Catégories
News

Dans la peau de Françoiz Breut

@ Simon Vanrie

J’entends nos membres qui crépitent, Je vois tes veines qui palpitent, Et nos corps s’entremêlent. Françoiz Breut dévoile un premier titre lascif et charnel de son prochain disque, Le Flux Flou de La Foule le 19 mars chez Trente Février.

Mes péchés s’accumulent et l’on est submergé par la voluptueuse sensualité de la voix et des mots de Françoiz Breut. La basse érotique rythme les mouvements des corps, le clavier ruisselle de fluides, l’intonation concupiscente sont parfaits pour clore cette calamiteuse année 2020 par une nuit torride. Kierkegaard aurait sans doute écrit sur cette société anxiogène, sur ses affres, lui qui affirmait dans le concept de l’angoisse, « sans le péché, point de sexualité, et sans sexualité, point d’histoire ». Françoiz Breut quant à elle explique « entre rêves érotiques et sombres réalités crues, cauchemars et fables, fragments de réflexions, désenchantements, dépressions apocalyptiques, sursauts de vie et d’espoirs, j’ai continué à observer, avec une certaine distance, un monde que je comprends de moins en moins. »

Le Flux Flou de La Foule sortira le 19 mars chez Trente Février.

Françoiz Breut – Mes péchés s’accumulent

Je n’ai pas attendu
Les jours de canicule
Pour sentir nos corps qui brûlent
Nos langues en feu, mon prince, mon dieu
J’entends nos membres qui crépitent
Du feu de la dynamite
Chaque jour, je guette l’apothéose
J’ai faim et soif de bien des choses
Je t’effleurerai jusqu’à l’usure
Mains ondoyantes sur nos fourrures
Je vois tes veines qui palpitent
Un fleuve invisible s’agite
Dans l’alcôve s’imbriquent
Tous nos fluides magnétiques
Les péchés s’accumulent
Et nos corps s’entremêlent
Je te palpe, tu te donnes
Autour de nous, tout nous échappe
Nos démons bouillent
on se dilate
le pouls rapide, nos yeux clignotent
Au dessus des parcelles de peau
Qu’on examine les yeux mi-clos
Dix mille secousses au crépuscule
En vagues soyeuses nous inondent
J’entends nos cellules qui frémissent
Nos vies en un éclair s’éclipsent, s’éclipsent
Je n’ai pas attendu
Les jours de canicule
Pour sentir nos corps qui brûlent
Nos langues en feu, mon prince, mon dieu
J’entends nos membres qui crépitent
Du feu de la dynamite

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Françoiz Breut

[1997-2017] Françoiz Breut par Françoiz Breut

1997 est l’une des grandes années du label Lithium. En quelques mois le label de Vincent Chauvier publie les premiers albums de Mendelson, La Soupe à la grimace de Bertrand Betsch, 365 jours ouvrables de Diabologum. Et le premier album de Françoiz Breut !
Françoiz Breut - Zoo

Françoiz Breut – Zoo

On ne peut pas évoquer Françoiz Breut sans un petit pincement au cœur et un regard dans le rétroviseur musical. Vingt ans déjà, on dansait au Twenty Two bar à une heure de grande écoute à Nulle Part Ailleurs, Dom’ avait des cheveux, Françoiz, timide, les mains croisées sur sa jupe, nous ensorcelait.
Calexico - Hôtel Congress

Viva Calexico !

Calexico est de retour à l’Epicerie Moderne de Feyzin. La nouvelle s’est répandue en ville comme une traînée de poudre enflammée entre la Californie et le Mexique. Et les souvenirs de la chevauchée fantastique des arizoniens au même endroit en janvier 2009 resurgissent, mémorables et festifs.
Epicerie Moderne - 10 ans

Épicerie de luxe !

L’Epicerie Moderne de Feyzin près de Lyon fête cette année ses dix ans avec bien sûr encore et toujours des concerts mais aussi un livre retraçant l’aventure de cette salle périphérique et pourtant centrale dans le paysage culturel et musical de la région lyonnaise.
Cabane

Cabane en bois précieux

Il y a des chansons qui vous prennent par surprise et qui font du bien parce qu’elles arrivent au bon moment. Sangokaku de Cabane en fait partie.
Le Joueur de luth, Le Caravage

Supplément musique !

Le Joueur de luth, Le Caravage Quatre playlists supplémentaires, l’occasion de découvrir la bande son de l’été de Frànçois & The Atlas Mountains, d’Anouk Aïata, de Luc Hernandez et de Bikini Machine.

Plus dans News

Blondino, ligne d’espoir

La cosmonaute Blondino a atterri. Au milieu d’un no man’s land pas très chouette, cerné entre un avant que l’on fuit et un vague plus tard dont on aimerait deviner les contours. Blondino a atterri là, au milieu de ceux perdus entre les lignes. Au milieu de ceux qui n’y croient plus. Parce qu’entre les…
Richard Walters

[EXCLU] Richard Walters – Unconditional

On est fan inconditionnel de Richard Walters depuis une fameuse SK* session qui on l’espère aura une suite. En attendant on découvre en avant première son nouveau titre concentré de sensibilité.
Iceage

Iceage fait Boom Boom

Et de cinq pour les Iceage ! Nouveau disque des Danois au printemps qui s’annonce comme très frais.
La Cabane de Baldwin

En Cabane !

Que font les suisses de La Cabane de Baldwin durant les heures sombres de l’occupation covidienne ? Ils regardent un drôle de programme télé tout en l’accompagnant de leur bande son spleenétique.

[EXCLU] Modern Studies – The Body Is A Tide

Auteur d’un joli disque publié au printemps (The Weight Of The Sun), les Modern Studies sont déjà de retour avec deux Eps. SK* vous propose de découvrir en exclusivité le clip envoutant de The Body Is A Tide.
Kramies

Kramies & friends

Kramies annonce pour cet automne un tout nouveau single, Days Of produit par Patrick Carney de The Black Keys avant un EP avec Jason Lytle de Grandaddy, Tyler Ramsey de Band of Horses et Jerry Becker de Train.
FAIR 2021

Retour aux af(fair)es

La nouvelle sélection Fair 2021 session #1 est désormais révélée avec Chien Noir, Coco Bans, Fils Cara, Form, Johnny Jane, Lecomte De Brégeot et Lucie Antunes.