Vidéo : Bill Callahan & Bonnie Prince Billy – Blackness of the Night (feat. AZITA)

Bill Callahan et Bonnie Prince Billy reprennent le Blackness of the Night de Cat Stevens, ballade humaniste dans un monde qui l'est de moins en moins.

Sortira t-on du tunnel ? Verra t-on la lumière ? Arrêtera t-on de chasser le fugitif ? Cette reprise bouleverse comme l’originale et la déambulation souterraine de cet enfant. Il faut sacrément positiver pour voir un début d’espoir pour l’humanité.

Bill Callahan & Bonnie Prince Billy – Blackness of the Night (feat. AZITA)

In the blackness of the night
I seem to wander endlessly
With a hope burning out deep inside
I’m a fugitive, community has driven me out
For this bad, bad world I’m beginning to doubt
I’m alone and there is no one by my side

In the blackness of the night
I see a shadow passing by
From the heels of an old soldier boy.
There’s no compromising
And his eyes are black as the sky
For this bad, bad world he is going to die.
He’s alone and there is no one by his side

In the blackness of the night
I see a sparkle of a star
From the sweet silver tear of a child
And she’s clutching at a photograph of long, long ago
When her parents were happy she was too young to know
She’s alone and there is no one by her side

I’m alone and there is no one by my side

In the blackness of the night
I seem to wander endlessly
With a hope burning out deep inside
I’m a fugitive, community has driven me out
For this bad, bad world I’m beginning to doubt
I’m alone, and there is no one by my side

Yusuf / Cat Stevens – Blackness Of The Night

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Bill callahan parsonfils

Coyote Bill !

Bon, on ne comprend pas tout ce que dit le bon Bill Callahan à propos de Coyotes mais ces 6 minutes 27 sont un chant a écouté dans un rêve éveillé.

Love Love Love

Sortir du lit gâche ma journée entière. Bill Callahan, Bonnie « Prince » Billy et David Pajo reprennent le I love you de l’icône country Jerry Jeff Walker (Ridin’ High, 1975) décédé en octobre dernier.

Plus dans Son du jour

Fontainewallace-souslesradars

Vidéo : Fontaine Wallace – Sous les radars

Le projet, c’est que tout reste en désordre. Et pourtant on est bien heureux de se retrouver sous les radars de Fontaine Wallace avec un nouveau film d’animation réalisé par Émeric Guémas.
Trumpetsofconsciousness-rosetta

Vidéo : Trumpets of Consciousness – Rosetta

Si Syd Barrett avait copulé avec Ray Davies cela aurait donné Trumpets of Consciousness. Mais Thibauld Labey n’a besoin de personne pour transformer la pierre de Rosette en pierre philosophale.
Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »