Lali Puna : Remember

Lali Puna - Remember Il semble bien peu opportun de renier à l’Allemagne la place de premier plan qu’elle occupe sur le terreau des musiques électroniques en ce début d’année 2010 et je ne m’y risquerai pas.

Lali Puna

Question d’histoire sans doute, en effet si on regarde dans le rétroviseur il est indéniable de constater que contrairement à notre pays où il a été de bon ton très tôt (vers 1990-1991)de fustiger une musique entièrement faite par des machines, les Inrockuptibles en tête avec par exemple une critique d’un album de Garnier où il était comparé au Grand Schtroumpf et les raveurs de gentils Schtroumpfs un peu crétins gavés d’ecstasy, l’Allemagne a elle au contraire accueilli avec bienveillance cette musique et a de ce fait pris une longueur d’avance. Rien d’étonnant donc qu’outre Rhin, aux côtés de grosses machines commerciales (Mayday, Love Parade, Time Warp) il y ait eu foison de labels voire de mico-labels privilégiant la qualité à la quantité. Morr Music est de ceux là, lui qui accueille en son sein des artistes ayant parfaitement réussi la fusion entre une certaine idée du rock (shoegaze, pop atmosphérique) et l’electronica tendance Warp des débuts.
Lali Puna fait partie de ces groupes aux contours un peu flous puisque y officient Markus Acher (The Notwist, Ms John Soda, Tied & Tickled Trio), Christoph Brandner (Notwist, Console), Christian Heiss et la chanteuse d’origine sud-coréenne ValérieTrebeljahr. On a souvent qualifié leur musique d’indietronic tant il est difficile de cerner les contours de leur art. Le groupe préféré de Radiohead a toujours privilégié le romantisme et un certain esthétisme au risque de voir leurs disques taxés d’élitistes. Le cinquième album de Lali Puna sort en avril et il y a fort à parier que comme pour leurs sorties précédentes ce disque ne fasse pas grand bruit et reste confiné à un cercle d’amateurs restreints adeptes de mélodies oniriques traversés d’éclairs post-rock. Discrètement, tranquillement, Lali Puna continue à tracer son chemin pour le plus grand bien de nos oreilles en 2010.

3 réponses sur « Lali Puna : Remember »

Musique électronique ? Oui… j’aurais tendance à dire encore + précisément « kinetic pop »… cause it surprisingly sounds like Morning Favorites (un petit groupe du 83 pas très connu, qui « fait tout pour que l’année 2010 soit sienne »…) !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Son du jour

Jonile-nomade

Vidéo : Joni Île – Nomade

La grisaille de décembre vous donne le spleen ? Vous voulez vous réchauffer à peu de frais ? Il faut écouter Joni Île et son nomade qui migre dans l’Ain.
Chassol-ludi

Vidéo : Chassol – Ludi

Il y a peu de concert où l’on ressort différent. Ceux de Chassol en font partie. C’est une expérience musicale et humaine qui change notre regard sur le monde. Avec Ludi, Chassol est au sommet de son art de l’Ultrascore, les mélodies se nourrissent des images, des voix, des dialogues, des bruits, au final de […]
Jadepappagallo-rienfoutreici

Vidéo : Jade Pappagallo – Rien à foutre ici

Alors que vient de sortir l’excellent film de Blandine Lenoir, Annie Colère, formidable piqûre de rappel dans une France qui serre plus les cuisses qu’elle ne les écarte, Jade Pappagallo balance un bon jab qui reveille les consciences.
Grandblanc-pilulebleue

Vidéo : Grand Blanc – Pilule Bleue

On ignore ce que contient cette pilule bleue, mais elle provoque des hallucinations. Mad – Camille – Max joue de la harpe et un robot bringuebalant l’accompagne à la recherche d’un lieu secret.