Attention à la souris : Broken Bells et Joker’s Daughter au Nouveau Casino

Attention à la souris : Broken Bells et Joker’s Daughter au Nouveau Casino
ZiKomAgnes - 02/03/2010

Broken BellsSensation au Nouveau Casino, Broken Bells vient nous présenter son album à sortir la semaine prochaine. S’étant rencontrés lors du festival danois Roskilde, Danger Mouse (aussi connu sous le nom de Brian Burton : membre de Gnarls Barkley et producteur de Gorillaz) et James Mercer, de The Shins, ont réussi à mettre la scène pop en ébullition avec leur nouveau projet. En première partie, Joker’s Daughter.

Joker’s Daughter

Une femme avec une coiffe de fou, entourée de trois chevaliers, devant une salle complètement vide. Elle part dans une mélopée tout en agitant des maracas. Après quelques balbutiements de Français, elle s’embarque dans une chanson en Grec, qui donne tout de suite un effet mystérieux. A la production de Joker’s Daughter aux côté d’Helena Costas, sans surprise, Danger Mouse. Pour ma part, c’est quand l’orgue de barbarie s’est élevé sur ‘The Running Goblin‘, que je me suis retrouvée propulsée dans l’univers de la mécanique du cœur de Matthias Malzieu.

Broken Bells

La salle est pleine, même Nova est là pour interviewer les passionnés. Broken Bells commence par ‘The High Road‘ ; nous y voilà ! Les premières impressions ressenties : c’est un son soul, un peu facile, mais c’est un single après tout. Cette pop est planante, on a envie de se lover dedans tellement c’est moelleux. Au fur et à mesure qu’on avance, on se sent un peu en apesanteur, le guitariste donne d’ailleurs l’impression de rebondir sur un matelas dans une exposition Dunlopillo.

J’aime la présence de la basse sur ‘The Ghost Inside’ pour un son plus groovy qui donne envie de se balancer. Sur ‘Sailing to Nowhere’, la batterie nous réveille en douceur. Le son s’amplifie, la réverb monte, jusqu’à créer une impression d’aquarium sur ‘Trap Doors’. Mais petit à petit on réalise que pour Broken Bells, nous livrer leur nouvel album, signifie jouer l’album, dans l’ordre, comme une écoute promotionnelle.

Puis alors qu’on flotte gentiment sur ‘October’, un doute me frappe, ne serait-ce pas un peu trop facile ? La trompette sur ‘Mongrel Heart’ qui rappelle Ennio Morricone confirme un peu le doute : il ne se passe absolument rien. Tout est trop lisse, trop voluptueux, c’est très joli, mais on s’ennuie. D’ailleurs, les chansons sont consommées, puis s’agrègent pour former une grosse nébuleuse de sons, on n’arrive pas à les dissocier les unes des autres.

Pour le rappel, ils reviennent à deux sur scène pour une interprétation de ‘Don’t Let it Bring You Down‘ de Neil Young ; forcément, ils ont écoulé leur album. Et pour finir en beauté, ils nous livrent un titre très teenage sweetheart, insispide. Après recherche effectuée par Michael Rochette – qui a gentiment partagé les résultats avec ses camarades, il s’agit de ‘Crimson & Clover‘ de Tommy James and the Shondells, ou le plus gros hit des années 1960. Parlez moi de révolutionnaires.

Malgré tout, je garde le single que je peux réécouter en boucle – aussitôt écouté, aussitôt oublié! – et l’album sera réservé pour les soirées ‘lover’.

Setlist: The High Road / Vaporize / Your Head is on Fire / The Ghost Inside / Sailing to Nowhere / Trap Doors / Citizen / October / Mongrel Heart / The Mall and Misery
Rappel: Don’t Let it Bring You Down / Crimson & Clover

Date : 1er mars 2010
Réponses
  1. @ Mind Riot Music: elle est bien son interview.

    @Michaël Rochette: t’y es pas allé franco non plus, mais on sent que tu es tombé de plus haut que moi!

  2. C’est important de rester constructif, je ne suis pas pour le cassage facile non plus, il n’y a guère qu’Izia qui mérite ce traitement…

  3. Comment ça, qu’est-ce que tu lui veux toi aussi à Izia ?

    Dire que quand j’ai affirmé qu’elle serait absolument parfaite en un tout p’tit peu + maigre, ça a été mal pris… or qu’es-tu entrain d’insinuer là ? :-)

    Pour moi, Izia mérite 2 traitements : primo, une récompense officielle. OK, c’est chose faite depuis samedi ! Secundo… des nuits entières de plaisir jusqu’à épuisement ;-) ;-) ;-) Pas certain du tout que tu entendais la même chose par « cassage facile »… enfin comme ça, si jamais le destin nous amenait à la croiser tous les 2 au même moment dans un backstage, ça veut donc dire que je serais tranquille ? ;-)

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.