The Soft Pack + The Parisians @ Nouveau Casino

The Soft Pack
Sans plus de cérémonie qu'un coup de baguette, le set des Parisians se lance ; pas de meilleur moyen de rassembler une foule éparse et clairsemée, pas franchement nombreuse il faut bien le dire.

The Parisians

A-t-on encore besoin de présenter les Parisians ? Pour ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de les croiser, Stevan est au chant, Xavier à la guitare, Nico à la basse et Clément à la batterie.
Leur son est brut, quoique encore un peu poli, mais en tout cas parfaitement rodé. Ces gars-là connaissent leur affaire, il faut dire qu’ils tournent depuis déjà 5 ou 6 ans…

Pas du tout raccord niveau fringues par contre les gars : il va falloir choisir entre le cuir ou le jean…bien que le batteur ait déjà fait son choix : un marcel Ramones outrageusement échancré. En bref la liberté de chacun s’exprime jusque dans le tissu.

Même si leur musique ne transcende pas par une originalité fulgurante, le son est bon, très bon même, et les compositions tiennent parfaitement la route, lorgnant vers le libertinage sage, oscillant entre héritage british moderne (Babyshambles), et inspirations vaporeusement classiques (the Who). Mention toute particulière au batteur, excellent de bout en bout.

Ils réussissent le pari de plus en plus difficile d’être crédibles sans être cliché (on passera sur le jeté de guitare final), et assurent une première partie de très bonne facture… ça tombe bien leur album sort dans quelques jours.

The Soft Pack

Changement de décor, direction San Diego avec les ex-Muslims, The Soft Pack.

Enorme surprise que ce concert… l’album m’avait en effet pas mal déçu, peut-être y avais-je juste mis trop d’attentes, mais une livraison somme toute très basique, très 35h et pas une de plus… un poil trop calibré, à l’inverse de l’EP des Muslims.

Sur scène, tout change: le son est beaucoup plus fouillé, complexe et harmonique que sur rondelle, et l’on se plaît à découvrir une musique à couches.
Le geek étant chic ces jours-ci (cf Hot Chip, ct Local Natives), la chemise se porte donc boutonnée jusqu’au menton, à rayures de préférence, et évasive sur la fin.

Chanter juste n’est pas leur préoccupation et c’est tant mieux, ce léger décalage tonal augmente l’effet garage-cambouis, avec un reflet des Doors dans le pare-choc.
Les lignes de guitare sont bonnes, très bonnes, celles de basse sont plus classiques mais assurent un soutien efficace.

Les compositions se révèlent bien moins irrévérencieuses qu’en version CD, moins brouillonnes, plus abouties et léchées sans pour autant laisser de côté le flou des débuts qui rend si agréable la découverte et la fougue d’une première tournée.
De basique, le son se fait fin 50s/début 60s, et l’on s’attend presque à entendre les crépitements d’un vinyl harcelé par un diamant aguicheur.
Au fil des chansons, leur musique se fait plus brute, plus impolie et audacieuse. Un set de 45 minutes, court, intense, sans concessions… et tellement bon.

Date : 04 mars 2010

3 réponses sur « The Soft Pack + The Parisians @ Nouveau Casino »

putain c’est marrant, j’aurais appliqués les mêmes qualificatifs pour album et scène mais à l’inverse… Comme quoi

Le set du Soft Pack était vraiment sympa et prometteur, mais leur premiére partie vraiment vraiment moyenne si ce n’est plus (je ne comprends d’ailleurs quelles sont les influences des Who que tu sembles y voir). Un groupe bien fade, « poli » effectivement qui ne parvient (et encore!) qu’à nous donner la traditionnelle façade du groupe de rock (on s’habille en cuir/jeans, on se la joue crasseux et on lance des guitares ;) le problème c’est qu’on en a pas pour son argent (sauf le batteur oui, d’ailleurs s’il nous lit change de groupe vite!!!). Un bon set du Soft Pack donc (un petit coup de mou au milieu de ses quarante-cinq minutes cependant), vraiment assez excitant, encore heureux considérant le début de la soirée

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

The Soft Pack - Strapped

The Soft Pack – Strapped

« Les enfants terribles du garage rock » c’est le titre qu’ont décroché The Soft Pack avec leur premier album, sorti juste après qu’ils aient adopté ce nom, à la place d’un The Muslims qui leur apportait un peu trop d’emmerdements. Après deux Ep, un album et une chanson reprise par Nada Surf sur If […]
Metronomy @ Festival Les Inrocks 2008 © Alain G.

Festival Les Inrocks 2009 : programmation

Voici le programme de l’édition 2009 du festival des Inrocks qui se déroulera à Paris, Toulouse, Lille et Nantes du 4 au 10 novembre 2009. La programmation est incomplète pour le moment, nous la compléterons dès que les infos arriveront.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.