Catégories
Interviews

5 questions à … Thérèse

© Marilyn Mugot

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Thérèse la méphitique avec son titre vénéneux et addictif T.O.X.I.C qui fait chevaucher les licornes pour mieux se libérer des entraves. Et ce souffle de liberté, on le retrouve dans une playlist engagée et solidaire.

Thérèse en cinq questions

THERESE © Marilyn Mugot
© Marilyn Mugot

Ton souvenir de concert ?

Sans hésiter le concert du samedi 26 septembre au Velvet Moon pour la soirée « To all the ladies #2 ». J’étais sur scène avec Adam Carpels, mon co-compositeur et producteur de l’EP et mon ingé son Théau Rogerie. C’était mon premier concert depuis avant le confinement et surtout le tout premier concert officiel de mon nouveau projet Thérèse ! Eh bien je confirme que jouer devant des personnes assises et masquées, c’est un peu étrange, mais que je préfère un million de fois ça à ne pas jouer. Par ailleurs, le public était d’une attention et d’une bienveillance absolue. Qu’il s’agisse du talk de 15 minutes que l’organisatrice m’a proposé de faire avant (durant lequel j’ai pas mal parlé de solidarité) ou du set qui a suivi après. Je crois que la salle entière était très émue. Comme si on avait tou.te.s conscience aujourd’hui que d’organiser, donner et assister à un concert relevait plus de l’acte politique que du simple entertainment. On s’est donné beaucoup d’amour aussi. Parce qu’on ne sait pas quand aura lieu le.s prochain.s.

Ta rencontre en tournée ?

Wow, il y en a eu plusieurs. Je me souviens d’avoir « fan-girlé » auprès d’Antoine Lomepal aux Francos 2019 et de lui avoir demandé une photo (je ne fais jamais ça haha) et d’avoir rencontré André Manoukian le même jour. Mais sinon, lors d’un petit concert de La Vague l’an dernier à FGO, j’ai rencontré Adam avec qui je bosse aujourd’hui. Au-delà de la musique, on partage beaucoup de valeurs communes et c’est un être humain que je suis heureuse d’avoir rencontré.

THERESE © Marilyn Mugot
© Marilyn Mugot

Ton anecdote dans le van ?

Mes parents m’ont filé un utilitaire il y a quelques années en espérant que je passe mon permis. Je ne l’ai jamais passé. En revanche, ce Fiat Doblo nous a servi maintes et maintes fois à transporter le matos en concert avec mon groupe précédent La Vague, que ce soit à Paris ou en province. Ce que je peux dire, c’est que son coffre (sans lumière et sans fenêtre) a accueilli plus d’une personne pour aller ou rentrer de concert. Je ne citerai aucun ingé son, aucun éditeur, aucun pote… J’ai hâte de construire d’autres anecdotes quand on aura de nouveau le droit de jouer normalement et que j’aurais passé mon permis haha.

Ton single et ton clip T.O.X.I.C en quelques mots ?

C’est un mélange de pop, d’électro et de hip-hop avec pas mal d’influences UK. Ça se veut plutôt dansant, mais pas dépourvu d’une certaine profondeur dans le thème abordé : les relations toxiques, à commencer par celle que l’on a avec soi. On blâme trop souvent « l’autre » des malheurs qu’on s’inflige parce qu’on ne sait pas / on ne nous apprend pas à dire « non, c’est pas contre toi, mais c’est pas pour moi, ça dépasse mes limites ». Le morceau veut nous pousser à se libérer de ça, pour s’autoriser à être soi.

Le clip, réalisé par mon ami Charlie Montagut, est une métaphore sensorielle de ce sentiment de toxicité, d’étouffement (sac plastique, noyade, fleurs qui brûlent). Le tout à travers des tableaux contemplatifs et léchés pour ramener de la beauté et de la lenteur dans notre quotidien un peu lourd du moment et qui va bien trop vite. La bonne nouvelle c’est que je sors la tête du sac en fin de clip. La suite arrive en 2021 :-)

Ton prochain rêve ?

Voyager (retourner au Laos pour manger un « khao soy » ou voir des aurores boréales en Islande), rejouer en festival et nager dans la foule sans avoir peur du covid ou des keufs, pouvoir toucher qui je veux et faire des gros câlins sans me poser de questions.

Thérèse – T.O.X.I.C

T.O.X.I.C./ T.O T.O
T.O.X.I.C./ T.O T.O

And as we got older and older
The sky became lower and lower
Obviously it’s clearer and clearer
This war will never be over

Sometimes I let you cry on my shoulder
As if your tears couldn’t make me drown deeper
Been your life belt during six or seven winters
Sorry but I ain’t your mama

You are… More than…

T.O.X.I.C./ T.O T.O
T.O.X.I.C./ T.O T.O
T.O.X.I.C./ T.O T.O
T.O.X.I.C./ I’m K.O K.O

Tried to forget that we spit on each other
Tried to forgive all the dreams that you murdered
Tried to connect to the good times we had together
Tried to protect the things that made me stronger

Hiding from another storm
Riding on my unicorn
Laid on the floor with porn
Lied to myself, even lied to my mom

Don’t wanna waste my time
Now let me shout, let me shine
And if you feel frustrated
You can keep on hating me

Keep your pride, I am satisfied
With the one I am, since I left behind
All the poison, drink it I’m fine
I don’t need you anymore in my life

En écoute avec Thérèse

D’habitude je mets souvent mes influences ou mes artistes préférés ou mes grosses découvertes du moment. Comme j’ai parlé de solidarité au concert du 26, je vais vous présenter quelques copains dont j’admire particulièrement le travail. Je vais aussi tenter vous expliquer pourquoi.

  1. La ChicaSerpiente
    La première fois que j’ai vu Sophie en concert, la première chose que je me suis dite c’est « c’est possible ». C’est possible en France de chanter en plusieurs langues, de lier ses origines à de la musique contemporaine, d’être féminine et badass, de jouer avec sa voix et ses personnalités. Elle a validé ce que j’imaginais pouvoir faire un jour sur scène, même si on a évidemment des influences différentes. Je crois qu’on a une démarche créative commune et j’ai trouvé comme un refuge dans sa musique. Ce dernier titre, Serpiente, produit par les talentueux amis du groupe FORM est un véritable bijou que je vous invite à consommer en dansant.
  2. SôngeMon démon
    J’ai rencontré Sônge par la musique, mais notre collaboration s’est construite à travers le stylisme. Synesthètes toutes les deux, on s’est très vite comprises sur le langage des notes, des couleurs et des matières. Sa personnalité est détonante et je trouve qu’elle utilise ce « don » à merveilles. Son morceau « Mon démon » me parle particulièrement. Il aborde finalement le même thème que T.O.X.I.C mais avec ses mots et ses nuances à elle.
  3. KillASonBASS
    Je me suis sentie fière d’être Française quand j’ai su que Marcus n’était pas Américain haha. Ça fait du bien de voir un artiste d’ici kicker comme il le fait. Ses talents de danseur et son goût pour la mode n’enlevant rien à la qualité de son projet. J’ai toujours aimé les propositions artistiques multidisciplinaires. Son dernier morceau dit tellement vrai : LA BASSE, C’EST LA BASE. On aime quand ça vibre, quand c’est gras et dieu sait que ça me manque en ce moment, de me retrouver noyée dans la basse sur un dancefloor. Petit clin d’œil pour la copine Swetid qui apparaît dans le clip !
  4. Flèche LoveBruja
    Dans la famille des femmes puissantes, je choisis Amina. Suite à une rencontre virtuelle nocturne (sur facebook, je vous rassure), il y a maintenant deux ans, nous avons partagé avec d’autres nanas (cf. son clip Sisters ), une amitié particulièrement forte pendant quelques mois. Je pense que la vie nous avait mises sur le chemin les unes des autres pour nous renforcer en tant que femmes et nous poser des questions sur nous-mêmes. En tout cas, j’ai beaucoup appris à son contact et au contact des filles durant cette période et leur en suis très reconnaissante. Elle a sorti et réalisé Bruja il y a quelques semaines, prouvant à tou.te.s et à elle-même qu’elle a encore plein de cordes à son arc magique.
  5. LonnyIncandescente
    J’ai rencontré Louise par Amina il y a plus d’un an. Je suis heureuse de voir son projet solo éclore avec tant de grâce. Ça fait du bien de revenir parfois à la simplicité d’une voix et d’une guitare. Sa fragilité et sa douceur me bouleversent à l’heure où les femmes se battent pour leur affirmer leur puissance. Et si c’était ça, notre puissance aussi ? Je vous invite à pleurer sur Incandescente, vous verrez comme ça fait du bien.
  6. TerrenoireLâchons Prise
    Les frères de Terrenoire viennent lde lâcher une pépite. Leur album Forces Contraires est vraiment magnifique. Je suis difficile en chanson et je trouve réellement qu’au-delà de leurs jolies plumes, ils ont une capacité à allier la chanson à des prods très actuelles, sans avoir peur de bousculer les voix par des effets avec lesquels la chanson française ne joue pas habituellement (mes influences anglo-saxonnes, oui, oui). Le morceau « Lâchons prise » me fait un bien fou : « nos vies sont du vent, mais nous sommes vivants »… C’est la méditation dont nous avons tou.te.s besoin dans ce contexte hyper tendu.
  7. Lexa LargeMoindre Mal
    Si vous aimez le rap mais que vous êtes fatigués d’entendre des sons mainstreams qui parlent que de drogue, de gun, de claquer des culs et d’argent, sachez qu’il y a plein d’alternatives, dont Lexa Large fait partie. Jean, il a le flow laid back et un tantinet ironique qui me plaît parce que je sens que chacune de ses phrases va probablement me foutre un de mes paradoxes dans la gueule, parce qu’il se moque simplement aussi des siens. J’aime son esprit, son honnêteté vis-à-vis de notre génération. Moindre mal nous invite à danser sur notre dépression. Perso, je trouve que c’est déjà un bon début de thérapie.
  8. NayraModèle
    Ayat, c’est comme une petite sœur. Je l’ai rencontrée via Grace Ly qui nous avait mises en contact pour du stylisme sur le clip de Sossa. Je suis tombée amoureuse de cette boule d’énergie qui veut donner une autre image de Saint-Denis, de la banlieue en général et notamment des femmes qui y vivent. De la fierté. Forcément, vu mon histoire, ça me parle. « Modèle » est une chanson que j’aurais aimé entendre quand j’étais ado. Probablement qu’elle m’aurait aidée à me rendre compte plus tôt que je souffrais aussi du syndrome de la « fille modèle ». Je voudrais la remercier pour ce qu’elle fait pour nos petites sœurs.
  9. TeleraptorBackflip
    Comment parler de ce duo improbable que forment Louis et Lucas ? Ces mecs me font un bien infini. Dans une industrie et une société où on passe son temps à édulcorer les choses, arrondir les angles, se soûler au politiquement correct pour ne pas choquer… Les Teleraptor sont un vent de folie et de liberté. Dans Backflip, tout dépasse et on ne sait pas pourquoi, mais ça passe. Sous des airs de mecs trop schlagos, leur univers est léché à mort, jusqu’au dernier petit ongle. Assister à un de leur concert, c’est peu purger son âme. Je vous recommande l’expérience. Inch’allah Dour l’an prochain ?
  10. CeylonMon Ami
    Avec Lexa Large et Ceylon, aussi étrange que ça puisse paraître, on partage le même label haha. Une preuve d’ouverture d’esprit de La Couveuse probablement… Et pour le meilleur ! Ceylon, c’est un de ces groupes qui s’en cognent de faire des morceaux de 8 minutes et d’entrer dans les « codes ». Louise est une personnalité singulière que je ne me lasse pas d’écouter et d’observer. « Mon Ami » lévite dans une pièce de théâtre juste au-dessus de la réalité.

Plus d’informations sur la page Facebook de Thérèse

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ela Minus

Maximus Ela Minus

Ela Minus est maousse costaud. Pas seulement parce qu’elle vient de Bogotá et a joué dès ses 12 ans et pendant 10 ans de la batterie pour Ratón Pérez, un groupe punk hardcore décolleur de tympan. Elle signe chez Domino un premier album addictif, Acts Of Rebellion, fruit de son expérience à la Berklee College…
Télépopmusik

Telepopmusik en ligne à nouveau !

Le temps file. Telepopmusik sortira un nouvel album, Everybody Breaks The Line presque 20 ans après l’augural qui nous avait coupé le souffle avec Genetic World.
Melorman - Eliquis

Vidéo : Melorman – Eliquis

Pour les cloîtrés volontaires ou les amateurs de grands espaces, Melorman vous offre 5 minutes d’ailleurs, d’ambiance vaporeuse et ensoleillée.
MAGENTA - Intimité

Vidéo : Magenta – Intimité

“Les doutes, c’est ce que nous avons de plus intime.” écrit Albert Camus dans ses Carnets et Magenta l’exprime dans cette nouvelle version d’Intimité extraite de leur EP Long Feu.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..
Magenta - Long Feu

Vidéo : Magenta – Long Feu

Paul Valéry écrivait, « durer provient de dur », tautologie que l’on peut tourner dans tous les sens pour se cacher l’évidence. Magenta le rappelle en secouant la brumaille, en ambiançant le mal-être.

QUARANTINE SONIC SQUAD donne le la pour le DAL

Quarante-cinq artistes se réunissent sur la compilation solidaire et militante du QUARANTINE SONIC SQUAD pour aider le DAL, le syndicat des sans-logis, des mal logés, des locataires H.L.M. qui agit pour défendre les droits et améliorer les lois qui concernent le logement.

Plus dans Interviews

Lachinos 2

5 questions aux … Lachinos

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des Lachinos qui sortent aujourd’hui leur premier EP chez Goutte d’Or Records, America Lachina, parfait pour reconfiner et danser dans son salon…
Chien Noir

[MaMA 2020] 5 questions à … Chien Noir

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Chien Noir qui aurai du mordre la scène de la Cigale lors du MaMA festival. Il sort aujourd’hui un nouveau titre…
yves marie bellot © Fabrice Buffart

5 questions à … Yves marie belloT

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Yves marie belloT qui s’apprête à faire le grand saut avec un deuxième album, Grand Plongeoir. Paroles simples et intimes, mélodies délicates,…
La Pietà - Studio (C) Cedrick Nöt (52)

5 questions à … La Pietà

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de La Pietà qui nous offre l’exclusivité de son nouveau titre, Pas désolé, mis somptueusement en images et en 3D par Julien…
Al Qasar

[MaMA 2020] 5 questions à … Al-Qasar

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Al-Qasar qui aurait du ambiancer le MaMA festival avec son rock psyché venu d’ailleurs. Alors on se contentera pour l’instant de leur…
Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années…
Fantomes © Lou Beauchard

[MaMA 2020] 5 questions à … Fantômes

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fantômes qui hante nos années 90 avec City at Night et le 6 octobre leur nouveau titre Sometimes à découvrir au…