Catégories
Son du jour

Vidéo : Bill Callahan & Bonnie Prince Billy – Blackness of the Night (feat. AZITA)

Bill Callahan et Bonnie Prince Billy reprennent le Blackness of the Night de Cat Stevens, ballade humaniste dans un monde qui l’est de moins en moins.

Sortira t-on du tunnel ? Verra t-on la lumière ? Arrêtera t-on de chasser le fugitif ? Cette reprise bouleverse comme l’originale et la déambulation souterraine de cet enfant. Il faut sacrément positiver pour voir un début d’espoir pour l’humanité.

Bill Callahan & Bonnie Prince Billy – Blackness of the Night (feat. AZITA)

In the blackness of the night
I seem to wander endlessly
With a hope burning out deep inside
I’m a fugitive, community has driven me out
For this bad, bad world I’m beginning to doubt
I’m alone and there is no one by my side

In the blackness of the night
I see a shadow passing by
From the heels of an old soldier boy.
There’s no compromising
And his eyes are black as the sky
For this bad, bad world he is going to die.
He’s alone and there is no one by his side

In the blackness of the night
I see a sparkle of a star
From the sweet silver tear of a child
And she’s clutching at a photograph of long, long ago
When her parents were happy she was too young to know
She’s alone and there is no one by her side

I’m alone and there is no one by my side

In the blackness of the night
I seem to wander endlessly
With a hope burning out deep inside
I’m a fugitive, community has driven me out
For this bad, bad world I’m beginning to doubt
I’m alone, and there is no one by my side

Yusuf / Cat Stevens – Blackness Of The Night

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Will Vs Bill

Ils sortent chacun un disque en septembre, l’un vous donnera la pêche avec un titre joyeux et introspectif, Surrender qui pose pas mal de questions existentielles, l’autre avec une ode à la Lune pour mieux se retrouver vous procurera cette agréable douleur qui apaise les violentes solitudes de l’été.
Bill Callahan @ La Cigale, 05-10-2019

Bill Callahan ne nous prend pas pour des pigeons

Bill Callahan accélère méchamment le rythme. Pendant des années, notre héros était réglé comme une horloge suisse et publiait un disque tous les deux ans. Il a cassé une première fois le rythme en mettant cinq années pour écrire la suite de Have Fun With God. Il le casse de nouveau cette année en mettant…
Bill Callahan @ La Cigale, 05-10-2019

Bill Callahan @ La Cigale, Paris I 05.10.2019

Il a fallu attendre cinq ans pour que Bill Callahan donne une suite à Have Fun With God avec l’imposant Shepherd in a Sheepskin Vest. Il a fallu aussi attendre cinq ans pour que celui qui se faisait appeler Smog dans les années 90 revienne jouer en France. Et il nous faudra encore du temps…

Bill Callahan et les six morceaux

Chez Drag City, on ne fait rien comme personne. On annonce la sortie du prochain Callahan un mois avant sa sortie. Et on balance six titres de ce fameux disque sur la toile en une seule fois.

Plus dans Son du jour

Vidéo : KCIDY – Les gens heureux dansent

Avec Les gens heureux dansent, on tombe immédiatement sous le charme du sourire et de cette mélodie faussement sucrée de KCIDY. Pauline décompresse à défaut de déconfiner, son air d’autoroute ces temps-ci nous fait rêver. Un petite bouffée de départ en vacances, côtoyer des vrais gens et pas ceux qui ont fui à Varennes.
DaYTona - Ma seule héroine

[EXCLU] Vidéo : DaYTona – Ma seule héroïne

Il en faut en ces temps avilis de l’Allégresse pour illuminer les sourires. Alors on s’enfile une bonne dose d’héroïne avec DaYTona pour accompagner ce pseudo reconfinement qui conduit seulement les sirènes à l’usine.
Balthazar – Losers

Vidéo : Balthazar – Losers

Coïncidence ? Au lendemain d’annonces incohérentes les beaux belges de Balthazar sortent un nouveau titre, Loosers, pour annoncer leur cinquième album Sand à paraitre le 29 janvier.

Vidéo : Jur – En Stationnaire

Jur c’est Jur Domingo, chanteuse espagnole mais c’est aussi son compagnon, Julien Vittecoq et on vous le jure, Jur et leur Sangría nous enivrent et nous émoustillent en ces temps anxiogènes.
Frànçois & The Atlas Mountains - Coucou

Vidéo : Frànçois & The Atlas Mountains – Coucou

Tous les étudiants d’Histoire Géographie circa 1990 connaissent l’assomante banane bleue popularisée par Roger Brunet dans son dictionnaire critique, Les Mots de la géographie et oubliée depuis. Frànçois Mary aussi qui grâce à ce talisman se métamorphose en Pépito bleu.
Lachinos - Hang Tuah

Vidéo : Lachinos – Hang Tuah

Ils sont six Lachinos et nous inviten avec Hang Tuah à découvrir le Tejo, le sport traditionnel et désormais national de la Colombie qui consiste à lancer un disque de métal sur une cible qui pétarade une fois atteinte .
Odessey & Oracle - Je suis L'Endormie

Vidéo : Odessey & Oracle – Je suis L’Endormie

« Seulement, le tout-venant a été piraté par les mômes. Qu’est-ce qu’on fait ? On se risque sur le… bizarre ? Ça va rajeunir personne. » avoue Maître Folace. Avec Odessey & Oracle, on entre dans un pays de merveilles où Alice serait aussi le chapelier fou, le chat du Cheshire, Tweedledum et Tweedledee.