Le tribut de Dana

© Marija Strajnic
Canadienne aux origines serbes, Dana Gavanski parle au vent et reprend Tim Hardin. Hier étant parti, elle revient déjà après son premier album cette année avec un nouvel EP de reprises, Wind Songs chez Full Time Hobby.

Dana Gavanski
Dana Gavanski

The things you sing will change you way. Ses intonations à la Aimée Mann ou Cate Le Bon et la simplicité de ses arrangements font de Dana Gavanski une artiste à suivre. Son premier disque possède la beauté des premières fois, fragiles et remplies d’espoir que l’histoire d’amour dure. « How can I be good to him » chante t-elle sur Good instead of bad, cela change de la misandrie rampante actuelle. Durant la claustration Dana Gavanski s’est amusée au jeu des reprises. Après I Talk to The Wind de King Crimson et At Last I Am Free écrite à l’origine par Nile Rogers, elle revisite Never Too Far de Tim Hardin et explique pourquoi elle a choisi ce titre : « J’ai découvert Tim Hardin l’année dernière et quelque chose dans Never too Far m’a frappé. C’est effronté et optimiste, et en même temps mélancolique. Il y a quelque chose d’étrange sur lequel je ne peux pas mettre le doigt, une tension d’intention. Pendant ma dernière tournée avant le confinement, James et moi avons joué cette chanson pendant la plupart de nos concerts avec une vieille boite à rythme analogique Roland, c’était super d’entrer en studio et d’explorer un peu plus… » Elle a tourné avec Damien Jurado et Chris Cohen, travaillé avec le musicien torontois Sam Gleason et Mike Lindsay de Tunng, elle sera en concert (?) au Pop-Up du Label le vendredi 12 mars pour défendre son disque passé trop inaperçu en mars. « Souvent, nous devons aller un peu loin dans une direction pour apprendre quelque chose sur nous-mêmes » affirme t-elle. La vérité serait-elle ailleurs pour Dana ?

Wind Songs et Yesterday Is Gone de Dana Gavanski sont disponibles chez Full Time Hobby.

Dana Gavanski – Never Too Far

Dana Gavanski – Jano Mome

Tim Hardin – Never Too Far

The things you sing
Will change you way
Like dark from day
Where you are
From day to day
Your lies will blame
Till you’re away
But never too far

Do you feel more like going on
When i say i was alone, i choose you
Does it easy your heart to say
That tomorrow brings another way
I’ll loose you

You might wonder since the time
I tried to do enough to rise
Your every changing life
Am i sliping sort of step
I try to do much better
But when i get

The things you sing
Will change you way
Like dark from day
Where you are
From day to day
Your lies will blame
Till you’re away
But never too far

Do you feel more like going on
When i say i was alone, i choose you
Does it easy your heart to say
That tomorrow brings another way
I’ll loose you

Dana Gavanski - Wind Songs

Dana Gavanski - Wind Songs

Tracklist : Dana Gavanski - Wind Songs
  1. I Talk To The Wind
  2. At Last I Am Free
  3. Never Too Far
  4. Jano Mome
  5. The Kiss

Dana Gavanski - Yesterday Is Gone

Dana Gavanski en concert.
DateLieuTickets
03
Déc
2022

The Blue Room

Nashville (United States)
TICKETS
04
Déc
2022

Terminal West

Atlanta (United States)
TICKETS
06
Déc
2022

Union Stage

Washington (United States)
TICKETS
07
Déc
2022

Rough Trade NYC

New York (United States)
TICKETS
08
Déc
2022

Union Transfer

Philadelphia (United States)
TICKETS
09
Déc
2022

The Sinclair

Cambridge (United States)
TICKETS
10
Déc
2022

Higher Ground Ballroom

South Burlington (United States)
TICKETS
13
Déc
2022

Casa Del Popolo

Montreal (Canada)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
1 réponse sur « Le tribut de Dana »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Grandblanc-pilulebleue

Vidéo : Grand Blanc – Pilule Bleue

On ignore ce que contient cette pilule bleue, mais elle provoque des hallucinations. Mad – Camille – Max joue de la harpe et un robot bringuebalant l’accompagne à la recherche d’un lieu secret.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.