Catégories
Son du jour

Vidéo : Olivier Longre – Amore disamore

« Les villes, comme dans les rêves, sont construites sur des désirs et des peurs. » écrivait Italo Calvino dans Les Villes Invisibles où dialoguent Marco Polo et son hôte Kublai Khan qui lui demande d’évoquer les villes qu’il a parcouru durant ses voyages. On déambule ainsi dans 55 villes imaginaires et extravagantes qui portent toutes un nom de femmes et nous rappelle le souvenir de villes aimées ou fantasmées.

Olivier Longre a crée la bande son d’un voyage immobile, un album instrumental subliminal pas banal, un voyage sentimental dans un paysage sonore suspendu ouvert sur notre imaginaire. On ferme les yeux et l’on flâne dans Baucis au dessus des nuages, Octavia la ville accrochée à un précipice, Armille, Argia, ou encore Isidora. Quand on arrive en ville on peut parfois avoir ce sentiment d’Amore disamore, par dessus les toits, les antennes, dans cette vie où l’on se prend des râteaux mais où le violoncelle caresse l’âme. « Il n’y a rien d’inhumain dans une ville sinon notre propre humanité. » écrivait Georges Perec. Alors trouvons-là.

« Au départ il y a un livre fou écrit en 1972, Les Villes Invisibles d’Italo Calvino : une longue lettre d’amour et de désamour aux villes, un échafaudage fragile de villes rêvées, infernales, continues, en construction, suspendues, dédoublées, qui ont à voir avec les vivants, les morts, les échanges, les regards, le ciel… une sorte d’atlas imaginaire désenchanté, mais où la vie bat son plein. Renversant.

Le livre fermé, des mélodies se dessinent : un piano, un harmonica, une clarinette, deux ou trois bruits de porte, un peu de souffle, d’infimes sons synthétiques. Viennent alors Boris Pokora, Laurence Moletta, Fabio Viscogliosi, Lydiane Chomienne, Guillaume Itier Thùy Nhi, Benoit Nicolas, pour le son Niko Nicolas Matagrin, Franck Choko Rivoire, merci à eux, l’album est bouclé.

Pourquoi ces villes sont-elles invisibles ? parce qu’elles sont abstraites et improbables, parce qu’elles sont peut-être également la projection déformée du souvenir d’une ville passée, d’une Venise lointaine égarée dans notre esprit. Il me semble que ces villes invisibles ont à voir avec notre mémoire personnelle et collective, elles sont inédites mais nous les connaissons déjà. Elles seraient un ailleurs logé au plus profond de nous-même ? Ce serait Byzance ! »

Amore Disamore d’Olivier Longre sort le 4 juin. Il est en précommande sur bandcamp.
Visitez : olivierlongre.com

Olivier Longre - Amore disamore

Olivier Longre - Amore disamore

Tracklist : Olivier Longre - Amore Disamore
  1. Du Haut des Grues
  2. Round Faces
  3. Amore Disamore
  4. Same Old Trude
  5. Les Lignes Invisibles
  6. Small Flowers
  7. Une Porte qui Bat
  8. Song for Diomira

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

DaYTona - Ma seule héroine

[EXCLU] Vidéo : DaYTona – Ma seule héroïne

Il en faut en ces temps avilis de l’Allégresse pour illuminer les sourires. Alors on s’enfile une bonne dose d’héroïne avec DaYTona pour accompagner ce pseudo reconfinement qui conduit seulement les sirènes à l’usine.
DaYTona - Malmö

[EXCLU] Vidéo : DaYTona – Malmö

Petite visite de Malmö avec DaYTona façon film d’anticipation puisque l’on ne croise pas grand monde. Mais l’allant vient de cet instrumental plein d’Allégresse qui forcit comme grossit souvent la mer dans le détroit de l’Öresund.
Matéo Langlois - Décoder

[EXCLU] Vidéo : Matéo Langlois – Décoder

Matéo Langlois fait de la « chanson actuelle ». Non, il chante, un point c’est tout et sa voix de papier de verre ne rentre pas dans les cases et les codes et c’est tant mieux.
DaYtona - L'allégresse

DaYtona – L’allégresse

Comment choisit-on d’écouter un disque parmi les centaines qui sortent dans tous les formats chaque mois ? Avec le nouvel album de DaYtona (le précèdent La Parenthèse date déjà de 2011 !), c’est un mot qui nous happe par sa joliesse et intrigue par son anachronisme.
DaYtona

5 questions à … DaYtona

SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de DaYtona dont l’alerte nouvel album, L’allégresse vient de sortir. Celui-ci tient toutes ses promesses et pourraient décrocher des morceaux de…
DaYtona - bandeau

Prometteur DaYTona

Qui n’a pas été trahi par des promesses non tenues ? On avait quitté DaYTona avec des Morceaux de lune, revoilà les lyonnais plein d’Allégresse, superbe titre d’un album à paraître le 12 octobre 2018.

Plus dans Son du jour

Balthazar - Linger On

Vidéo : Balthazar – Linger On

Balthazar serait-il adepte de la méthode Coué ? « J’ai entendu parler de la vertu d’un cœur patient, alors je vais rester dans les parages jusqu’à ce que tu puisses me remarquer ». Mais cela peut prendre des lustres comme celui que répare Jinte dans ce clip.
-bat- feat. Omri Swafield - Ma ville est fatiguée

Vidéo : -bat- feat. Omri Swafield – Ma ville est fatiguée

« C’est dans les villes les plus peuplées que l’on peut trouver la plus grande solitude » affirmait Jean Racine au … 17ème siècle. Depuis peu de choses ont changé ou peut être est-ce pire depuis dix-huit mois. -bat- & Omri Swafield captent ce sentiment de claustration dans l’anonymat babylonien.