Catégories
News

[EXCLU] Tobin Sprout – On Golden Rivers

L’ex-guitariste des mythiques (et toujours bien vivants) Guided By Voices est de retour avec Empty Horses, un nouvel album chez Fire Records. Pour patienter avant la sortie de ce disque, SK* vous propose en exclusivité la chanson On Golden Rivers.

On savait deux choses importantes en ce qui concerne ce cher Tobin Sprout. Tobin Sprout pouvait écrire des disques solos de grande qualité comme Moonflower Plastic (Welcome To My Wigwam) en 1997 publié chez Matador. Sans Robert Pollard, la musique de Sprout prenait une nouvelle épaisseur.
Deuxième chose, Tobin Sprout est un type charmant. Avec les Guided By Voices, il a écrit quelques grands disques du rock indie US des années 90.
Empty Horses prend la suite de The Universe and Me, son dernier disque solo en date publié en 2016. L’album est annoncé comme « une étude méticuleusement observée de l’Amérique et de l’Americana (pas la musique, mais l’état d’esprit) ».
A cheval entre Townes Van Zandt et l’héritage de John Prine, Empty Horses s’annonce comme un grand beau disque.

On Golden Rivers est en quelque sorte la pierre angulaire de l’album. La première chanson, Wings Prelude a été écrite avec la même progression d’accords, en guise d’introduction. Et No Shame a été écrite comme la sortie de l’album. Toutes ces chansons (et leur thème mélodique) sont la suite d’Antietam, une chanson que j’avais écrite en 2010 qui semblait bien cadrer avec l’ambiance d’Empty Horses.

FIRE RECORDS · Tobin Sprout – On Golden Rivers

In a state of wisdom
I suppose I could lead
The fear of morning
Got me down upon my knees
Father, bless the troops
Gathered by the ranks
It stinks to high heaven
In a way though
They hand me down their spines
On golden rivers
They float bloated off to hide
l suppose they
Just want it, that way
Haze on the water
I’ve tried to see somehow
But only pain and darkness forever
All my days
I’ll try to sleep somehow
But only faith and time
Could ever lead me home
ln a state of sadness
I suppose I could weep
In tears I’ve felt God’s hammer
Pound the ground beneath my feet
But I suppose he’ll just taketh away
Haze on the water
I’ve tried to see somehow
But only pain and darkness forever
All my days
I’ll try to sleep somehow
But only faith and time
Could ever lead me home
ln a state of wisdom
I suppose I could lead

The fear of morning
Got me down upon my knees
But I suppose he’ll just taketh away

Empty Horses de Tobin Sprout sera disponible le 18 septembre 2020 chez Fire Records.
Vous pouvez le pré-commander sur le site officiel du label via ce lien.

Tobin Sprout - Empty Horses

Tracklist : Tobin Sprout - Empty Horses
  1. Wings Prelude
  2. The Return
  3. Breaking Down
  4. On Golden Rivers
  5. The Man I Used To Know
  6. Every Sweet Soul
  7. Empty Horses
  8. Antietam
  9. All In My Sleep
  10. No Shame
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…

[Exclu] Virginia Wing – I’m Holding Out For Something

Alice Merida Richards, Sam Pillay et Christopher Duffin sont donc de retour. Ces Mancuniens, hébergés par Fire Records (The Lemonheads, The Chills), ont décidé que 2020 serait aussi un tournant pour eux. Un peu comme tout le monde. Mais eux, ce sera en musique. SK* vous propose en exclusivité, I’m Holding Out For Something, le…
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Throwing Muses - Frosting

Vidéo : Throwing Muses – Frosting

Tempête dans les cœurs. Les Throwing Muses reviennent-elles du paradis ou du purgatoire ? Kristin Hersh n’a en tout cas pas perdu son sens de la chanson couperet aux guitares tendues et à la voix aigrelette.

The Lemonheads : Peace & Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads (mais le quatrième du groupe) fêtera dans quelques semaines ses 30 ans. Fire, qui est leur label depuis quelques années, s’apprête à publier une réédition de ce disque.

Plus dans News

Balthazar sur le sable

I’m in love, I know that you won’t come around. Quand la voix de velours rappé de Maarten s’emmêle à celle de miel de Jinte, on se métamorphose en grosse patate échouée sur la plage de nos sentiments confus, entre remords et regrets.
Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Joyeux Noël avec Mark Lanegan

Après une autobiographie célébrée par toute la critique littéraire anglo-saxonne et un beau disque, Mark Lanegan clôture l’année en publiant un disque de Noël.

Les rêves de Liam Gallagher

En 2005, Liam Gallagher chantait Keep The Dream Alive, un morceau écrit par Andy Bell pour Oasis. Quinze ans plus tard, Oasis n’est plus mais Liam Gallagher rêve toujours.

Les vertiges des Gelatine Turner

Les frères de Gelatine Turner sont confinés et les salles de concert devront attendre pour faire résonner les chansons de Derrière Les Nuages. En attendant leur retour sur scène, les GT balancent des playlists de qualité et publient un nouveau clip, Des Vertiges, des mirages… de qualité.
Mark Lanegan

[1990 – 2020] Where did Mark Lanegan sleep last night ?

Avant de sublimer les Queens Of The Stone Age, avant de chanter avec Nick Cave, Mark Lanegan était le chanteur des Screaming Trees. Signés chez Velvetone et surtout SST (Minutemen, Descendents), les Trees étaient là avant tout le monde dans les années 80. Ce groupe originaire d’Ellensburg annonçait les 90’s, Lanegan annonçait sans le savoir…