Catégories
News

Will Vs Bill

Ils sortent chacun un disque en septembre, l’un vous donnera la pêche avec un titre joyeux et introspectif, Surrender qui pose pas mal de questions existentielles, l’autre avec une ode à la Lune pour mieux se retrouver vous procurera cette agréable douleur qui apaise les violentes solitudes de l’été.

Deux univers très éloignés et pourtant complémentaires. Will Butler sans Arcade Fire et le géant Bill Callahan. Deux faces de la pièce que sont parfois nos vies en déshérence ou en jachère.

Will Butler explique : « Surrender ressemble à une chanson d’amour, mais parle plutôt de l’amitié. De la confusion qui s’installe lorsque les gens changent – n’avais-tu pas l’habitude d’avoir un idéal différent ? N’avions-nous pas le même idéal à un moment ? Lequel de nous a changé ? Comment le monde a-t-il changé ? Les relations dont nous aimerions quelques fois nous détacher, mais qui sont en nous pour toujours. Il s’agit aussi d’essayer de rompre avec la vision du monde à la première personne. « Que puis-je faire ? Quelle différence puis-je faire ? ». ll ne s’agit pas d’un effort singulier – vous devez vous accorder un autre pouvoir. Donner à ceux qui sont partis avant d’avoir construit quelque chose – vous n’avez pas à construire quelque chose de nouveau ! Le monde n’a pas toujours besoin d’une nouvelle idée, d’une nouvelle personnalité. Que pouvez-vous faire avec n’importe quel pouvoir et argent vous avez ? Abandonnez-le pour quelque chose déjà existante. La chanson se termine avec une apologie – je suis désolée j’ai parlé toute la nuit. Parce que parler comme cela n’est pas toujours utile. »

Will Butler – Surrender

Remember ? (I don’t know)
You told me (Maybe so)
That you wanted (I don’t know)
To surrender

Remember ? (I don’t know)
You told me (Maybe so)
You were looking (I don’t know)
For something higher

Well, I remember it all
I could tell you the truth
I could what I told
But I’m so tired
I’m so tired now
I’m so tired of
Thinking of you
No, no, no, child
I wish you were outta my head

Remember (I don’t know)
We were walking (Maybe so)
By the river (I don’t know)
It was freezing

Remember (I don’t know)
We were talking (Maybe so)
And you were smiling (I don’t know)
And you loved me

Well, I remember it all
I could tell you the truth
I could what I told
But I’m so tired
I’m so tired now
I’m so tired of
Thinking of you
No, no, no, child
Stay away from my dreams!

Remember? (I don’t know)
You told me (Maybe so)
That you wanted (I don’t know)
To surrender
Oh please let me ??

Remember? (I don’t know)
You told me (Maybe so)
That you wanted (I don’t know)
To surrender
Oh please let me ??
Oh please let me ??

C’mon ??
The world’s bigger than we are
The world’s bigger than we are
??
??
We gotta see that we’re broken
I gotta tell you I’m sorry
I gotta tell you I’m sorry
Cause I’ve been talking all night
Oh, I’ve been talking all night
Oh, I’ve been talking all night
Oh I’ve been talking all night
Oh I’ve been talking all night

Oh I’ve been talking all (night night night)
Oh I’ve been talking all (night night night)
Oh I’ve been talking all (night night night)
Oh I’ve been talking all (night night night)

La voix de Bill Callahan nous guide, il est un Saint Christophe qui nous porte et nous transporte. Il nous fait traverser les remous et les remugles du fleuve tumultueux et boueux de nos vies. Il est notre Roi des Aulnes musical qui chevauche tard à travers la nuit et le vent nous faisant courir derrière notre innocence perdue avec cette lune, phare rassurant dans les ténèbres.

Bill Callahan - Gold Record

I can’t see myself in the books I read these days
Used to be I saw myself on every single page
As nice to know a life had been lived before
But I can’t see myself in the books that I read anymore

Tired eyes wander
Into their own sight
Leaving a body unscripted
And forced to improvised

By being so much as I was
I was getting so far away
From anything that I had ever known
And everyone and night had fallen

I could no longer find my way, Lord
And the moon came up high
And I said take me home
To anyone as bright as day

But the fact of the sun comes
The fiction of the moon
The moon can make a false love feel true
It can make me still wanting you
Oh, the moon

I watched that old girl leave her stable tonight
And neither she nor I could look away
As she drew a map for me on the back of the masterplan

And you know I had to laugh
And I wished that I was like that moon on her path
Or that train on her track

‘Cause when I looked out back
The road was pulling out so soft, fast and black
You know it takes what it gives back
And I’ve got your book in my lap

Generations de Will Butler sort le 25 Septembre chez Merge.

Will Butler - Generations

Tracklist : Will Butler - Generations
  1. Outta Here
  2. Bethlehem
  3. Close My Eyes
  4. I Don't Know What I Don't Know
  5. Surrender
  6. Hide It Away
  7. Hard Times
  8. Promised
  9. Not Gonna Die
  10. Fine

Gold Record de Bill Callahan sera disponible le 4 septembre 2020 chez Drag City/Modulor.

Bill Callahan - Gold Record

Tracklist : Bill Callahan - Titre album
  1. Pigeons
  2. Another Song
  3. 35
  4. Protest Song
  5. The Mackenzies
  6. Let's Move To The Country
  7. Breakfast
  8. Cowboy
  9. Ry Cooder
  10. As I Wander

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Bill Callahan @ La Cigale, 05-10-2019

Bill Callahan ne nous prend pas pour des pigeons

Bill Callahan accélère méchamment le rythme. Pendant des années, notre héros était réglé comme une horloge suisse et publiait un disque tous les deux ans. Il a cassé une première fois le rythme en mettant cinq années pour écrire la suite de Have Fun With God. Il le casse de nouveau cette année en mettant…
Bill Callahan @ La Cigale, 05-10-2019

Bill Callahan @ La Cigale, Paris I 05.10.2019

Il a fallu attendre cinq ans pour que Bill Callahan donne une suite à Have Fun With God avec l’imposant Shepherd in a Sheepskin Vest. Il a fallu aussi attendre cinq ans pour que celui qui se faisait appeler Smog dans les années 90 revienne jouer en France. Et il nous faudra encore du temps…

Bill Callahan et les six morceaux

Chez Drag City, on ne fait rien comme personne. On annonce la sortie du prochain Callahan un mois avant sa sortie. Et on balance six titres de ce fameux disque sur la toile en une seule fois.
Jason Molina © Steve Gullick

[Micro-Photos] Steve Gullick, les pellicules du désir

Originaire de Coventry en Angleterre, Steve Gullick a parcouru les Etats-Unis avec son Widelux pour immortaliser les géants du rock indé dans leur ville. Avec Gullick, on se surprendra à croiser Jason Molina sur le toit d’un building anonyme de Chicago et Kurt Wagner devant un club de strip-tease de Nashville. Autodidacte, il a appris…

Plus dans News

Louis Philippe au clair avec lui même

« Je n’ai jamais fait de disque qui ressemble vraiment à celui-ci, avec un groupe ‘live’ en studio, même si j’avais toujours souhaité le faire », dit Louis Philippe. On le croit sur parole.
François Morel

François Morel chante Yves Marie Le Guilvinec

Pour partir en mer et attendre en musique le film sur les Pogues (Crock of Gold), on se doit d’écouter François Morel qui chante Yves-Marie Le Guilvinec. Placé sous la direction d’Antoine Sahler et accompagné de Juliette et de Bernard Lavilliers, François Morel donne vie à des textes silencieux depuis trop longtemps.
Dominique A

Les contes d’automne de Dominique A

Dominique A sort le 6 novembre Vie étrange chez Cinq7 pour rendre la notre un peu plus supportable. Quatre morceaux figuraient sur l’EP sorti cet été, six autres qui nous font entrevoir peut être la lumière.

[Exclu] Virginia Wing – I’m Holding Out For Something

Alice Merida Richards, Sam Pillay et Christopher Duffin sont donc de retour. Ces Mancuniens, hébergés par Fire Records (The Lemonheads, The Chills), ont décidé que 2020 serait aussi un tournant pour eux. Un peu comme tout le monde. Mais eux, ce sera en musique. SK* vous propose en exclusivité, I’m Holding Out For Something, le…
cross2020

Again on the Crossroads

La cinquième édition du Crossroads Festival, le Festival européen de découvertes musicales a eu lieu en ligne du 8 au 11 septembre, chaque soir, en direct et les 26 sessions individuelles sont à revivre ci-dessous.
LAETITIA SHERIFF

Se lever avec Laetitia Shériff

Power to the trio. Laetitia Shériff revient enfin avec les essentiels Thomas Poli (Dominique A) et Nicolas Courret (Eiffel). Stillness est une claque magistrale comme on en fait peu en France rance. Un brûlot qui ravive la flamme et rassure (un peu) sur l’avenir qui fait culbuter The Mamas and the Papas et PJ Harvey.…

The Besnard Lakes est le meilleur groupe du monde

Enfin une bonne nouvelle en 2020 ! Après l’impeccable A Coliseum Complex Museum et surtout après quatre années de silence, les Besnard Lakes sont de retour. On peut ranger ses compilations de My Bloody Valentine et prévenir les voisins… Le gros son est de retour.