Quand on a évoqué en avril son tourneboulant Turn Around en titrant OBI One, on ignorait que cette renversante découverte sortirait une chanson bouleversante nommée, No One dont le clip est disponible ce jour.

OBI est un diamant brut qui se façonne à chaque nouveau titre. Après le percutant Slave we, l’ébouriffant Turn Around, le voyage continue avec No One qui commence par une caresse mais surtout ce no one can hold us down est un uppercut à toute cette fachosphère démasquée qui truste les médias en vue d’une élection dévoyée. Et à ceux qui ne veulent pas voir, pas comprendre, qui excluent, qui caricaturent, plein de préjugés, OBI chante « No one can hold us down. He’s our refuge and our fortress. We are coming. » avec sa voix tellurique, tatouée d’histoires qui se clôt en gospel fédérateur. Ce titre est une épopée, il prend vie progressivement de l’intime à l’universel. Olivier Boccon-Gibod d’Horizon explique, « C’est la première chanson que j’ai entendue de lui. C’était en janvier 2020, Cédric de la Chapelle (Slow Joe & The Ginger Accident), brûlant d’enthousiasme, me parle d’un sans papier nigérian, rencontré dans un squat, qui écrit et produit des chansons en DIY dans des conditions sidérantes… Je n’entends que la chanson, lumineuse, douce, révoltée… Cette voix qui s’adresse directement aux dieux, remerciant le destin quand celui-ci veut bien guider les pas des égarés… Cette dignité affirmée tel un blason, cet espoir qui permet de rester debout malgré tout : personne ne peut me mettre à terre« .
OBI a enfin un pied à terre, mais c’est celui de la musique, profonde, sincère, poignante, révoltante parfois mais profondément humaniste. C’est l’éclosion, non l’explosion d’un artiste, un albatros musical, inclassable, juste à écouter. Cédric poétise, « quand je l’écoute en fermant les yeux je vois toujours des cieux à perte de vue, et cet horizon indestructible que les grands hommes savent construire avec force et douceur. » Une violente douceur.

Discographie

OBI sera en concert le jeudi 24 juin dans le cadre du printemps de Bourges à dans le sublime cadre de L’Abbaye de Noirlac avec Ayo.

OBI – No One

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Obi Bora - Light 'n' Darkness

Vidéo : Obi Bora – Light ‘n’ Darkness

Obi Bora a vu la lumière dans ce désert traversé depuis le Biafra, épopée incroyable sous un soleil de plomb, sauvé par ses propres fluides et une extraordinaire volonté.
OBI - Turn Around

OBI One !

Bientôt numéro un Obi qui vit un conte de fée en passant du squat du feu collège Maurice-Scève à la Halle Tony Garnier dans un incroyable retournement de situation avec ce Turn around.
OBI © Frank Loriou

La force d’OBI

Obi-Wan Kenobi affirme « l’œil ne voit que la surface des choses, ne t’y fie pas ». Alors il faut écouter OBI et suivre son odyssée jusqu’au collège Maurice-Scève délabré de la Croix Rousse à Lyon, métaphore ironique de nos sociétés sans valeurs.

Plus dans News

caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
kramies-ohioillbefine2

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.
kacimi

Coup de chaud avec Kacimi

Kacimi nous offre en avant-première, Il fait si chaud ce soir premier extrait et titre d’un EP cinq titres à paraître le 26 Novembre 2021 en précommande en vinyle chez Le Pop Club Records.