[EXCLU] Sur les terres de Jef Maarawi

© Eftyhia Vlahou
On avait découvert Jef Maarawi tout confort avec son bréviaire pop Comfort Food. On retourne se faire voir chez le grec avec en exclusivité son nouvel album, TERRA PAPAGALLI qui sort demain chez Inner Ear.

Non, Jef, t´es pas tout seul. Avec TERRA PAPAGALLI, Jef Maarawi est comme les perroquets, son plumage musical est bigarré entre la Syrie, le Brésil et la Grèce. Il peut faire danser avec Caveboi, nous prendre par les sentiments avec How To Sustain Minor Losses ou encore nous rappeler nos idoles avec Senna. Il mêle l’intime et l’universel, la tradition et la modernité, la gravité et la sensualité. Non, Jef, t´es pas tout seul, on est avec toi !

Jef Maarawi by Eftyhia Vlahou_2
© Eftyhia Vlahou

Jef Maarawi by Eftyhia Vlahou_2
© Eftyhia Vlahou

« TERRA PAPAGALLI (Terre des perroquets) a été l’un des premiers noms donnés à la terre maintenant connue sous le nom de Brésil. Ce sont des histoires sur le mimétisme et l’unicité, l’extraversion pieux et la solitude entropique. C’est un album pour essayer de comprendre ce qu’est « chez soi » et une méditation sur le choix.

TERRA PAPAGALLI parle du Brésil, vu de loin. C’est une chanson de protestation fragilisée par une ironie malavisée. Le clip est inspiré de Bob Dylan, le mythe de la culture populaire, et une sensation troublante que peu importe sa conviction, la fumée et les miroirs, le divertissement, les terrasses généreuses de nos marques, il y a toujours un grognement venant de l’extérieur. Il y a juste quelque chose qui cloche. »

Facebook : www.facebook.com/jefmaar
Spotify: sptfy.com/qJhZ
Instagram : www.instagram.com/jefmaarawi/

Jef Maarawi - TERRA PAPAGALLI

Jef Maarawi - TERRA PAPAGALLI

Tracklist : Jef Maarawi - TERRA PAPAGALLI
  1. TERRA PAPAGALLI
  2. Caveboi
  3. How To Sustain Minor Losses
  4. Senna
  5. Consume Me
  6. Supermarket
  7. Tropicaliptico
  8. Go Back Home !
  9. Protector
  10. Legendary
  11. Fashion & Faith & Fantasy

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Jonile-nomade

Vidéo : Joni Île – Nomade

La grisaille de décembre vous donne le spleen ? Vous voulez vous réchauffer à peu de frais ? Il faut écouter Joni Île et son nomade qui migre dans l’Ain.
Grandblanc-pilulebleue

Vidéo : Grand Blanc – Pilule Bleue

On ignore ce que contient cette pilule bleue, mais elle provoque des hallucinations. Mad – Camille – Max joue de la harpe et un robot bringuebalant l’accompagne à la recherche d’un lieu secret.

Plus dans News

Jeanfelzine-fanfiction

Jean qui rit

De la dérision. Jean Felzine serait-il le fabuliste de son temps à l’instar d’un autre Jean du 17ème ? Avec Fanfiction, sa causticité peint l’absurdité glacée de notre société du paraître et de la futilité.
Crmefrench1-tombird

Sabayon musical

Le duo magique Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay se reforme non pas pour un never ending tour autour de Jean Jacques G, mais pour présenter un dimanche sur deux à 10h un podcast revigorant centré sur la crème de la crème french de la scène musicale lyonnaise.
Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.