

Après quelques chansons, je me dis que l’engouement est sûrement dû à leur énergie, et il est clair que si la scène était un poil plus grande, ils seraient en train de sauter partout – maintenant, étant trop grands, on se contentera des sauts sur place de Xavier. Néanmoins, je me vois forcée de réviser mon jugement quand ils jouent ‘My Favorite Song’, dont la mélodie prouve qu’ils ne se résument pas à une batterie accompagnée de voix.

Il faut avouer que Vincent est un batteur original – et hyperactif ! Il reste debout, sautant sans arrêt, jouant sur les murs pour ‘Dance On’, allant même jusqu’à danser autour de sa caisse claire tout en continuant de taper dessus pour ‘Style’. Sa caisse claire est en fait un plateau métallique matelassé à ce que j’ai cru comprendre, et il joue baguettes à l’envers, soit pour un rendu plus mat, soit parce que le manche est plus solide (!)

Et pourtant, les autres membres n’ont rien à lui envier question dynamisme. Chacun étant multi-instrumentiste, j’aime l’approche différente de la basse suivant les musiciens : Xavier joue au doigt pour des lignes de basses bien présentes, Mathieu reste plus proche de la guitare, alors que Yan slappe pour presque doubler la batterie.

Le concert poursuit son cours, les Wahou et autres Woop sont repris par le public sans aucun effort. L’ambiance est cependant mise en suspend quand Xavier décide de dédicacer ‘In the Sun’ à Mano Solo, décédé dimanche dernier ; mais ils remettent tout le monde sur les rails avec ‘Remedy’, un vieux titre que tout le monde semble connaître.

Et comme si on arrivait pas déjà à les discerner – car ils sont de la même famille, il n’y a pas de leader : tout le monde chante ! J’aime la voix parfois brisée de Vincent, les tonalités un peu lover de Xavier et la voix de basse de Yan. Leurs voix se mêlent lors de Jealousy, qu’ils chanteront sans micro et avec pour tout accompagnement une guitare acoustique discrète le tout pour un effet magique:

http://vimeo.com/7422634

Rien ne manquait: on a eu des passages à la Grizzly Bear, une séquence émotion, des moments équivoques quand Yan se tape les fesses en rythme sur ‘Blow Frankie’, et les paroles reprises en cœur par le public sur ‘Vondelpark’. Des concerts comme ça, j’aimerais en voir plus souvent !!!
Rendez-vous donc pris pour le 11 mars à la maroquinerie.

2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush
2010_01_12_gush

Setlist : Back Home / No Way / Dance On / My Favorite Song / Let’s Burn Again / In the Sun / Remedy / Blow Frankie / Vondelpark / Style
Rappel: Jealousy

Date: 12 janvier 2010