Catégories
Découvertes

Son nom est Personne

© Dominic Berthiaume

Jonathan Personne s’échappe de son Corridor pour son deuxième album, Disparitions à paraître le le 28 août 2020 chez Michel Records.

Sur Springsteen, Jonathan Personne évoquait l’éloignement, « la tournée bat son plein comme toutes les fois… Ta photo dans mes mains, je serai loin ». Terre des Hommes est une divagation avec une guitare 12 cordes en liberté qui fleure bon le peyotl et le soleil de plomb. « Il y a des chansons, comme Terre des Hommes, où la structure a ses limites et l’improvisation doit faire partie jeu. C’est ce qu’on a fait pour le tiers de ce titre. Je savais que pour cet album je voulais des solos, rester dans l’esprit un peu classic rock. Le défi était d’éviter les pièges cheesy et d’exploiter le danger. Je me laisse toujours inspiré par le mood de la musique pour écrire. » explique Jonathan. Saint-Exupéry dans Terre des hommes lui écrivait, « l’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle. » Jonathan Personne passe hardiment la chicane du deuxième album : »la musique pour moi est visuelle. Elle s’identifie à des couleurs, des textures et des tableaux. Elle permet d’établir un univers précis qui se raconte comme un film où chaque chanson dépend des autres pour être mise en valeur. Je voyais l’album Disparitions comme un Western brumeux où même les élans classic rock garde une certaine part de tristesse heureuse. »

Disparitions de Jonathan Personne sera disponible le 28 août 2020 chez Michel Records.

Jonathan Personne – Terre des Hommes

Jonathan Personne – Springsteen

Jonathan Personne - Disparitions

Jonathan Personne - Disparitions

Tracklist : Jonathan Personne - Disparitions
  1. Personne
  2. Terre des Hommes
  3. Disparitions
  4. Signes de vie
  5. Dans la chambre
  6. Springsteen
  7. Dernier train
  8. Grand soleil
  9. Au final
  10. Évidemment

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.
IT IT ANITA - Ghost

Vidéo : It It Anita – Ghost

A Ghost Story. Ici, point de stage poterie ou alors pour se les balancer à la figure. It It Anita dégaine la sulfateuse pour nous sortir du tunnel (of love).

La route de Motorama

Quoi de neuf sur la toundra ? Le pergélisol tient bon comme le rock entêtant de Motorama qui vient de sortir en autoproduction son nouvel album, Before The Road.
Bacchantes © Nicolas David

Bacchanales musicales !

Ah les belles Bacchantes ! Amélie Grosselin (Fordamage), Astrid Radigue (Mermonte), Claire Grupallo (Sieur & Dame) et Faustine Seilman sortent un premier album radicalement différent de la production actuelle avec des compostions orgiaques sur des poèmes terriblement contemporains.
Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……

Plus dans Découvertes

LAEL NEALE

L’aède Lael Neale

Sub Pop (Nirvana, Mudhoney, The Shins, Fleet Foxes et des dizaines d’autres) a signé Lael Neale. Et a bien fait…
Darc Rama

Lumineux Darc Rama !

Darc Rama en ce triste anniversaire n’a rien à voir avec Daniel (Darc). Davantage avec Robert (Smith) dont la sœur est la maman de Darc Rama et un père, Pearl Thompson, guitariste historique de The Cure.

Oh, Marina

Au croisement d’une compilation de Fiona Apple et de la discographie de Karen Carpenter, Marina Allen vient de trouver sa place. Et c’est Fire Records (The Chills, The Lemonheads et tant d’autres) qui se charge de propager les bonnes ondes.

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.
Chico Bernardes

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.
Gabriel Edé

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.