Dans les arcanes de Buridane

Buridane ne fait rien comme tout le monde et c'est tant mieux. Elle revient avec un EP digital, Bye Bye avec trois anciens titres revisités et deux inédits. Welcome back.

L’acoustique c’est fantastique. On redécouvre des titres que l’on aimait déjà beaucoup enluminés par Féloche, Imbert Imbert et Dimitri Artemenko comme ces continents précaires qui le sont peut être encore davantage depuis 18 mois. Et puis la peur de l’échec nous fait parfois reculer de peur que les choses basculent, on est fait(e) de crevasses et d’éclaircies tellement puissantes mais on essaye de sortir de notre chagrin. Savons nous aimer tout court ? questionne t-elle sur Je veux plus. Et c’est à nous d’en vouloir davantage.

« Fascinée autant par la dimension spirituelle de Tracy Chapman que par le flow du rappeur Buck 65. Inspirée autant par la ferveur adolescente de Saez que par la métrique ensorcelante de Francis Cabrel. Par la sensualité de la voix de Vanessa paradis que par l’audace d’Orelsan. Depuis onze ans, je ne fais pas forcément la musique que j’aime, je fais la musique que je peux : je taille mon caillou. Je suis passée par la pop lumineuse de Pierre Jaconelli sur mon premier album, puis par mes propres recherches de couleurs, faites de chœurs aériens et de touches hip-hop sur le deuxième.

Discographie

Pour ce dernier EP, j’ai voulu revisiter quelques unes de mes chansons en versions acoustiques, avec un quatuor à cordes un peu chamboulé : contrebasse, violon, mandoline, guitare… Comme pour faire un break. Comme des vacances au milieu de tout ça, des vacances au milieu de l’ère du temps. Pour faire le bilan calmement… En reprenant une chanson de mon tout premier EP, une chanson de mon premier album, une de mon deuxième, et deux inédites. »

Buridane - Bye Bye - titre

 

bye bye

Tracklist : Buridane - Bye bye
  1. Les continents précaires
  2. Parfois on recule
  3. Le phoenix et la cendre
  4. Sors
  5. Je veux plus

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Buridane © Elsa SCHULHOF

Photos : Buridane @ La Loge, Paris | 16.04.2018

Lundi soir dans l’ambiance intimiste du Théâtre de la Loge, Buridane a interprété seule à la guitare, une sélection de ses titres les plus acoustiques. Piochant tour à tour dans ses deux albums Pas Fragile (2008) et Barje Endurance, sorti en octobre dernier la chanteuse lyonnaise a enchanté un public de tout âge, sensible aux […]

Plus dans News

Le SuperHomard

En avoir encore avec Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Envie de faire la roue dans la futaie ? De ne pas être le dindon de la farce du temps qui passe ? De baguenauder dans la nature pour un badinage musical ? Alors il faut écouter le nouvel EP de Maxwell Farrington & Le SuperHomard, I Had It All et vous aurez tout !
Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.