Photos concert : Juliette Lewis & The Licks + Titus Andronicus @ La Flèche d'Or, Paris | mai 2010

Mes soirées avec Juliette.
Juliette Lewis était à Paris pour quatre soirs à la Flèche d’or, qu’elle a chauffée a blanc.

Juliette Lewis & The Licks

Je la découvrais en live pour la première fois, devenu fan inconditionnel de son dernier album « Terra Incognito », et n’ai pu résister à la tentation de retourner la voir une seconde fois, deux jours plus tard.
A la fois pour refaire des photos, car cette fille est une véritable « show-girl », et c’est un vrai plaisir de la photographier ; mais aussi pour ce qu’elle dégage et donne sur scène. C’est une rockeuse pure et dure, comme on en fait peu, elle flirt avec Peaches, avec son maquillage outrancier et le show qu’elle donne au public. Mais surtout pour sa musique, sa voix chaude et rocailleuse, à la lisière de Janis Joplin. Elle ne fait pas de la musique pour arrondir ces fins de mois ou pour être plus tendance (à écouter ses fans, qui ont l’air bien renseignés, elle aurait vendu sa maison pour financer sa tournée), mais bien par conviction et talent. Et c’est terrible de l’écouter et de la voir se livrer autant, j’en ai eu des frissons dans le dos. Si si !
On la connaît aussi comme comédienne atypique, pensant son parcours librement, interprétant souvent des rôles border line. Son passage au rock n’est qu’une suite logique, elle est tout aussi rebelle et sauvage que certains de ses personnages.
Sur scène c’est The Show, 45 minutes pour le premier soir, un peu frustrant, mais elle se donne à fond, crinière indomptable, slam… Elle s’approche toujours plus près du public, quelques longues secondes de contact entre elle et moi, lorsqu’elle s’appuie sur mon épaule pour toucher les mains de ses fans, allant même jusqu’à en embrasser certains !
Que ce soit avec le dépouillé Hard Lovin woman où nous avons l’impression de retrouver Janis Joplin accompagnée par Jimi Hendrix, Uh Huh plus groovy, Fantasy Bar avec cette batterie endiablée, Female Persecution complètement psychédélique, ou encore Roméo avec cette voix et cette guitare cristalline, Juliette Lewis & The Licks ensorcellent et subjuguent la salle.
Pour sa dernière soirée à Paris, elle double la durée de son show, pour le plus grand plaisir de ses fans. Un groupe d’une dizaine ont fait les quatre soirs, certains même la suivent sur toute sa tournée.
Juliette Lewis entre sur scène et commence la soirée en interprétant le premier morceau à la batterie. Puis elle se déchaine jusqu’à la fin, avec un réel plaisir et une envie de profiter au maximum de cette dernière en France. Toujours au top.
Deux guests viendrons l’accompagner, Joe Sumner de Fiction Plane pour un morceau à la guitare. Izia pour un duo endiablé sur Fantasy Bar, les deux sont de vraies lionnes sur scène. Pour finir elle nous offre un nouveau morceau : Devil Knows, toujours aussi rock.
Le concert terminé, le groupe s’avance sur scène pour saluer le public, quelque peu ému et heureux d’avoir partagé ces moments avec lui, Juliette nous dit « à bientôt », mais à quand ? Puis ils disparaissent par le fond de la scène.
Si la prochaine fois qu’elle passe en concert près de chez de vous, vous ne vous y précipitez pas, vous risquez de rater quelque chose !
Pour les autres ce sera encore un grand moment de live…

2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis
2010-05-19-juliettelewis

Titus Andronicus

La découverte de la première soirée a été Titus Andronicus, un groupe américain aux influences punk rock. Malheureusement, ils ont joué après Juliette Lewis, donc devant une salle pratiquement vide, mais ceux qui sont restés jusqu’au bout ne l’ont pas regretté. Lorsqu’ils sont arrivés sur scène, j’ai eu des doutes, pourquoi les mettre en dernière (ils sont aussi mauvais que ça ?!), et aussi à cause de leur look improbable (ah les apparences !). Mais dès le premier morceau j’ai été happé par leur musique, aux airs des « Sex pistols ». Dommage pour ceux qui sont partis trop tôt !!!

A découvrir absolument…

2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
2010-05-19-TitusAndronicus
Date : 19, 20, 21, 22 mai 2010