Dans la peau de Françoiz Breut

@ Simon Vanrie
J'entends nos membres qui crépitent, Je vois tes veines qui palpitent, Et nos corps s'entremêlent. Françoiz Breut dévoile un premier titre lascif et charnel de son prochain disque, Le Flux Flou de La Foule le 19 mars chez Trente Février.

Mes péchés s’accumulent et l’on est submergé par la voluptueuse sensualité de la voix et des mots de Françoiz Breut. La basse érotique rythme les mouvements des corps, le clavier ruisselle de fluides, l’intonation concupiscente sont parfaits pour clore cette calamiteuse année 2020 par une nuit torride. Kierkegaard aurait sans doute écrit sur cette société anxiogène, sur ses affres, lui qui affirmait dans le concept de l’angoisse, « sans le péché, point de sexualité, et sans sexualité, point d’histoire ». Françoiz Breut quant à elle explique « entre rêves érotiques et sombres réalités crues, cauchemars et fables, fragments de réflexions, désenchantements, dépressions apocalyptiques, sursauts de vie et d’espoirs, j’ai continué à observer, avec une certaine distance, un monde que je comprends de moins en moins. »

Le Flux Flou de La Foule sortira le 19 mars chez Trente Février.

Discographie

Françoiz Breut – Mes péchés s’accumulent

Je n’ai pas attendu
Les jours de canicule
Pour sentir nos corps qui brûlent
Nos langues en feu, mon prince, mon dieu
J’entends nos membres qui crépitent
Du feu de la dynamite
Chaque jour, je guette l’apothéose
J’ai faim et soif de bien des choses
Je t’effleurerai jusqu’à l’usure
Mains ondoyantes sur nos fourrures
Je vois tes veines qui palpitent
Un fleuve invisible s’agite
Dans l’alcôve s’imbriquent
Tous nos fluides magnétiques
Les péchés s’accumulent
Et nos corps s’entremêlent
Je te palpe, tu te donnes
Autour de nous, tout nous échappe
Nos démons bouillent
on se dilate
le pouls rapide, nos yeux clignotent
Au dessus des parcelles de peau
Qu’on examine les yeux mi-clos
Dix mille secousses au crépuscule
En vagues soyeuses nous inondent
J’entends nos cellules qui frémissent
Nos vies en un éclair s’éclipsent, s’éclipsent
Je n’ai pas attendu
Les jours de canicule
Pour sentir nos corps qui brûlent
Nos langues en feu, mon prince, mon dieu
J’entends nos membres qui crépitent
Du feu de la dynamite

Françoiz Breut - Flux Flou de la Foule

Françoiz Breut - Flux Flou de la Foule

Tracklist : Françoiz Breut - Flux Flou de la Foule
  1. Juste de passage
  2. Mes péchés s'accumulent
  3. Une Fissure
  4. Dérives Urbaines dans la Ville Cannibale
  5. Vickie qui riait
  6. Métamorphose
  7. La Chute des Damnés
  8. Comme des Lapons
  9. Le Fantôme du Lac
  10. Guata
  11. Mon Dedans VS mon Dehors

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Françoiz Breut

[1997-2017] Françoiz Breut par Françoiz Breut

1997 est l’une des grandes années du label Lithium. En quelques mois le label de Vincent Chauvier publie les premiers albums de Mendelson, La Soupe à la grimace de Bertrand Betsch, 365 jours ouvrables de Diabologum. Et le premier album de Françoiz Breut !
Françoiz Breut - Zoo

Françoiz Breut – Zoo

On ne peut pas évoquer Françoiz Breut sans un petit pincement au cœur et un regard dans le rétroviseur musical. Vingt ans déjà, on dansait au Twenty Two bar à une heure de grande écoute à Nulle Part Ailleurs, Dom’ avait des cheveux, Françoiz, timide, les mains croisées sur sa jupe, nous ensorcelait.

Plus dans News

Jeanfelzine-fanfiction

Jean qui rit

De la dérision. Jean Felzine serait-il le fabuliste de son temps à l’instar d’un autre Jean du 17ème ? Avec Fanfiction, sa causticité peint l’absurdité glacée de notre société du paraître et de la futilité.
Crmefrench1-tombird

Sabayon musical

Le duo magique Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay se reforme non pas pour un never ending tour autour de Jean Jacques G, mais pour présenter un dimanche sur deux à 10h un podcast revigorant centré sur la crème de la crème french de la scène musicale lyonnaise.
Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.