Gaspard Royant – 10 Hits Wonder

Gaspard Royant - 10 Hits Wonder
Quel dommage. Nous avons à notre disposition que cinq étoiles pour noter les disques. Pour 10 Hits Wonder, il nous en faudrait dix. Dix comme le nombre de chansons que comporte ce disque qui se révèle être une petite arme de destruction massive à lui tout seul.

Gaspard Royant

Honnête, le gazier nous avait prévenu depuis quelques mois. Les trois singles sortis avant l’arrivée de 10 Hits Wonder font aujourd’hui figure de trois coups de brigadier sur le sol de la scène de l’Hollywood Bowl.
Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

On débute par le très patiné Back To Where We Aim et sa mélodie belle à faire pâlir tous les escrocs de haut vol d’Angleterre. Alex Turner, nous entends-tu ?
Et Gaspard Royant tient la corde tout le long du disque, enfilant, sans gêne, tube sur tube. Tranquillement. Sagement.
On se retrouve donc au beau milieu des sixties avec le fantôme de Roy Orbison sur Break-Up Bar, This Year Belongs TYou. Frederick Macpherson peut s’inquiéter: la relève arrive.

Discographie

Liam Watson, ingénieur chez les White Stripes, les Tame Impala et surtout les trop tôt disparus 22 20’s, joue parfaitement le Doc de Retour Vers Le Futur en mettant en scène son jeune acolyte sur le très crâneur Marty McFLy.
Enregistré aux studios Toe Tag de Londres, 10 Hits Wonder s’autorise même des échappées pop avec le sensationnel Woods.

Il est temps de prendre ses responsabilités et de courir acheter ce disque.

Gaspard Royant – MARTY McFLY

Gaspard Royant - 10 Hits Wonder

Gaspard Royant – 10 Hits Wonder
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « Gaspard Royant – 10 Hits Wonder »

Ça fait plaisir un tel enthousiasme et je partage entièrement l’avis du chroniqueur.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Gaspard Royant, La Lune des Pirates, 7-11-2014

Gaspard Royant, un gars brillant

Gaspard Royant vient de mettre sa fessée à La Lune des Pirates. Étrange garçon que ce Royant : alors que toute la nouvelle scène française s’est précipitée sur Daho et consorts, voilà que le bougre s’est pris d’amour pour la sacro-sainte période 55-65. Pour notre plus grand plaisir. Le show Royant vaut son pesant de […]
Woodstower 16ème édition

Woodstower à couvert

Le festival Woodstower aura lieu cette année les 23 et 24 août au Grand Parc Miribel Jonage.
Gaspard Royant

Gaspard ose

Gaspard Royant apprécie les années 50 et 60 donc le disque vinyle. Il a donc décidé tout naturellement de sortir trois 45 tours à l’heure de l’invasion du tout numérique, enregistrés dans le temple analogique londonien des studios Toe-Rag (Didier Wampas vient de faire de même en compagnie des Bikini Machine) au son forcement vintage, […]

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.