Espèces en voie de réapparition

Le soleil faisant défaut ce week-end, on vous fait une piqure de rappel de pop californienne des sixties avec une compilation des Female Species, un groupe qui aurait du... mais qu'a pas pu. Ces histoires d'amour perdues sont pourtant toujours d'actualité.

1966. L’amour est partout. On est tous amoureux de la belle Michelle des Beatles, on est fou d’un pauvre amour comme Polnareff, on voudrait tous ressentir de Good Vibrations pour marcher dans les boots de Nancy Sinatra avec une fille comme elle. On échangerait bien le monde quand un homme aime une femme avec Percy Sledge un lundi lundi mais l’on a droit qu’à une dix-neuvième dépression nerveuse.

Et donc on passe à côté des Female Species, un groupe formé en 1966 à Whittier (au choix Tom Waits ou Richard Nixon) en Californie par les sœurs adolescentes Vicki et Ronni Gossett qui n’a jamais sorti un album, seulement quatre titres qui figurent sur cette compilation qui vient de paraître chez Numerogroup. Ainsi comme elles le chantent, la lune n’a jamais brillé alors que les harmonies étaient pourtant éclatantes.
Séance de rattrapage nostalgique avec entre autre ce Baby Buggy qui nous emmène en promenade à la recherche de coquillages ou de mariage heureux.

Tale Of My Lost Love des Female Species est disponible chez Numerogroup

Female Species – Baby Buggy

Female Species - Tale Of My Lost Love

Female Species - Tale Of My Lost Love

Tracklist : Female Species - Tale Of My Lost Love
  1. Bye-Bye-Bye
  2. Tale Of My Lost Love
  3. You Need Me
  4. Peace Of Mind
  5. Baby Buggy
  6. Stop And Think It Over
  7. I'm Gonna Make It
  8. Explain Why
  9. Tie The Leaves
  10. Coast To Coast
  11. There's A Rainbow
  12. Sooner Or Later
  13. Here Comes The Night
  14. Till The Moon Don't Shine
  15. In The Moonlight
  16. Someone Lock Me Up
  17. Chinchilla Hat

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Bandabardo7raffaellavismara2

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.