Catégories
Découvertes

La force d’OBI

© Frank Loriou

Obi-Wan Kenobi affirme « l’œil ne voit que la surface des choses, ne t’y fie pas ». Alors il faut écouter OBI et suivre son odyssée jusqu’au collège Maurice-Scève délabré de la Croix Rousse à Lyon, métaphore ironique de nos sociétés sans valeurs.

Olivier Boccon-Gibod à la tête d’Horizon soutient OBI avec tant d’autres depuis l’irruption fracassante d’OBI. Ses mots sont simples et forts et pourraient être une chanson alors nous vous les livrons :

« Tu as quitté le Nigeria il y a 10 ans : il n’y avait plus pour toi là-bas que la violence et la pauvreté.
Comme tant d’autres migrants, tu as voulu tenter ta chance ici.
Le récit de ton odyssée pour atteindre l’Europe est sidérant.
Mais l’eldorado n’existe pas.
10 ans que tu vis en Europe de camps en squats, de pays en pays, contrôlé, expulsé, résigné.

Et malgré tout : la musique.
L’unique endroit où tu peux être libre : ta musique.

Ces chansons que tu enregistres sur ce vieil ordinateur qui ne te quitte jamais.
Tu racontes ton quotidien, ton histoire, tes espoirs, ta colère.
Tu chantes contre les discriminations, contre les dominations écrasantes.
Tu chantes pour ceux qu’on refuse de voir, les opprimés, les déplacés, tes compagnons d’infortune.

Tu chantes aussi cette lumière qui ne t’a jamais quitté, ton espoir irascible et ta foi en un avenir possible.
Comme autant de prières, pour que la vie soit plus accueillante, enfin.

Depuis le squat lyonnais du Collège Maurice Sceve, grâce à ton « voisin » Cédric de la Chapelle, tu as réuni en quelques mois une véritable famille.

Nous sommes de plus en plus nombreux à t’accompagner, à marcher avec toi.

Tu as des richesses à nous apporter, par ta musique, ta poésie.
Ta liberté d’esprit, malgré la cage invisible, est un exemple.

Compte sur nous pour faire savoir au monde quel artiste exceptionnel tu es. Même masqués, rien ne pourra nous bâillonner.

Merci OBI.

En avant. »

Relisons alors Microcosme de Maurice Scève écrit en 1562 et écoutons Slave We d’OBI, on en a plus que jamais le besoin :

Le vain travail de voir divers païs
Aporte estime à qui vagabond erre,
Combien qu’il perde à changer ciel, & terre,
Ses meilleurs jours du tems larron trahis :

Ce tems perdu peut aux plus esbahis
Gaigner encor son merite, & acquerre
Son loyer deu, que mieux peuvent conquerre
Veille, & labeur d’oisiveté haïs.

Ainsi errant dessous ce cours Solaire
Tardif je tasche inutile à te plaire
Ne mendiant de toy autre faveur.

Ainsi le Lys jà flestri refleuronne,
Et le Figuier regette sur l’Autonne
Son second fruict, mais vert, & sans saveur.

OBI – Slave We

We’re like slave in this city
black man pray everyday God please have pity
already they have changed our name so we changed our identity
clandestino extra nerrow the name is very silly
Nowhere to sleep in this city
government they work but look very busy
some boy come talk true some boy sinyki
still me want to tell the possy all of them are daty
seems them are fake let them go on and fake it
this is working time so me never take no breaking
i’m taking what is mine cos non of them can take it
we start it from the jungle School Maurice Scève check it
If na bad them bad
If na good them good
If na bad them bad make I tell you guy who be you if na bad them bad oo
If na good to them good
If na try them try
If man no try then you be fool
Fly without feader to anywhere any weather caky no be leader is better to be waiter waiting like a waiter
waiting for this paper
for summer to go to winter
now give them lovely finger
bake them like a baker
bake them like rudbeckia
baker bake some bread so we go mix them with this butter them can only use us
but them cannot abuse us tell them to make free us
we pray in the name of Jesus
If na bad them bad
If na good them good
If na bad them bad make I tell you guy who be you if na bad them bad oo
If na good to them good
If na try them try
If man no try then you be fool
Black man dey here
black man pray every day
God please make you listen to our prayers
the house them are free but we living in the tree we are clandestinos
black man pray every day
god please make them forgive our sin
the gorvernment they are bad
they see but they are blind
If na bad them bad
If na good them good
If na bad them bad make I tell you guy who be you if na bad them bad oo
If na good to them good
If na try them try
If man no try then you be fool

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

L (Raphaële Lannadère) - L'étincelle

Vidéo : L (Raphaële Lannadère) – L’étincelle

« Les grands embrasements naissent de petites étincelles. » écrivait dans son testament politique le Cardinal de Richelieu. Et c’est bien d’embrasements qu’il s’agit, d’une brusque combustion, d’un déchaînement libérateur.
Lonny - Avril Exil

Vidéo : Lonny – Avril Exil

Lonny soit qui mal y pense. Retrouver ses mots pour se reconstruire. Rêver encore malgré tout. Oublier un temps le vide, l’exil intérieur.
Vaiteani - Signs

Vidéo : Vaiteani – Signs

Vaiteani Teaniniuraitemoana vient de Tahiti et nous envoie ces signs de la vallée sacrée de La Maroto où les esprits ont trouvé les repos.
Keep Dancing Inc

Jamais assez de Keep Dancing Inc

Les amoureux de la grisaille mancunienne et les fanatiques de Nikolai Fraiture devraient trouver leur compte en écoutant Long Enough, le nouveau single des Keep Dancing Inc.

Vidéo : Le Noiseur – Aston morphine

Le Noiseur serait-il un mécano de l’âme ? avec Aston morphine extrait de son EP, Musique De Chambre à paraître le 24 janvier chez Un Plan Simple, il nous conduit sur son autoroute du bonheur en fuite, avec ses bleus à l’âme,
Le Noiseur

Le Noiseur, la tête au Carey !

Vous êtes en train de vous casser la tête pour des cadeaux inutiles, vous êtes en plein Christmas greetings après avoir vibré pour Greta car l’écologie c’est bien mais les agapes c’est mieux. Alors pour vous aider à confectionner votre playlist de Noël, Le Noiseur s’astique le sapin et illumine les fêtes avec son Ave…
Saint Michel

5 questions à … Saint Michel

SK* a demandé à une quarantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Saint Michel qui sort ce jour son nouveau disque The Two Of Us avec l’amicale participation d’Elisa Jo, After Marianne et…

Plus dans Découvertes

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.
Chico Bernardes

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.
Gabriel Edé

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.