Catégories
Découvertes

Le tribut de Dana

© Marija Strajnic

Canadienne aux origines serbes, Dana Gavanski parle au vent et reprend Tim Hardin. Hier étant parti, elle revient déjà après son premier album cette année avec un nouvel EP de reprises, Wind Songs chez Full Time Hobby.

Dana Gavanski
Dana Gavanski

The things you sing will change you way. Ses intonations à la Aimée Mann ou Cate Le Bon et la simplicité de ses arrangements font de Dana Gavanski une artiste à suivre. Son premier disque possède la beauté des premières fois, fragiles et remplies d’espoir que l’histoire d’amour dure. « How can I be good to him » chante t-elle sur Good instead of bad, cela change de la misandrie rampante actuelle. Durant la claustration Dana Gavanski s’est amusée au jeu des reprises. Après I Talk to The Wind de King Crimson et At Last I Am Free écrite à l’origine par Nile Rogers, elle revisite Never Too Far de Tim Hardin et explique pourquoi elle a choisi ce titre : « J’ai découvert Tim Hardin l’année dernière et quelque chose dans Never too Far m’a frappé. C’est effronté et optimiste, et en même temps mélancolique. Il y a quelque chose d’étrange sur lequel je ne peux pas mettre le doigt, une tension d’intention. Pendant ma dernière tournée avant le confinement, James et moi avons joué cette chanson pendant la plupart de nos concerts avec une vieille boite à rythme analogique Roland, c’était super d’entrer en studio et d’explorer un peu plus… » Elle a tourné avec Damien Jurado et Chris Cohen, travaillé avec le musicien torontois Sam Gleason et Mike Lindsay de Tunng, elle sera en concert (?) au Pop-Up du Label le vendredi 12 mars pour défendre son disque passé trop inaperçu en mars. « Souvent, nous devons aller un peu loin dans une direction pour apprendre quelque chose sur nous-mêmes » affirme t-elle. La vérité serait-elle ailleurs pour Dana ?

Wind Songs et Yesterday Is Gone de Dana Gavanski sont disponibles chez Full Time Hobby.

Dana Gavanski – Never Too Far

Dana Gavanski – Jano Mome

Tim Hardin – Never Too Far

The things you sing
Will change you way
Like dark from day
Where you are
From day to day
Your lies will blame
Till you’re away
But never too far

Do you feel more like going on
When i say i was alone, i choose you
Does it easy your heart to say
That tomorrow brings another way
I’ll loose you

You might wonder since the time
I tried to do enough to rise
Your every changing life
Am i sliping sort of step
I try to do much better
But when i get

The things you sing
Will change you way
Like dark from day
Where you are
From day to day
Your lies will blame
Till you’re away
But never too far

Do you feel more like going on
When i say i was alone, i choose you
Does it easy your heart to say
That tomorrow brings another way
I’ll loose you

Dana Gavanski - Wind Songs

Dana Gavanski - Wind Songs

Tracklist : Dana Gavanski - Wind Songs
  1. I Talk To The Wind
  2. At Last I Am Free
  3. Never Too Far
  4. Jano Mome
  5. The Kiss

Dana Gavanski - Yesterday Is Gone

Les prochains concerts de Dana Gavanski en France
DateSalleVilleTickets
09 Sep 2021Le Pop-Up du LabelParisAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article
1 réponse sur « Le tribut de Dana »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Vidéo : The Besnard Lakes – Raindrops

The Besnard Lakes sont libres, au revoir Jagjaguwar, bonjour Full Time Hobby pour leur sixième album, The Last of the Great Thunderstorm Warnings le 29 janvier 2021.

The Besnard Lakes est le meilleur groupe du monde

Enfin une bonne nouvelle en 2020 ! Après l’impeccable A Coliseum Complex Museum et surtout après quatre années de silence, les Besnard Lakes sont de retour. On peut ranger ses compilations de My Bloody Valentine et prévenir les voisins… Le gros son est de retour.
Aidan Knight – Veni Vidi Vici

Vidéo : Aidan Knight – Veni Vidi Vici

Aidan Knight revient, paladin domptant ses doutes et sa dépression, conquérant de « l’inexorable solitude, de la mort, de l’amour » avec Veni Vidi Vici, extrait de son quatrième album à paraître le 28 août chez Full Time Hobby.
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…
Ohtis - Curve of Earth

OHTIS – Curve Of Earth

Sam Swinson, Adam Pressley et Nate Hahn viennent de publier un disque qui devrait faire des ravages chez les amoureux de la musique de Bill Callahan et rendre amoureux tous ceux qui écoutent Bonnie Prince Billy le dimanche matin.
Ohtis

La renaissance d’Ohtis

L’hiver 2018 devrait être sombre et noir comme de la poix. Après l’annonce de la sortie imminente du sixième album des Rivulets chez Talitres, voilà que Full Time Hobby nous invite à découvrir Ohtis, sa nouvelle recrue.

Nau, c’est toujours oui !

Après enchanté tout le monde avec Some Twist, Michael Nau revient avec The Mighty Thread et surtout un nouvel album.

Plus dans Découvertes

LAEL NEALE

L’aède Lael Neale

Sub Pop (Nirvana, Mudhoney, The Shins, Fleet Foxes et des dizaines d’autres) a signé Lael Neale. Et a bien fait…
Darc Rama

Lumineux Darc Rama !

Darc Rama en ce triste anniversaire n’a rien à voir avec Daniel (Darc). Davantage avec Robert (Smith) dont la sœur est la maman de Darc Rama et un père, Pearl Thompson, guitariste historique de The Cure.

Oh, Marina

Au croisement d’une compilation de Fiona Apple et de la discographie de Karen Carpenter, Marina Allen vient de trouver sa place. Et c’est Fire Records (The Chills, The Lemonheads et tant d’autres) qui se charge de propager les bonnes ondes.

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.
Chico Bernardes

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.
Gabriel Edé

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.