Catégories
Découvertes

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

« Je me rappelle de cette scène où deux amoureux se rapprochent, et se serrent. Se mettent à danser dans la rue, sans musique. Suspendus, au milieu des gens, quelle importance du silence ? Des passants qui les prennent pour des dingues ?
C’est pour eux que j’ai écrit cette chanson et pour me rappeler ce qui vaut la peine. Me rappeler qu’ensemble on est plus forts. Et que te voir danser est ce qu’il y a de plus proche de ce que je connais de l’amour. Pour le reste, quelle importance ? » explique Chien Noir.

Avec ce titre qui rappelle les intonations d’un Tim Dup, le jeune bordelais séduit d’emblée par un brin de voix touchant et une candeur dans les textes. Son premier EP est prévu pour début 2020, il sera enregistré avec la complicité de Mark Daumail (Cocoon).

Chien Noir – Quelle Importance

Ça commence comme un souvenir
Ça commence sans vraiment commencer
Et puis il y a les choses à dire
Les choses auxquelles on n’a pas pensé

Alors on se lance sans réfléchir
Avec une carte mal dessinée
Et puis on se perd sans bouger
On continue quoi qu’il arrive

Et puis t’es belle
Alors je commence
Alors j’arrête
Et toi tu danses

Comme dans un rêve
Alors je m’égare
Alors j’efface
Et je recommence

Et puis tu parles
Un peu trop comme d’habitude
Et moi, j’écoute pas trop
C’est comme ça
C’est la vie

Quelle importance
Ne t’arrête pas de danser
On a des vies d’avance
Ne t’arrête pas de tourner

Quelle importance
De tous ces trains qu’on a ratés
Avec un peu de chance
On s’arrêtera pas de rêver
Quelle importance

Ça continue sans y penser
Souvenir souvenir
Et puis on se perd sans bouger
Le soleil n’arrête jamais de grandir

Et puis ça vaut la peine
Tu dis que je suis beau
Moi je dis que je t’aime
On se dit que c’est drôle

La vie quand même
Que ça vaut le coup
Tant qu’on vole haut
Nous pousse des ailes

Parfois des plumes
Et puis on pense à autre chose
Et toi t’aimes pas trop l’altitude
C’est comme ça

Quelle importance
Ne t’arrête pas de danser
On a des vies d’avance
Ne t’arrête pas de tourner

Quelle importance
De tous ces trains qu’on a ratés
Avec un peu de chance
On s’arrêtera pas de rêver

Quelle importance
On a des vies d’avance
Quelle importance

Quelle importance
Ne t’arrête pas de danser
Avec un peu de chance
On s’arrêtera pas de rêver

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Arno - Santeboutique

Vidéo : Arno – Santeboutique

La Santeboutique d’Arno est ouverte et c’est un peu « l’tourbillon de la vie ». On s’aime, on vieillit, on s’aime encore, un peu, plus comme au début et l’on rêve des étreintes passées, de ascenseur émotionnel.

Vidéo : Arno – Court-circuit dans mon esprit

Un clip simple, un titre simple. Arno nous met une claque une fois de plus avec sa voix, sa gouaille, son humanité. Il balance son spleen qui percute le notre. Cela devrait faire mal et cela fait un bien fou.

Vidéo : Hein Cooper – Invincible

Il avait Hijacké nos cœurs avec un premier album, The art of escape plébiscité sur spotify. L’australien Hein Cooper désormais montréalais propose avec son nouvel album Underneath it all un folk teinté d’électro entre RY X et le Bon Iver nouveau.
Claire Diterzi © Fabrice Buffart

Photos : Claire Diterzi & l’Orchestre du CRR @ Nuits de Fourvière 2019 | 30.06.2019

Il y a pile un an, les Nuits de Fourvière offrait une soirée magique aux jeunes talents de l’orchestre du conservatoire à rayonnement régional en compagnie du génial Dick Annegarn. Cette année c’est Claire Diterzi qui s’y colle et qui fait décoller l’orchestre avec son univers foutraque sublimé par les arrangements et la direction de…
Rachid Taha - Je suis Africain

Vidéo : Rachid Taha – Je suis Africain

Rachid Taha nous a quittés en septembre dernier alors qu’il venait de terminer l’enregistrement d’un nouvel album qui sortira le 20 septembre chez Naïve. Je suis Africain est le premier extrait festif et jubilatoire d’un disque posthume assurément pas mortifère, loin de certains ‘coups’ de maison de disque.
Jeanne Added

Add to Jeanne Added

Quasiment quatre ans après son passage à La Lune des Pirates, Jeanne Added revient à Amiens. Entre 2015 et 2019, elle est restée la même.

Plus dans Découvertes

Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.
Feldup

Se reconstruire avec Feldup

Tout le monde s’est épuisé à faire des concerts à la maison pendant le confinement. Pendant que certains labels se lançaient dans une course fort douteuse, Talitres est resté silencieux et a préparé la sortie du nouveau disque de Thousand et a surtout signé Feldup.

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les frères de Gelatine Turner sont habillés comme des lads de Manchester. Mais au lieu de sonner comme les La’s ou Cast, les Gelatine Turner sonnent comme les… Gelatine Turner. Sur une base rock, les frères Audoynaud rappent et enchaînent les merveilles. En 2012, Aline regardait le ciel. En 2020, Gelatine Turner regarde derrière les…
J.S. Ondara

Ondara de choc !

C’est un conte contemporain ou plutôt une histoire de conviction. De Nairobi à Minneapolis, au plus près de son idole Dylan, aux Etats-Unis, J.S. Ondara veut vivre son ‘American Dream’ sur cette terre de liberté. Cruelles et infâmes désillusions depuis quelques jours.