[EXCLU] Valsons avec Midnight Cassette

C’est la fin du monde tel qu’on le connait et je me sens bien chantait les athéniens de R.E.M déjà en 1987. Et l’on vit bien une atmosphère de fin du monde, privés de communion en concert.

Alors on se réchauffe le cœur en studio avec The End of the World Waltz de Midnight Cassette pour se sentir moins seul. Et de suivre Pablo Neruda qui dans Fin du monde écrivait : « la vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité. »

The End of the World Waltz de Midnight Cassette est extrait de leur album Castle Of My Heart disponible chez le Pop Club Records.

Midnight Cassette – The End of the World Waltz (LIVE in Studio Magneto)

Lately,
I’d been feeling lonely
Wondering when
the world would end

One day,
a warm November
Wandering through,
a city of fire tones

I close my eyes
There’s the tune I’d been hoping to find
He’s the light
But the world takes a turn for the worse

Oh this human greed
When will we learn
The end of the world is here
But I have no fear… Cos I’m with you

So dance me now
Through deserted streets
Where civilised men
Used to meet

No cars,
No electricity,
Just broken glass,
There’s you, there’s me

But we don’t mind
It’s the end of the world and we’re fine
I thought I’d be sad but I smile
And I’m holding your hand all the while

Oh this human greed
Oh When will we learn
The end of the world is here
But I have no fear… Cos I’m with you

Midnight Cassette - Castle Of My Heart

Midnight Cassette - Castle Of My Heart

Tracklist : Midnight Cassette - Castle Of My Heart
  1. Castle Of My Heart
  2. My Head
  3. The End Of The World Waltz
  4. All So Simple
  5. Playing With The Devil
  6. Interlude
  7. Night Swimmers
  8. Do Not Dare
  9. The Sun

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]

Plus dans News

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
kramies-ohioillbefine2

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.